1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Virus Zika

Pourquoi le virus Zika est-il dangereux pour le foetus ?

Le virus Zika se transmet par une piqûre de moustique-tigre. Il n'existe actuellement aucun traitement. Selon l'OMS, la mise au point d'un vaccin pourrait prendre plus d'un an. Au départ, c'est une maladie assez banale, hormis pour les femmes enceintes. Le virus Zika est en effet fortement soupçonné de provoquer chez les fœtus des microcéphalies, qui pourrait à terme entraîner un retard mental. 

Rédigé le

Pourquoi le virus Zika est-il dangereux pour le foetus ?

Un cerveau trop petit par rapport aux courbes de croissance habituelles : voici la définition de la microcéphalie. Cette anomalie est détectable dès les premières échographies. Les causes sont multiples : environnementale, génétique… La maladie peut aussi être la conséquence d'une hypertension artérielle chez la mère ou d'un agent infectieux, contracté dans les premiers mois de grossesses, comme la toxoplasmose.

Selon le Dr Sandrine Passemard, neuropédiatre à l’hôpital Robert-Debré à Paris, "la majorité des enfants qui ont une microcéphalie ont juste une réduction du volume cérébral sans malformation. Mais, un certains nombre d'enfants ont associé à cette microcéphalie des malformations corticales qui vont alourdir leur pronostic ultérieur."

Chaque microcéphalie est différente

En effet, chaque microcéphalie est différente. Les conséquences sur le développement de l'enfant sont donc variables. Le cerveau peut être anormalement petit, mais bien formé. Les fonctions cérébrales ne sont alors pas forcément altérées. A l'inverse, si le cerveau est malformé, les conséquences neurologiques peuvent être plus importantes pour les enfants : difficulté à parler, à se concentrer ou à réaliser des gestes précis.

Dans les cas les plus graves, l'enfant est sujet à des crises d'épilepsie et son développement moteur atteint. Pourtant, aucun pronostic ne peut-être définitif pour le Dr Passemard : "selon la cause de la microcéphalie, on va voir certains enfants rattraper les courbes de périmètres crâniens dans les premiers mois, les premières années de vie. C’est le cas pour les enfants nés dans un contexte d’hypertension maternelle. Pour les infections materno-foétales acquises très précocement pendant la grossesse, on observe peu de rattrapage. La courbe de développement reste parallèle, mais en dessous des courbes de la population générale".

Si le lien infectieux entre le virus Zika et l’augmentation du nombre de microcéphalies en Amérique latine est considéré comme hautement probable, il n'a pour l'instant pas encore été prouvé par les scientifiques.

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24