1. / Maladies
  2. / Peau

Comment éliminer ces points noirs qui nous gâchent la vie

Il existe sûrement des questions que vous avez toujours eu envie de poser à votre médecin, mais vous n'avez jamais osé, par pudeur, crainte, voire même honte. Notre journaliste, Mélanie Morin, se pose ces questions à votre place. Et pour cette chronique, il est question de l'hygiène de la peau, et notamment des points noirs.

Rédigé le

Comment éliminer ces points noirs qui nous gâchent la vie

Le point noir est aussi appelé comédon. Quand on s'intéresse à son étymologie, on apprend que "comédon" vient de comedo, comedonis en latin qui signifie "mangeur". Il faut dire que cette matière jaunâtre avait la réputation de manger la peau. Mais rassurez-vous les points noirs ne grignotent pas notre peau, ils sont juste disgracieux.

Les points noirs sont dus à l'accumulation de sébum émis par les glandes sébacées. Il s'agit en fait d'un pore de la peau obstrué par un excès de sébum et dont l'extrémité devient noire à cause du phénomène d'oxydation au contact de l'air. Les points noirs aiment se loger sur ce qu'on appelle la zone T : front, ailes du nez, menton… parce qu'on trouve beaucoup de sébum dans ces zones.

Comment se débarrasser des points noirs ?

Tout d'abord, ne pas percer les points noirs avec ses ongles. Un point noir est une "pustule en devenir" et le "triturage" peut léser la peau et provoquer des cicatrices. En théorie il ne faut donc pas percer les points noirs. Mais en pratique, on ne peut pas s'en empêcher… Sur Internet des tutoriaux de jeunes gens conseillent de percer les points noirs à l'aide d'un mouchoir propre. Cela n'est pas pratique, et les dermatologues sont formels : même avec un mouchoir propre, on ne touche pas aux points noirs.

Il existe aussi un petit instrument que l'on peut trouver en pharmacie : le tire-comédon. Les dermatologues ne déconseillent pas le recours au tire-comédon. Mieux vaut opter pour le tire-comédon qui a au moins le mérite de faire sortir le sébum de façon centrée, de déboucher le pore sans léser la peau autour. Il est toutefois recommandé de faire appel à un dermatologue pour un nettoyage de peau en bonne et due forme. Lors de ce soin particulièrement indiqué pour les points noirs, le médecin pratique des micro-incisions pour faciliter la sortie du sébum. Il utilise aussi le tire-comédon pour vider les pores de cet excès de gras. Le geste n'est pas douloureux et présente l'avantage d'assurer de très bonnes conditions d'hygiène avec des instruments stériles.

Quid des patchs et du gommage ?

Les patchs sont faits pour être collés sur la zone T (front, ailes du nez, menton) mais il est aussi possible de les appliquer sur les joues en cas de points noirs. Une fois posés, les patchs sèchent pendant une dizaine de minutes puis on les décolle avec le plaisir d'y voir dessus le contenu des comédons. Seul souci, selon un dermatologue, ce traitement est comme "une goutte d'eau dans la mer", c'est-à-dire que ce traitement peut vider quelques comédons à différents endroits mais il ne règle pas le problème de fond. De plus, ces patchs coûtent assez chers pour un résultat très limité.

Concernant le gommage, selon les dermatologues interrogés, ce geste consiste à décaper la couche superficielle de la peau, mais les glandes sébacées compensent en augmentant la sécrétion de sébum. Si ponctuellement l'exfoliation donne une sensation de peau nette, à long terme cela dérégule son fonctionnement. Le mieux, c'est de se nettoyer le visage au savon doux une fois par jour et d'utiliser une crème kératolytique, c'est-à-dire une crème qui décolle et élimine l'excès de kératine, une protéine qui a tendance à graisser la peau.
 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr
 

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24