1. / Maladies
  2. / Poumons
  3. / Embolie pulmonaire

Michel Polnareff : qu'est-ce qu'une embolie pulmonaire ?

Michel Polnareff souffrirait d'une embolie pulmonaire bilatérale, selon une déclaration d'un médecin de l'Hôpital américain de Neuilly, où le chanteur est hospitalisé depuis le 3 décembre.

Rédigé le , mis à jour le

Image d'illustration cc by François et Fier de l'Etre via Visual Hunt

L'interprète de "La Poupée qui fait non", qui a dû annuler, ce week-end les deux derniers concerts de sa tournée à la suite de problèmes respiratoires, "n'est plus entre la vie et la mort", a déclaré son médecin, le Dr Philippe Siou sur RTL. "Les nouvelles sont encourageantes, dans la mesure où un diagnostic a été effectué [...]. Dans 48 heures, on pourra dire qu'il est totalement sorti d'affaire", a-t-il ajouté au sujet du chanteur hospitalisé depuis l'après-midi du 3 décembre.

Dans un certificat médical signé de sa main, transmis dans la journée du 5 décembre à l'AFP par l'attaché de presse de Michel Polnareff, le médecin écrivait que "les examens pratiqués lors de son hospitalisation ont révélé une embolie pulmonaire bilatérale qui engage son pronostic vital". On pouvait y lire que le chanteur avait été hospitalisé "dans le cadre d'un syndrome infectieux traité depuis une semaine".

Qu'est-ce qu'une embolie pulmonaire ?

L'embolie pulmonaire est une obstruction par un caillot d'un vaisseau sanguin irriguant le poumon. Une petite masse de sang coagulé, un thrombus, prend naissance dans la circulation veineuse, le plus souvent lors d'une phlébite au niveau des membres inférieurs. Ce caillot peut alors se détacher et migrer, jusqu'à obstruer une ou plusieurs branches d'un vaisseau sanguin. Selon la taille et le nombre de caillots, le territoire qui n'est plus irrigué sera plus ou moins étendu. Si l'embolie pulmonaire est bilatérale, comme chez Michel Polnareff, les deux poumons ne sont plus correctement irrigués par l'afflux sanguin.

La circulation sanguine étant perturbée, le coeur va compenser et pomper de plus en plus fort. Il va s'épuiser au point de ne plus être capable d'assurer son rôle. C'est l'insuffisance cardiaque, qui peut aboutir à un arrêt du coeur.

Les causes d'une embolie pulmonaire peuvent être variées. Outre les personnes qui ont déjà eu une phlébite, les personnes en insuffisance veineuse, les femmes enceintes ou les personnes en surpoids ont un risque plus élevé de souffrir d'une embolie pulmonaire. Certains traitements contraceptifs peuvent aussi rendre le sang plus épais et favoriser la survenue de caillots. Mais l’embolie pulmonaire peut également survenir en cas d’immobilisation prolongée, à la suite d'un alitement prolongé ou d'un vol long courrier.

Quels sont les symptômes d’une embolie pulmonaire ?

Selon l'urgentiste Gérald Kierzek, interrogé sur le plateau du Magazine de la Santé, "les symptômes sont très variables. De la simple petite douleur, type point de côté, à la détresse respiratoire majeure. Tout peut se voir. Les signes les plus fréquents étant une difficulté respiratoire liée au degré d'atteinte pulmonaire, une douleur thoracique, des crachats de sang, des signes de souffrance cardiaque (tachycardie, malaise, chute de tension...). Des signes qui imposent une consultation médicale dans les plus brefs délais.

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24