1. / Maladies
  2. / Peau

Prendre soin de sa peau

Peau sèche ou grasse, boutons, rougeurs : comment prendre soin de sa peau ? Doit-on mettre de la crème aux bébés ? Peut-on utiliser les mêmes produits pour toute la famille ? Les crèmes antirides sont-elles efficaces ? Que risque-t-on si l'on ne met rien sur sa peau ?

Rédigé le , mis à jour le

Prendre soin de sa peau
Prendre soin de sa peau
Sommaire

Qu'est-ce que les problèmes de peau ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet expliquent les problèmes de peau.

Sèche, grasse, mixte, déshydratée, sensible, terne, avec des taches, des rougeurs, des pores dilatés, des rides… La peau est rarement parfaite mais elle s'entretient. Fine et constamment exposée aux intempéries et au soleil, la peau, notamment celle du visage est particulièrement fragile. Il est donc important de prendre soin de sa peau, afin de lui garantir son rôle d'enveloppe protectrice et garder bonne mine malgré le temps qui passe.

Notre peau est composée de 70% d'eau et représente à peu près 7% du poids de notre corps. Elle mesure en moyenne 1 mm d'épaisseur pour une surface totale de 2 mètres carrés. La peau est constituée de trois couches superposées : l'épiderme, le derme et l'hypoderme.

L'épiderme est au contact de l'air, il renferme des cellules à kératine et des cellules à mélanine. La kératine est une substance protéique imperméable, elle donne aux couches superficielles de la peau sa résistance. La mélanine est un pigment qui donne sa couleur à la peau et la protège partiellement du rayonnement solaire.

Dans l'épiderme, les cellules de la peau se renouvellent en suivant un cycle de 28 jours. Les cellules prennent naissance dans les couches profondes de l'épiderme, au niveau de ce qu'on appelle la couche basale et sont progressivement repoussées vers la surface de la peau. À la surface, les cellules mortes s'accumulent et se détachent spontanément.

Dans le derme, on trouve du tissu conjonctif qui contient des fibres protéiques et des fibres de collagène qui donnent sa structure et son élasticité à la peau. Le derme abrite aussi des glandes à sébum, une matière grasse qui joue le rôle de barrière anti-dessèchement. Les glandes sudoripares, elles, produisent la sueur. La sueur remonte à la surface pour évacuer l'excès de chaleur.

Le derme renferme aussi des vaisseaux sanguins nourriciers. C'est la raison pour laquelle les aliments que nous ingérons ont une influence sur la beauté et la santé de notre peau. La couche la plus profonde, l'hypoderme, contient principalement des cellules graisseuses.

Le diagnostic de peau

Le diagnostic de peau s'effectue en plusieurs étapes.

Grasse, sèche, mixte... Pas toujours facile de connaître son type de peau. Pourtant, bien connaître sa peau permet de choisir des soins adaptés.

Si vous ne savez pas par où commencer, un dermatologue peut établir un diagnostic de peau et vous expliquer les gestes indispensables pour prendre soin de votre peau. "Le diagnostic de peau permet de déterminer si le soin appliqué quotidiennement est adapté pour notre peau ou pas. Le diagnostic de peau permet aussi de connaître sa peau, avec ses imperfections et ses qualités", explique le Dr Mostefa Rafaa, dermatologue.

Un des examens consiste à photographier le visage des patients de face et de profil. Le but est notamment de permettre au médecin d'observer les différents paramètres de la peau de manière globale, puis plus détaillée. Texture de la peau, rougeur, taches, sécrétion de sébum… tout est analysé.

Conseils personnalisés et gestes simples

Il explique plusieurs types de peau. Il y a les peaux réactives, sensibles, des peaux grasses tendance épaisse avec pores dilatés, hyperséborrhées, des peaux sèches et des peaux mixtes... Une fois le diagnostic établi, le dermatologue peut donner des conseils personnalisés.

Et pour prendre soin de votre peau, quel que soit le type, quelques gestes simples sont indispensables. Il faut hydrater sa peau, la protéger du soleil et la nettoyer avec des produits d'hygiène adaptés quotidiennement. Ne pas hydrater sa peau accélère son vieillissement. Il est donc préférable de commencer à appliquer une crème vers 20 ans sans oublier cou et décolleté.

Lors d'un diagnostic de peau, le dermatologue observera aussi les taches et grains de beauté. Il déterminera alors si vous avez besoin d'un traitement spécifique. Pour un diagnostic de peau, il faut compter environ 50 euros.

Comment mesure-t-on l'efficacité des antirides ?

Quels sont les tests d'efficacité des crèmes antirides ?

Comment savoir si une crème antirides est efficace ?

Des chercheurs travaillent sur la mise au point d'outils qui mesurent leurs effets sur la peau.

Quelle est la différence entre une crème anti-âge et une crème antirides ? Comment mesurer objectivement la douceur de la peau ou la diminution des rides ?

Lutter contre la sécheresse de la peau

Louise souffre d'eczéma depuis l'enfance, elle se bat au quotidien pour atténuer les désagréments liés à sa peau sèche.

Tiraillements, démangeaisons, desquamation... ces désagréments accompagnent souvent la peau sèche. La sécheresse cutanée peut être passagère, par exemple au changement de saison, mais il peut parfois s'agir d'une véritable pathologie comme l'eczéma qui touche près d'un enfant sur cinq en France. La sécheresse de la peau peut aussi être causée par un effet secondaire d'un médicament ou tout simplement d'une manifestation de l'avancée en âge, certaines femmes constatent ainsi que leur peau devient plus sèche à la ménopause.

La sécheresse cutanée peut donc avoir pour origine une maladie dermatologique. C'est le cas de la dermatite atopique, plutôt connue sous le terme d'eczéma. Cette maladie dermatologique est très courante, d'origine allergique, aiguë ou chronique. Elle se manifeste par des zones rouges surmontées d'une vésicule qui provoquent des démangeaisons très importantes ainsi qu'une sécheresse cutanée sévère.

Peau sèche : un effet secondaire de la chimio

Les traitements de chimiothérapie et d'hormonothérapie peuvent parfois entraîner une dessèchement cutané. Aujourd'hui, certains établissements thermaux proposent des cures spécifiques pour les patients souffrant de ces effets secondaires.

Pulvérisations sur le visage, bains chauds à remous, douches aux jets haute pression… tous ces soins sont réalisés à partir d'eaux thermales, riches entre autres en silice et en sélénium. Des minéraux aux vertus cicatrisantes, anti-inflammatoires et apaisantes.

Pour vérifier l'efficacité des soins, les patients sont suivis par un dermatologue. "Après un traitement par chimiothérapie et radiothérapie, il peut y avoir des problèmes de peau. Les produits utilisés pour la chimio ont une toxicité. Et les patients peuvent se plaindre d'une sécheresse de la peau et de problèmes aux ongles. L'objectif des soins est de rétablir les choses, de réhydrater la peau et de stabiliser les cicatrices des zones d'irradiation", explique le Dr Rossen Fidanov, dermatologue.

Pour préparer l'après-cure, les patients participent à des ateliers thérapeutiques consacrés à l'hydratation de la peau. "On vient en cure pendant plusieurs semaines pour prendre soin de sa peau mais ensuite, quand on rentre à la maison, il y a plein de petites choses à savoir pour ne pas agresser sa peau au quotidien", souligne Christelle Guillet, éducatrice spécialisée.

Chaque année, 2.500 patients ayant eu un cancer suivent une cure thermale pour restaurer l'hydratation et la cicatrisation de leur peau. Des cures prises en charge à 100% par la Sécurité sociale.

Soin des bébés : avec ou sans crème ?

Parfums, savons, crèmes : que choisir pour son bébé ?

On trouve toutes sortes de savons, de gels, de lotions, de crèmes spécifiques pour le soin de la peau des bébés.

Mais ces produits sont-ils vraiment nécessaires ? Comment s'y retrouver ?

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24