1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Grippe

Maux de tête, courbatures, toux, fièvre... méfiez-vous de la grippe !

L'épidémie de grippe saisonnière a démarré en Bretagne et en Ile-de-France et devrait s'étendre prochainement à d'autres régions de France métropolitaine, selon les autorités sanitaires qui rappellent qu'il est encore temps de se faire vacciner.

Rédigé le

Maux de tête, courbatures, toux, fièvre... méfiez-vous de la grippe !
Maux de tête, courbatures, toux, fièvre... méfiez-vous de la grippe !

Chaque hiver, la grippe saisonnière, qui est due à un virus très contagieux, touche entre 3 et 6 millions de personnes. Elle débute généralement en novembre ou décembre pour se terminer au début du printemps. Selon l'agence Santé publique France, tous les indicateurs de la grippe en métropole étaient en hausse du 5 au 11 décembre 2016, et un démarrage de l'épidémie a été observé en Bretagne et en Ile-de-France.

SOS Médecins France, qui suit la situation en temps réel, relève "une forte augmentation des syndromes grippaux" non seulement en Ile-de-France et en Bretagne, mais également en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en Auvergne-Rhône Alpes et en Occitanie. 

Les personnes âgées et atteintes de maladies chroniques sont les plus à risques

La très grande majorité des virus grippaux observés sont de type A (H3N2), proches ou identiques à l'une des souches contenues dans le vaccin de cette année, selon l'agence sanitaire. L'agence ajoute que depuis le 1er novembre 2016, 27 cas graves de grippe, dont la moitié n'était pas vaccinée, ont été admis en réanimation et deux personnes sont mortes.

Lancée en octobre, la campagne nationale de vaccination s'adresse aux 11 millions de personnes âgées ou fragilisées par certaines maladies chroniques, ainsi qu'aux femmes enceintes qui peuvent se faire vacciner gratuitement. Neuf à quatorze jours sont nécessaires pour être immunisé.

Comment limiter la transmission du virus ?

Dans son communiqué, la ministre rappelle les bons gestes pour limiter la transmission du virus. Pour le patient grippé, il est recommandé de limiter ses contacts avec d'autres personnes, notamment celles à risque, de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique, de couvrir son nez en cas de toux ou d'éternuement et d'utiliser des mouchoirs en papier à usage unique.

Pour l'entourage des personnes grippées, il convient d'éviter les contacts rapprochés avec le malade et de se laver régulièrement les mains. "Contrairement aux idées reçues, la grippe n'est pas une infection saisonnière banale! Le virus tue chaque année, notamment des personnes fragiles", rappelle Mme Touraine qui invite tous les Français et les acteurs de santé à se mobiliser pour la vaccination contre la grippe. "La vaccination reste le meilleur moyen pour se protéger, protéger son entourage et limiter les risques de complications qui peuvent entraîner une hospitalisation, voire le décès chez les personnes les plus fragiles", souligne le 15 décembre 2016 la ministre de la Santé Marisol Touraine dans un communiqué. 

Comment différencier le rhume de la grippe ?

"Un rhume c’est le terme non médical pour dire 'rhinite', indique le Dr Amaury de Cassin, médecin généraliste. La grippe c’est un virus où il peut y avoir une rhinite, mais toutes les rhinites ne sont pas des grippes", ajoute-t-il. "Le vrai rhume est une rhinite infectieuse virale. La grippe est un syndrome grippal, c’est-à-dire un ensemble de signes : rhume, maux de tête, courbatures, toux, fièvre élevée, grande fatigue et frissons. Si le syndrome est de faible intensité, c’est en général un état grippal. On peut effectuer un prélèvement pharyngé sur les personnes à risque pour vérifier si c’est bien une grippe. Mais en général, l'examen clinique suffit", explique le médecin.

"De plus, la grippe et le rhume ne proviennent pas des mêmes virus, c’est pour cette raison que les symptômes sont différents. Le traitement de la grippe consiste à prescrire des antipyrétiques (médicaments contre la fièvre), de la vitamine C, à beaucoup s'hydrater et se reposer. Les antiviraux ne sont prescrits que pour les personnes à risques. De même les antibiotiques ne sont ordonnés que si la grippe a mal évolué (NDLR : quand la grippe se surinfecte et qu’elle devient alors bactérienne)", conclut le Dr de Cassin.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24