1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Vers intestinaux, Oxyurose

Qu'est-ce qu'une oxyurose ?

Votre enfant se gratte les fesses et s'agite sans raison quand la nuit tombe ? Il s'agit peut-être d'une oxyurose. De quoi s'agit-il ? Quels sont les symptômes ? Comment s'en prémunir ?

Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce qu'une oxyurose ?
Qu'est-ce qu'une oxyurose ?

L'oxyurose. Que se cache-t-il derrière ce mot barbare ? Des petits vers blancs. Ils mesurent quelques millimètres. La femelle peut atteindre parfois un centimètre de long. Les enfants attrapent le plus souvent ces parasites dans les bacs à sable, par exemple. "Ils se logent sur les doigts et dans les ongles des enfants", explique le Dr Assia Smail, pédiatre et praticien hospitalier à l'hôpital Robert Debré, à Paris. "Ensuite, comme à leur habitude, les enfants mettent leurs doigts dans la bouche", continue-t-elle. C'est le début de l'infection.

Pour mieux comprendre l'oxyurose, un petit saut dans la vie des bêtes s'impose. Les vers ne pensent qu'à se reproduire. C'est dans la partie terminale de l'intestin grêle, l'iléon, que les choses se passent. Un petit nid d'amour où les vers s'accouplent. Une fois fécondées, les femelles filent dans le rectum. À la tombée de la nuit, elles se dirigent vers l'anus, s'accrochent sur les plis et pondent entre 10.000 et 20.000 œufs ! "Elles sécrètent alors une toxine responsable de la démangeaison", ajoute le Dr Assia Smail. L'enfant se gratte. Il remet ses doigts dans la bouche. Et, le schéma repart.

Les symptômes qui alertent : ça gratte !

Le principal symptôme est le prurit formé au niveau de l'anus : votre enfant se gratte les fesses ou se plaint de démangeaisons. Selon la pédiatre, des douleurs abdominales, un manque d'appétit, une pâleur, des troubles digestifs et des selles à l'apparence peu ordinaire, sont également caractéristiques de cette infection. Selon une idée reçue, une toux sèche serait également associée à une oxyurose. À ce préjugé, la réponse du Dr Smail et le Dr Robert Cohen, pédiatre et infectiologue, est catégorique : "la toux n'est pas un symptôme de l'oxyurose".

Le diagnostic est très simple. Il repose sur la pratique du scotch test. Il s'agit d'un ruban adhésif que le médecin colle aux abords de l'anus de l'enfant, lieu où réside des œufs. Ensuite, les œufs récoltés sont examinés au microscope. Mais déjà souvent à l'oeil nu, vous pourrez apercevoir ces petits vers blancs autour de l'anus (plus visibles le soir).

Un traitement simple contre les oxyures

Devant les symptômes, le médecin prescrit un médicament qui permet d'éradiquer les vers et les larves (vermifige), à prendre par voie orale. "Une première dose est donnée à l'enfant pour traiter le système digestif et la seconde, quinze jours plus tard", explique le Dr Smail.

Au même moment, "une hygiène de vie irréprochable doit être menée au cours du traitement". Voici quelques recommandations :

  • lavage des mains plusieurs fois pas jour ;
  • lavage des vêtements de nuit à 40° ;
  • lavage de la literie à 40° ;
  • couper les ongles ;
  • soigner également l'entourage en raison de la volatilité des œufs.

L'oxyurose reste toutefois une infection bénigne. Mais, lorsqu'elle n'est pas traitée, des complications apparaissent. "Les vers peuvent se réfugier dans l'appendice et entraîner une appendicite", alerte la pédiatre.

Chez les fillettes, les démangeaisons peuvent aussi atteindre la vulve. Dans les cas les plus graves, "elles peuvent être victime d'une vulvo-vaginite", une inflammation de la vulve et du vagin à cause d'un parasite ou d'un champignon.

VOIR AUSSI

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24