1. / Maladies
  2. / Poumons
  3. / Asthme

Asthme : adoptez les bons gestes

Les beaux jours reviennent et avec eux le cortège d'allergies souvent responsables de crises d'asthme, une maladie chronique qui peut aussi se manifester en urgence. Qu'est-ce que l'asthme ? Comment réagir en cas de crise ? Les réponses avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.

Rédigé le , mis à jour le

Asthme : adoptez les bons gestes
Asthme : adoptez les bons gestes

- Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 16 mai 2012 -

  • Qu'est-ce que l'asthme ?

Dr Gérald Kierzek : "L'asthme est une maladie inflammatoire des voies respiratoires, et notamment des bronches et des bronchioles. L'inflammation des voies respiratoires produit un mucus épais à l'intérieur des bronches et gêne la circulation de l'air. En parallèle, les muscles autour des bronches se contractent, se resserrent et entraînent la "fermeture" des bronches (on parle de bronchospasme). Ces deux phénomènes (inflammation et bronchospasme) sont responsables de la gêne respiratoire.

"Cette réaction anormale des voies aériennes est liée à divers facteurs. Les allergies (aux pollens notamment) en sont notamment pourvoyeuses. Mais pas seulement. Les causes de l'asthme seraient à la fois génétiques et environnementales. Certaines substances favorisent les crises :

- Les polluants aériens (fumée, pollution atmosphérique, etc.).
- La fumée du tabac.
- Les aliments (allergies alimentaires).
- Certains médicaments.
- Des infections des voies respiratoires (rhume, bronchite, sinusite, etc.)

"L'asthme touche en France plus de trois millions de personnes, et six à huit personnes par jour meurent encore d'asthme en France (dont plus du tiers sont des adolescents). Il est donc fondamental de reconnaître les crises et d'agir vite."

  • Quels sont les symptômes de l'asthme ?

Dr Gérald Kierzek : "Tout asthmatique peut être confronté à une gêne respiratoire aiguë ou crise d'asthme. On parle d'asthme aigu en cas de crise sévère et d'asthme aigu grave si la crise est majeure avec des symptômes de détresse respiratoire.

"Le symptôme principal est une gêne respiratoire très importante qui s'installe le plus souvent brutalement. Les difficultés respiratoires sont expiratoires : l'air a du mal à sortir des poumons d'où une respiration sifflante et plus la crise est sévère, plus les symptômes augmentent : angoisse ou agitation, difficulté à parler et à chuchoter, une toux sèche, difficulté respiratoire à l'inspiration. Le patient cherche l'air et est généralement assis sur le bord du lit ou sur une chaise."

"Ce qui doit alerter, c'est une crise inhabituelle. La difficulté respiratoire a souvent d'emblée un caractère différent d'une crise simple et le patient asthmatique la perçoit comme inhabituelle. Par ailleurs, elle répond peu ou mal à l'inhalation des médicaments bronchodilatateurs habituels qui d'habitude soulagent."

  • Que faut-il faire en cas de crise  ?

Dr Gérald Kierzek : "Agir vite et ne pas attendre pour mettre en place le "plan d'action" déterminé avec le médecin. Pour faciliter la respiration, déboutonner les vêtements, desserrer la ceinture. Il faut ensuite inhaler d'urgence une dose importante de médicament bronchodilatateur (qui dilate les bronches et lève la crise). Deux doses sont insuffisantes et il ne faut pas hésiter à inhaler quatre ou six doses en une fois.

"L'utilisation des inhalateurs paraît simple, mais elle demande une certaine technique pour être efficace. Seulement la moitié des asthmatiques utilisent correctement leur inhalateur. Chaque inhalateur a un mode d'emploi particulier mais globalement il faut bien secouer l'aérosol et le tenir verticalement. Après avoir vidé doucement les poumons, inspirer lentement et très profondément par la bouche en déclenchant l'aérosol au cours de la première seconde d'inspiration. Il faut ensuite retenir sa respiration pendant 5 à 10 secondes, puis expirer lentement. Si la crise ne cède pas rapidement, il faut appeler le Samu-Centre 15 en urgence."

  • On parle souvent de mesurer le débit expiratoire de pointe, le peak flow. Est-ce utile en urgence ?

Dr Gérald Kierzek : "La mesure du débit expiratoire de pointe (DEP) est un outil de surveillance de l'asthme. Il permet aussi d'apprécier la gravité d'une crise quand la personne arrive encore à le réaliser. La méthode de mesure est la suivante :

  1. Placer l'indicateur à zéro
  2. Se mettre en position debout
  3. Respirer à fond
  4. Mettre l'embout dans la bouche et serrer les lèvres pour qu'il n'y ait aucune fuite
  5. Souffler le plus fort et le plus vite possible

"Attention cependant en urgence, et en cas d'asthme aigu grave, il ne faut pas forcer la personne à réaliser le peak flow car cela risque d'aggraver la situation."

  • Comment prévenir les crises d'asthme ?

Dr Gérald Kierzek : "L'asthme est une maladie chronique qui nécessite donc une prise en charge chronique entre les crises pour éviter que celles-ci ne se répètent et ne s'aggravent. Pas question de s'habituer à vivre avec un essoufflement qui pourrait causer des dommages irréversibles aux poumons ou encore de s'automédiquer.

"Il faut donc traiter la maladie de façon appropriée et au long cours : bilan chez le pneumologue, traitements de fond si nécessaire, pschitt de bronchodilatateur au coup par coup. On voit souvent des patients qui s'automédiquent et les difficultés respiratoires s'aggravent. Et n'hésitez pas à consulter votre médecin !"

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :