1. / Maladies
  2. / Psychiatrie
  3. / Schizophrénie

Schizophrénie

Ch@t du 22 octobre 2012 de 15h à 16h : les réponses du Pr. Christophe Lançon, psychiatre à l’hôpital Sainte-Marguerite à Marseille et de Dominique Willard, psychologue.

Rédigé le , mis à jour le

Schizophrénie
Schizophrénie
Sommaire

Les réponses du Pr. Christophe Lançon, psychiatre à l’hôpital Sainte-Marguerite à Marseille

  • Est-ce que la maladie peut se diagnostiquer dans l'enfance (5 ans) ? Si oui comment aider l'enfant ?

La maladie ne peut se diagnostiquer à 5 ans… On peut aider les enfants avec un soutien psychologique ce qui évite chez beaucoup de devenir malade.

  • Mes psychiatres m'ont prescrit des antipsychotiques et un suivi à vie sans jamais me dire si j'avais une personnalité de type psychotique, est-ce fréquent, qu'en penser ?

Il faut absolument demander à vos médecins l'objectif de ce traitement et pour quelle maladie ils vous soignent.

  • J'ai simulé, j'ai fait semblant d'entendre des voix suis-je schizophrène ?

Les voix ne sont pas les seules manifestations de la maladie parlez-en avec votre médecin.

  • Qu'est-ce que l'ambivalence quand on parle des mères de schizophrènes ? La famille peut-elle être la cause de la maladie ?

Non la famille n'est pas la cause de la maladie, les mères ne sont pas responsables l'ambivalence c'est un mot de psy qui n'est pas joli.

  • Echec du Risperdal®, Zyprexa®, Leponex® les hallucinations auditives sont toujours présentes d'où une difficulté de concentration quelle alternative ?

TMS, Risperdal®, Olian®, Abilify®, Xeroquel, remédiation cognitive.

Parce qu'ils souffrent souvent de dépression en plus de la schizophrénie.

  • Mon fils est traité par Leponex® depuis 5 ans (traitement de dernière intention schizophrénie résistante). En juillet 2012 il a fait une crise d'épilepsie pour laquelle il est traité par Dépakine®. Nous constatons à ce jour d'importants progrès dans son comportement. Peut-on penser à une relation schizophrénie épilepsie ?

C'est surtout un effet secondaire du Leponex®. Quand on prescrit le Leponex® il faut surveiller l'électroencéphalogramme et doser le Leponex® dans le sang.

  • Mon papa est schizophrène, moi non mais est-ce que mes enfants peuvent le devenir ? Peuvent-ils être plus fragiles, problèmes de la vie ?

Peu de risques pour vos enfants.

  • Pensez-vous qu'une suivi en psychomotricité puisse être bénéfique dans le cadre d'une prise en charge de la schizophrénie ?

Tout ce qui vous permet de vous sentir bien dans votre peau est très utile.

A 6 ans on ne souffre pas de schizophrénie… Le suivi par une psy peut empêcher de le devenir.

  • Mon fils de 19 ans a fait en juillet 2010 une bouffée délirante aigüe suite à l'usage de cannabis il en a pris pendant 6 mois, mais l'a arrêté de son propre chef il a été suivi pendant 6 mois avec le Dr boulanger à Marseille. Aujourd'hui il a l'air d'aller mieux mais il a arrêté ses études et ne cherche pas pour autant à travailler, il est toute la journée sur un ordi avec des jeux vidéo que puis-je faire ?

Lui conseiller de revoir un psy et de faire un bilan.

  • A 17 ans, mon fils a fait un épisode dit à l'époque bouffée délirante et a été diagnostiqué schizophrène. 4 ans plus tard, il vient d'être ré hospitalisé pour revoir son traitement et ressort avec un nouveau diagnostic. Il aurait fait un épisode maniaque et serait bipolaire. Effectivement, il n'a jamais eu d'hallucinations. Mon comportement doit-il changer ? Ce diagnostic sera t-il définitif ?

Face à une bouffée délirante on peut effectivement penser à la schizophrénie au trouble bipolaire il faut surement rejoindre des groupes d'éducation à la maladie bipolaire. Allez sur le site de la fondation fondamentale vous aurez la liste.

  • Je suis schizo. Je vais bien dans ma vie car très sérieux dans mon traitement. Je déplore par contre le regard biaisé de la société en général sur cette maladie. Je suis complètement décomplexé par rapport à ma pathologie, mais lorsque je tente de l'expliquer à mon entourage, j'ai l'impression qu'ils entendent maniaque ou dangereux, ou fou.

Je comprends l'image de la société sur la schizo est effrayante ! Il faut tenter d'en parler.

  • Pourquoi le traitement par injection fait-il autant dormir ? Y a t-il une amélioration au bout d'un certain temps (injections depuis 2 mois environ) ?

Si vous dormez beaucoup c'est que le traitement est trop fort parlez en à votre médecin il doit trouver une solution.

  • Je suis schizophrène non diagnostiqué, car je ne veux pas prendre de médicaments… Quelles alternatives ?

Un suivi avec un psy ??

  • Quels neuroleptiques peut-on donner à un schizophrène ?

De nombreux : les principaux Abilify®, Risperdal®, Solian®, Zyprexa®, Leponex® Xeroquel® ...

  • Pourquoi un schizo de mon entourage n'a t-il pas une consultation hebdomadaire et non pas épisodique chez un spécialiste ? La maladie est-elle accompagnée de signes au niveau de l'électroencéphalogramme ?

Il est mieux d'avoir une suivi très régulier et un bilan de santé au moins une à deux fois par an.

  • Un psychiatre peut-il cacher le diagnostic d'une schizophrénie à sa femme ?

J'espère que non !!!

  • Je suis effondrée suite à cette émission. Notre fils âgé de 22 ans s'est donné la mort il y a tout juste un an, il ne supportait pas sa maladie. Si nous avions été soutenus peut-être aurions nous pu l'aider et empêcher ce drame. Courage à toutes les personnes concernées.

Je vous comprends c'est affreux.

  • Après 5 hospitalisations, ma fille (35 ans), schizophrène, refuse tout suivi depuis 7 ans et a donc perdu l'Allocation Adultes Handicapés. En dehors de moi qui habite à 120km, elle ne voit personne. Comment l'amener soins ?

A t-elle un médecin généraliste ?

  • Mon fils 19 ans schizophrène a un comportement difficile depuis sa naissance. Y a t-il un rapport avec sa maladie ?

Parfois c'est possible.

  • Mon fils 17 ans, diagnostiqué autiste haut niveau présente depuis juillet des délires et des hallucinations. Il a été mis sous Risperdal® mais a toujours des mauvaises images dans la tête et parfois des hallucinations. Peut-il présenter une schizophrénie en plus de son autisme ?

Oui c'est possible.

  • Quelle différence entre bi-polaire et schizo. La mère de mon ami se cache derrière la bipolarité de son fils (ça semble moins l'effrayer, est-ce l'aider?

Le trouble bipolaire c'est la présence de dépression qui se répète avec parfois des épisodes d'excitation (manie).

  • Je souffre d'un trouble schizo-affectif qui est une maladie très proche, aussi les médicaments utile à la schizophrénie le sont-ils aussi pour ma maladie ou est-ce des médicaments complètements à part ? (Je me permets d'intervenir ici parce qu'il n'y a jamais aucune émission pour mon cas...).

Le trouble schizo affectif est un mélange de schizophrénie et de trouble bipolaire vous pouvez bénéficier des traitements de ces deux troubles

  • Mon fils à de gros problèmes de santé, il ne veut pas se soigner. Il est sous curatelle renforcée, et à ce jour il est SDF, sans toit, ni argent. Il est très agressif, et aucune discussion n'est possible. J'ai déjà fait appel au samu, aux gendarme, au médecin de famille, mais personne ne veut m'aider, car lorsqu'il arrive, mon fils n'est plus en crise de violence.

Ecrivez au procureur de la république.

  • Que faire mon fils a rechuté depuis 10 jours, il et chez lui sans sortir avec son chien qu'il ne sort pas, l'appart et un vrai champ de bataille, et mon fils couché sans cesse, tout tel fermé depuis 10 jours ?

Demandez à son médecin de venir le voir.

