1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Tiques et Maladie de Lyme

Que faire en cas de morsure de tique ?

De nombreux animaux ou parasites peuvent entraîner des pathologies par morsure ou piqûre. La tique, cette petite bête qui peut s'accrocher à votre peau lors d'une balade en forêt, n'est pas la moins inoffensive. Si la présence du parasite est constatée, il faut le retirer rapidement pour éviter des complications graves.  

Rédigé le , mis à jour le

Que faire en cas de morsure de tique ?

- Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 5 septembre 2012 -
 

  • Qu'est-ce qu'une tique ?

Dr Gérald Kierzek : "La tique est un petit parasite qui n'est pas très dangereux en Europe à condition de le retirer rapidement. Il s'agit en effet d'un acarien que l'on appelle Ixodes. Il vit ancré sur la peau de mammifères, d'oiseaux ou de reptiles, et se nourrit de leur sang grâce à un rostre. La tique n'est pas dangereuse dans l'immédiat mais en revanche, elle peut transmettre à ses hôtes et notamment à l'homme, des maladies que l'on appelle "vectorielles", la plus connue étant la maladie de Lyme."

  • Comment se manifeste la maladie de Lyme ?

Dr Gérald Kierzek : "La maladie de Lyme a un diagnostic difficile car à retardement, à un moment où les symptômes apparaissent et on a oublié (voire on n'a pas vu) la tique accrochée à la peau pendant les dernières vacances !

"Il s'agit d'une maladie infectieuse due à une bactérie (Borrelia, dont il existe plusieurs espèces) qui peut toucher plusieurs organes, principalement la peau, les articulations et le système nerveux.

"Bien que déjà observée depuis de très nombreuses années en Europe, cette maladie a été décrite en 1975 suite à de nombreux cas d'arthrite (inflammation des articulations) chez des enfants et des adultes dans une ville du Connecticut aux Etats-Unis (Lyme). On estime en France à un nouveau cas pour 6 000 habitants par an avec de nombreux cas non diagnostiqués."

  • On distingue trois phases dans l'évolution de la maladie...

Dr Gérald Kierzek : "Effectivement l'évolution de la maladie se fait en trois phases :

- La phase primaire entre 2 et 32 jours après la piqûre de tique. Apparaît une lésion, une rougeur au niveau de la peau appelée érythème chronique migrant, qui se situe au niveau de la piqûre de tique. Il s'agit d'un "halo" rouge qui s'étend lentement de façon centrifuge (du centre vers la périphérie) alors que le centre s'éclaircit. Son diamètre peut varier de 3 à plusieurs dizaines de centimètres (en moyenne 15 cm). Elle peut disparaître ou passer inaperçue.

- La phase secondaire apparaît quelques jours ou semaines après (on voit bien que cela se manifeste très à distance de la piqûre initiale) sous la forme de lésions cutanées (rougeur, nodules sur le lobe de l'oreille notamment), de douleurs articulaires avec de véritables arthrites (rouges, douloureuses) ou encore de complications neurologiques (douleurs, paralysie,...) ou cardiaques. On peut tout voir ce qui conduit à réaliser beaucoup d'examens...

- La phase tertiaire est une forme chronique avec les mêmes symptômes qui se pérennisent...

  • Comment fait-on le diagnostic ?

Dr Gérald Kierzek : "La maladie est très polymorphe, c'est-à-dire avec de nombreux symptômes qu'il est parfois difficile de rattacher à la piqûre de tique plusieurs mois auparavant.

"Si vous avez été piqué ou avez constaté une tique, souvenez-vous en et signalez-la à votre médecin, même plusieurs mois après si vous avez des symptômes "bizarres". Cela évitera bon nombre d'examens, souvent désagréables (ponction lombaire,...). Votre médecin prescrira alors une simple prise de sang (une sérologie) et le diagnostic sera posé. Si en revanche la piqûre de tique est passée inaperçue, le diagnostic se fera après une batterie de tests, examens... jusqu'au moment où un médecin pense à la maladie de Lyme !"

  • