1. / Maladies
  2. / ORL

Neurinome, la tumeur qui brouille l’écoute

Vertiges, nausées, diminution unilatérale de votre audition ? Vous souffrez peut être d’un neurinome de l’acoustique. Cinq cents cas sont diagnostiqués chaque année en France et la seule manière de se soigner est chirurgicale. Mais elle comporte des risques.

Rédigé le , mis à jour le

Neurinome, la tumeur qui brouille l’écoute
Neurinome, la tumeur qui brouille l’écoute
Sommaire

Une tumeur auditive

143-neurinome_anatomie_nerf_auditif_tumeur.flv
Les explications en images avec Michel Cymes

Le neurinome est une tumeur bénigne qui se développe sur le nerf de l'audition et de l'équilibre. En le comprimant, le circuit nerveux est interrompu et l'oreille ne peut plus transmettre ses informations au cerveau.

La tumeur se développe lentement de un à deux millimètres par an en moyenne. Comme il détruit le nerf auditif de manière progressive, le cerveau a le temps de s'adapter et de compenser.

La cause de cette tumeur reste inconnue. On sait seulement qu'elle est liée à la multiplication anarchique de ce qu'on appelle les cellules de Schwann, responsables de la fabrication de la gaine qui protège les nerfs.

Vertiges et nausées

143-neurinome_temoignage_symptomes_vertiges.flv
Lise raconte comment elle s’est rendue compte qu’elle souffrait d’un neurinome

Sept fois sur dix, c'est la perte d'audition qui amène les patients à consulter. Ces derniers se rendent compte qu'ils entendent mal dans certaines situations, au téléphone, par exemple. Souvent, ces signes s'accompagnent d'acouphènes, des sifflements permanents, et de troubles de l'équilibre, comme de petits vertiges. Mais il est très rare qu'un neurinome provoque une perte totale de l'équilibre au point de ne plus pouvoir marcher.

Si le neurinome n'est pas pris en charge, il peut grossir et entraîner des conséquences neurologiques. Il est donc préférable de le retirer ou le détruire.

Se débarrasser du neurinome

143-neurinome_operation.flv
Toute l’opération en images

Pour enlever le neurinome, il faut parfois sacrifier le nerf de l'audition, si le chirurgien passe derrière l'oreille pour atteindre la tumeur. D'autres voies d'abords existent, mais elles sont encore plus risquées car, cette fois, c'est le nerf facial qui peut être atteint, avec un risque de paralysie faciale.

Quand le neurinome est petit, il y a peu de risques de léser le nerf facial lors de l'opération. Et même si cela arrive, ce type de paralysie est la plupart du temps transitoire : une rééducation permet de régler le problème.

Comme toute tumeur, si on n'a pas pu tout enlever, le neurinome peut récidiver : cela concerne un cas sur dix. Il faut alors opérer à nouveau.

On peut aussi détruire le neurinome grâce au Gamma Knife, en irradiant la tumeur par des rayons gamma. Réservé aux neurinomes de moins de 2 centimètres, le Gamma Knife permet d'éviter une opération difficile et minimise les risques de séquelles. En France, ce traitement est peu développé et il n'est pratiqué qu'à Marseille et au CHU de Lille.