  • Ou puis-je trouver la liste de groupe ProFamille ? Je suis à Clermont-Ferrand.

Allez sur le site ProFamille sur internet à Clermont-Ferrand demandez dans le service du Pr. Llorca.

  • Je trouve la famille bien démunie face à la schizophrénie, je trouve très intéressant l'initiative d'apprendre aux parents à communiquer autrement, savez-vous s'il existe ce genre de formation en Belgique ?

Oui cela existe en Belgique allez sur le site ProFamille.

  • S'il y a plusieurs formes de schizophrénie, pourquoi parle t-on toujours de celles avec des troubles hallucinatoires dans les médias ?

Sûrement parce que c'est celle qui "passe" le mieux à la tv ... Désolé.

  • Ma sœur est malade depuis ces 14 ans et elle a maintenant 29 ans et depuis le médecin n'a jamais changé son traitement alors qu'elle n'est pas du tout bien.

Il faut demander d'autres avis.

  • J'ai une fille schizophrène qui est soignée depuis 1998, je ne me suis jamais fait aidée, pourriez-vous m'indiquer des adresses d'associations pour pouvoir en parler, et me donner quelques solutions, à savoir me comporter avec elle.

Allez aussi sur le site de l'association fondamental vous aurez les adresses de site de référence sur la schizophrénie.

Oui.

  • Je me suis auto diagnostiqué à l'âge de 10-11 ans, j'ai lutté contre moi-même jusqu'ici, aujourd'hui à 37 ans je sens bien que je perds le contrôle, changement état émotionnel instantané, palpitation et désirs sombres. Je suis père de famille et j'ai peur de moi-même y a t-il un numéro d'écoute téléphonique ?

Allez dans un centre de référence (liste sur site association fondamental).

  • Pourquoi un enfant ne peut-il pas être schizophrène?

C'est exceptionnel le plus souvent cela débute à l'âge adulte.

  • Vous n'avez pas parlé lors de l'émission des hallucinations otiques, visuelles. Comment se fait-il que certains jours (1 sur 7 ou 8), tout est normal ?

Effectivement on peut avoir différents types d'hallucinations ou pas.

  • Est-ce que l'épilepsie pourrait avoir un lien avec la schizophrénie ?

A priori non mais les recherches doivent continuer.

Pas héréditaire mais il y a des facteurs génétiques qui expliquent 30 % de la maladie, donc ce n'est pas le ou les gènes qui donnent la maladie.

  • Le fils de mon amie a été diagnostiqué schizophrène il y a 2 mois (bouffées délirantes l'année dernière, traitement stoppé puis rechute). Le traitement se résume à la prise de médicament par injection et suivi psy rapide au CMP. Pourquoi l'équipe médicale qui assure le suivi estime prématuré l'aide d'un psychanalyste ou psychologue ? Une psychothérapie en parallèle pourrait être bénéfique ?

C'est toujours bénéfique (le suivi psychologique, la psychanalyse bof) si la personne en a envie et si les professionnels communiquent entre.

  • Pourquoi certains médecins généralistes donnent un traitement sans donner le nom de la maladie à son patient ?

Ils ont tord.

  • Quels sont dans le temps les risques liés à une prise de Leponnex® ?

Si la surveillance est régulière et attentive très faible.

  • Comment reconnaitre un quidam lambda schizophrène en crise dans la rue ?

Il est bizarre se parle tout seul.

  • Cette maladie peut-elle déclencher par un choc brutal (un viol) ?

Oui.

  • Ma fille de 28 ans est schizophrène et souhaiterait avoir un enfant. Que doit-elle faire au niveau de son traitement ? Quels sont les risques pour le fœtus avec le traitement ? Que lui conseillez-vous ?

Avoir un enfant c'est possible en parler avec son psy et les obstétriciens.

  • Les schizophrènes refusent-ils tous le contact du corps ?

Non.

  • Que faire si l'ado ne veut plus consulter ?

Qui peut lui parler ? Des amis ???

  • La psychanalyse peut-elle aider une personne schizophrène ?

Pas souvent.

  • Mon ami est livré à lui même, régulièrement relâché (on a besoin du lit) ou s'échappant de l'hôpital psy, quand ce ne sont pas des petits séjours en prisons (délits mineurs). Personne pour surveiller ça... Il est dangereux pour lui comme pour les autre (malgré qu'il n'y ai aucune méchanceté ni envie de nuire dans ses agissements). Pourquoi aucune autorité ne s'en occupe ?

Ecrire aux procureurs de la république !!!!!!

  • Quand il y a une expertise l'expert doit t-il être indépendant ?

C'est mieux.

  • J'ai pas les moyens financiers et encore moins la volonté sincèrement. Voila comment on se retrouve seul.

Les moyens financiers de quoi ???

  • Sur quel site peut-on aller pour avoir une information complète et juste sur la schizophrénie ?

Site de santé mentale au Quebec !!!!

  • Comment aborder une pathologie chronique comme le diabète avec un patient schizophrène ?

C'est une question majeure ... il faut trouver un médecin qui s'occupe des deux !!!! Pas facile je sais.

  • Mon fils âgé de 37 ans a été diagnostiqué schizophrène depuis un an. Par contre il n’entend pas des voies mais il croit qu’il est poursuivi et pense que des gens cherchent à l’empoisonner Il est aussi dans le déni de sa maladie. Il a pris successivement du Risperdal®, Haldol®, Abilify® et maintenant Xeroquel® mais il n'y a pas vraiment d’amélioration. Que puis-je faire ?

Ce que vous decrivez sont aussi des manifestations de la schizophrénie il faut adapter les traitements ++ demande d'autres avis.

  • L'UNAFAM peut aussi être aidant il me semble, qu'en pensez-vous ?

Oui mais ProFamille c'est apprendre à "gérer" la maladie ...

  • Depuis 20 ans j'entends des voix le plus souvent positives à mon égard, je pense être surveillée mais sans aucune peur, s'agit-il de schizophrénie ?

C'est tout à fait possible arrivez-vous à faire ce que vous voulez dans la vie ?

  • Est-ce que des troubles de l'humeur (dixit un psychiatre) traité par Abilify® peuvent déboucher un jour sur de la schizophrénie ? Pourquoi en France on ne s'occupe pas des parents quand il y a ce type de maladie ? Aucun conseil, aucun accompagnement ! La détresse des familles n'est pas prise en charge et l'on ne s'occupe que du patient ! On a trop souvent l'impression d'être coupable de la situation.

Je comprends votre situation est effroyable ... il faut demander au agences régionales de financer les programmes ProFamille.

  • Le cannabis peut-il avoir un effet thérapeutique pour un schizophrène (calmer les hallucinations par exemple) ?

Bonne question ...Sujet tabou … Parfois oui peut être.

  • J'ai eu deux crises de schizophrénie en deux ans. Chacune venant à la suite de prises de drogue. J'ai donc arrêté toute consommation. Est-il possible qu'une crise apparaisse sans ce facteur ?

Malheureusement oui.

  • J'ai lu que les omega 3 jouaient une rôle important dans la formation de notre cerveau. Aussi y a t-il des études qui montrent une amélioration de la santé psychique avec la prise d'omega 3, comme une amélioration des personnes schizophrènes ou dépressives ? Que savons-nous à ce sujet aujourd'hui ?

Non.

  • J'ai été diagnostiqué schizophrène, âgé de 37 ans, sous Zyprexa® et Seroplex®, ça fait 10 ans que ça dure. Pour me sortir de mon isolement je fréquente le milieu homosexuel, mes proches pensent que je m'invente une vie, ont-ils raison ?

Si cela est bon pour vous non.

  • Le docteur Gernez parle d'une production anormale de somathormone pour ce dysfonctionnement. Il préconiserait de soigner comme on le fait pour l'acromégalie ou un flash irradiant de la glande hypophyse. Qu'en est-il ?

C'est une énorme bêtise.

  • Pourquoi n'a t-on pas parlé de la nouvelle molécule élaborée par les laboratoires Roche (phase 3  agissant sur la motivation. Je prends ce traitement à l'hôpital de la conception à Marseille. Les résultats sont très bons.

Parce que nous n'avons pas le droit de parler de molécule en développement.

  • Est-ce que la schizophrénie est reconnue comme un handicap ? Y a t il une indemnité financière ?

Dans certaines formes on peut recevoir une allocation handicapé ou une invalidité.

  • Mon fils ainé est schizophrène, j'ai 5 autres enfants. Y a t-il des risques qu'ils soient malades aussi ?

Risque faible.

  • La fondation fondamentale ne fait hélas pas de formation pour les parents de bipolaires ! Qui contacter ?

Je suis désolé je croyais qu'il faisait cela. Dommage il y a encore beaucoup à faire ... Demandez quand même au centre de référence bipolaire de votre région s'ils connaissent, cela existe.

L'alcool a certainement les mêmes vertus que la drogue, calmer les angoisses ?

Cela peut mais à long terme c'est très mauvais pour la santé avec les médicaments cela fait mauvais ménage.

  • Schizophrènes = possédés ? Pourquoi toujours balayer cette théorie ?

C'est une croyance que chacun a le droit d'avoir mais la médecine ne fonctionne pas sur des croyances.

  • Est-ce que la thérapie de groupe peut aider un schizophrène ?

Dans certaines situations oui tout dépend de ce que l'on fait.

  • J'ai l'impression que lorsque la société changera son regard sur cette maladie, elle sera en bonne voie de guérison (suite de mon premier message).

II faut pour cela que les associations de personnes souffrant de maladies mentales luttent comme dans le sida.

  • Est-il possible d'avoir une rechute quand toute prise de drogue est interrompue ?

Malheureusement parfois oui.

  • Pourquoi les malades traités autour de moi depuis des années ont-ils pris du poids et n'arrivent pas à maigrir ?

Cela est lié a beaucoup de choses : l'inactivité (marche 30 minutes par jour), l'alimentation (arrêt du café avec le sucre le coca etc ...), l'ennui, la maladie, les traitements ....

  • Ma fille de 40 ans souffre de cette maladie et elle est dans le déni complet. Comment en sortir ? Et l'aider à obtenir une reconnaissance ?

Parfois on est dans le déni ... Pas seulement dans la schizophrénie ... on en a assez du suivi etc… Ce qu'il faut c'est trouver une équipe avec qui on ne perde pas le lien et un traitement qui vous permette d'aller vraiment mieux et bien toléré.

Les réponses de Dominique Willard, psychologue

  • Pour un schizophrène qui a déjà fait une tentative de suicide, qui est suivi mais qui se sent mal, triste, dépassé, l'hospitalisation peut-elle être une solution ?

Il vaut mieux en parler avec votre médecin et voir avec lui ce qu'il peut vous proposer, pas forcement une hospitalisation.

  • Je déplore que personne n'aide les conjoints de personnes schizophrènes, car c'est très dur à gérer au quotidien. J'ai une question : comment savoir quelle attitude on doit avoir avec eux ? J'ai souvent l'impression de me battre contre un mur.

Demander au médecin ou à 1 association si 1 groupe ProFamille existe dans votre région, il y a une cinquantaine de groupes Profamille en France.

Les 2.

  • J'ai un trouble de la personnalité schizoïde. Est-ce que je risque de devenir schizophrène ?

Non pas forcement.

  • J'ai un frère schizophrène. J'attends un enfant, comment puis-je prévenir la maladie chez mon enfant ?

Le risque est faible de l'ordre de 2 fois plus, la prévalence étant de 1%.

  • J'ai été diagnostiqué schizophrène par mon psychiatre et ma psychanalyste mais je n'ai aucun trouble hallucinatoire. Comment est-ce possible ?

Il y a plusieurs formes de schizophrénie.

  • Comment fait-on pour faire admettre à un jeune homme de 23 ans diagnostiqué schizophrène qu'il est malade et qu'il nie la maladie en disant qu'il a des voix réelles ?

Contactez un groupe ProFamille.

  • Si c'est l'usage de cannabis qui a déclenché la schizophrénie est-ce que le fait d'arrêter d'en consommer permet de guérir cette maladie ?

Important d'arrêter d'en consommer et de voir l'évolution.

  • Mon fils de 42 ans n'a jamais voulu consulter car il ne se sent pas malade, pourtant il l'est. J'ai rencontré des médecins (Ste. Anne) et de psy pour me conforter dans ce que je craignais, mais mon fils, lui, se dit normal, ce sont les autres qui ne le sont pas. Que faire, c'est un adulte et non un enfant qu'on peut mener chez le médecin sans difficulté ?

Contactez Sainte-Anne, un groupe ProFamille est en place.

  • Qu'est-ce que la remédiation cognitive ?

La remédiation cognitive permet d'améliorer les troubles cognitifs liés à la maladie.

  • Le groupe ProFamille ça marche aussi pour les amis (je ne suis pas parent seulement amie) ?

Oui ça marche pour tous les aidants.

  • Les personnes schizophrènes cumulent-elles souvent alcool + cannabis avec le traitement mis en place par Risperdal® par exemple ?

Dans 50% des cas.

  • Je viens de lire les questions réponses, ça répond à beaucoup de mes questions car ma fille c'est pareil, elle ne fait rien de sa journée, 10 ans que ça dure, la communication est rompue, nous ne savons plus comment nous comporter avec elle, on a tout essayé, on croit qu'elle comprend... et non, ça ne dure pas.

Contactez les associations comme l'UNAFAM et demandez si un groupe ProFamille se tient dans votre région.

Oui.

  • La famille a souvent été tenue pour responsable dans cette maladie... Qu'en est-il ?

La famille n'est pas responsable.

  • La maladie est-elle compatible avec la prise en charge d'un enfant si les troubles ne sont pas trop invalidants ?

Oui si la personne malade est stabilisée et bien entourée.

  • Bien stabilisé au Risperdal®, mon fils a une seule activité, les échecs, très peu de contacts. Faut-il le laisser tranquille comme il le demande ? Il refuse toute suggestion.

Il faut l'aider à avoir d'autres activités, c'est le mauvais fonctionnement du cortex préfrontal qui fait qu'il a 1 déficit de l'initiative de l'action renseignez vous si 1 groupe Profamille existe dans votre région pour vous aider à mieux communiquer avec votre fils.

  • Les thérapies comme l'hypnose, la PNL, les TCC peuvent-elles aider un schizophrène ?

Les TCC peuvent aider un schizophrène en plus du traitement biologique.

  • Ma fille de 36 ans, schizophrène, 3 enfants, vit avec un pervers narcissique et a coupé tout contact avec nous. Existe-t-il un réseau ProFamille, près de Compiègne, pour nous permettre de renouer le dialogue et préserver nos petites filles ?

A Paris.

  • Faut-il avoir peur des schizophrènes ?

Non il n'y a aucune raison d'avoir peur.

  • Où puis-je trouver la liste de groupe Profamille ? Je suis de Villedieu-les-Poêles dans la manche (50) ?

Contactez l'hôpital et l'UNAFAM pour leur demander l'adresse.

Oui en plus d'une prise en charge pharmacologique.

  • En tant que parents de schizophrène, je voudrais savoir quelles sont les associations ou organismes pouvant nous aider ou nous conseiller ?

UNAFAM.

  • Aux Etats-Unis sont-ils plus avancés que chez nous ? Pour cette maladie ?

Non nous sommes aussi bons.

  • Une personne atteinte de schizophrénie peut-elle aller à l'école et suivre normalement des cours ?

Oui si elle est stabilisée la remédiation cognitive peut l'aider si elle est en difficulté.

  • Il est vraiment regrettable qu'on n'ait pas beaucoup évoqué le rétablissement du malade par la remédiation psychique : remédiation cognitive, rétablissement des aptitudes sociales. Peut-être le malade présent avec sa mère n'en avait pas besoin, mais ce n'est pas le cas général ?

C'est bien sur très important on ne peut pas tout dire en 30 mn.

  • Vous avez répondu une fois oui et une fois non à la question peut-on guérir de la schizophrénie ?

On ne guérit pas même si on n'a plus aucun signe.

  • Mon fils de 39 ans est maintenant sous Leponex®...Vous dîtes que voir un psy aurait pu éviter de sombrer plus tard...que de regrets...l'un de ses 2 frères le considère comme un fainéant, est dans le déni total, dit qu'il est dépressif, que faire ? Les réunions de famille sont source de stress pour mon fils malade car réflexions blessantes.

Renseignez-vous un groupe ProFamille existe peut être près de chez vous. ProFamille s'adresse aux parents mais aussi aux frères et sœurs.

  • Vous dites que les mères ne sont pas responsables... or on constate quand même que beaucoup sont perverses...

Les mères ne sont pas responsables pas plus que les pères !

  • Quand mon fils est sous Risperdal® il est très bien, mais il arrête toujours son traitement disant qu'il n est pas malade. Il n'a même plus d'amis et ses frères et sœurs en ont assez depuis des années que cela dure. Pourquoi ne peut-on pas l'obliger à se soigner il a été interné 2 fois d'office. C'est l'enfer actuellement il va très mal alors que sous Risperdal® il est normal.

Contactez le médecin qui s'occupe de lui et essayez de participer à 1 groupe de psychoéducation ProFamille.

  • Un patient bien traité peut-il prétendre vivre normalement ? Professionnellement ?

Oui.

  • C'est quoi la remédiation ?

La remédiation cognitive permet d'améliorer les déficits cognitifs dus à la maladie.

  • L'association ProFamille n'existe pas depuis très longtemps ? J'avais cherché des réponses à mes questions, de l'aide et ne suis jamais tombée sur ce site web.

ProFamille est developpé en France depuis 2006.

  • Les drogues favorisent-elles la schizophrénie ?

La prise de drogue peut declencher la maladie.

  • Comment fait-on en tant que professionnel de santé pour être formé au programme ProFamille ?  

Contactez le réseau ProFamille nous avons notre congrès en novembre à Lyon.

  • Je suis très dure avec mon fils schizo lorsqu'il me demande de l'argent, il m'en demande souvent et je ne veux pas toujours céder ! Ca le met très en colère. Le fait de le faire sortir de ses gong peut-il aggraver la maladie et déclencher une rechute ?

Essayez de contacter l'hôpital près de chez vous ou 1 association comme l'UNAFAM pour savoir si ProFamille existe près de chez vous vous pourrez apprendre à mieux communiquer avec votre fils.

  • Les médicaments donnent-ils du poids car j'ai remarqué que ma sœur avait pris 20 kg en prenant ses médocs ?

Certains médicaments peuvent faire prendre du poids, c'est important d'en parler avec votre médecin et de consulter 1 nutritionniste.

  • Mais si on n'a plus aucun signe c'est qu'on est guéri ! Si on dit à une personne qui n'a plus aucun signe de la maladie qu'il est toujours malade comment peut-il s'en sortir avec une telle étiquette ?

Si on a plus aucun signe c'est super, en quoi rester vigilent est une étiquette ?

  • Comment peut-on en guérir puisque vous dites que cela est possible ?

Avec une prise en charge intégrée adaptée à son cas personnel.

  • Comment être certain que le diagnostic de schizophrénie est le bon ? Ma fille n'a ni hallucinations auditives, ni hallucinations visuelles. Elle s'est d'abord repliée sur elle même et avait des jugements inadéquats par rapport à nos propos et nos comportements. Elle devenait agressive et mon mari ne supportait plus. Elle a été hospitalisée plus d'1 an. Si elle prend bien son Solian® ça va.

Toutes les personnes atteintes de schizophrénie n'ont pas de délire ou d'hallucinations, il y a aussi les symptômes négatifs dont vous parlez.

  • Est-ce une bonne idée si je demande à mon fils malade et dans le déni de regarder cette émission en replay. Est-ce que cela peut lui faire tilt ou est-ce à déconseiller ?

Il peut la regarder mais ne changera pas d'avis pour autant puisque le manque d'insight fait partie de la maladie.

  • Pourquoi y a-t-il plus d'hommes que de femmes schizophrènes ?

La maladie commence plus tôt chez les hommes que chez les femmes.

  • A qui s'adresser quand il n'existe pas de ProFamille ? Existe t-il d'autres associassions qui peuvent aider les familles ?

L'UNAFAM et SCHIZO ? Contactez l'hôpital pour que des psychologues se forment et mettent en place 1 groupe dans votre région.

  • Quel est le rôle d'un(e) ami(e) pour une personne touchée par ce handicap ?

Vous pouvez aussi aller au groupe ProFamille.

  • Mon fils est malade n'accepte pas de traitement il est violent comment faire ?

Contactez le CMP dont vous dépendez.

  • Ma fille de 8 ans entend depuis plusieurs semaines des voix qui lui disent de se suicider. Ces voix l'empêchent de dormir et elle me demande de cacher les couteaux de cuisine. Pourtant j'ai entendu dire qu'il n'y avait pas de schizophrénie pour les enfants.

Contactez 1 pédopsychiatre.

  • L'autonomie se développe t-elle (schizophrène de 21 ans) en grandissant pour arriver à surmonter les difficultés courantes et se prendre en charge ?

Oui avec une prise ne charge adaptée et un traitement pharmacologique bien conduit.

  • Ma fille a un problème de cognitivité donc difficulté à apprendre à l'école elle se sent agressée à chaque fois que quelqu'un la regarde elle fait du patinage mais n'évolue pas que faire elle a été suivi par une psychologue ?

Vous pouvez contacter un pédopsychiatre pour avoir son avis.

  • Y a-t-il des progrès dans la recherche et les traitements de la schizo et y a-t-il espoir de guérison ?

Oui heureusement.

  • Je suis stagiaire en psychomotricité dans une Unité pour Malades Difficiles, où la schizophrénie est l'une des principales pathologies que je rencontre. Quelle attitude adopter face à des personnes schizophrènes et à leurs passages à l'acte ?

Parlez-en dans l'équipe ou vous faites votre stage, demandez à la psychologue ou au psychiatre ce qu'ils attendent de vous.

  • J'aimerais en savoir plus sur les exercices qui permettent de rétablir la concentration, ainsi que sur le travail sur la zone de cerveau touchée, car on ne m'en a jamais parlé.

II s'agit de remédiation cognitive.

  • Notre fille, 42 ans, mariée, 2 enfants souffre depuis 6 ans (séjour à St Anne à cette époque) de bouffées délirantes. Progressivement, elle s'est coupée de toute relation hors son mari et ses enfants (ainsi nous ne voyons plus nos petits enfants) : arrêter de nous importuner, laisser nous vivre heureux. Comment apprendre à lui parler sans qu'elle se sente agressée ?

ProFamille.

  • Je suis toujours en conflit avec mon conjoint,  j'ai l'impression de me plier en quatre pour lui, qui ne me comprend pas, je déprime tout le temps, je me pose plein de questions, mon cerveau est toujours en ébullition, suis-je schizo ?

Ce n'est pas possible de faire un diagnostic ainsi contactez un psychiatre et posez lui vos questions.

  • Quels sont les symptômes, comment reconnaît-on un schizophrène ?

C'est le psychiatre qui peut faire le diagnostic.

  • La méditation est-elle une forme de remédiation cognitive ?

Non mais cela peut faire du bien.

  • Lorsqu'un parent voit son enfant en délire, comment le faire hospitaliser contre son gré sans attendre les violences ? Police et pompiers se déplacent mais ne font rien, le SAMU ne vient pas. (J'habite Bordeaux).

Contactez le psychiatre qui suit votre enfant.

En savoir plus

La schizophrénie est une maladie mentale dont les causes sont encore mal connues. L'individu perd tout contact avec la réalité et n’a donc pas conscience de souffrir d’un trouble mental. Les troubles schizophréniques touchent environ 600 000 personnes en France avec une légère préférence pour les garçons. La majorité des cas apparaissent entre 15 et 35 ans. Cette maladie se manifeste principalement, au départ, par un sentiment d'étrangeté, d'implication extrême, voire un sentiment de persécution.
Quand elle survient chez l'adulte jeune, la maladie peut aboutir à des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. Elle est couramment traitée par la prise de neuroleptiques. La psychothérapie fait également partie de la prise en charge et est accompagnée d'une réinsertion sociale et professionnelle du patient.
Dans les cas les plus graves, une hospitalisation sans consentement peut être nécessaire.

Pour en savoir plus :

Dossier sur Allôdocteurs.fr :

Dans le forum :

Ailleurs sur le web :

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24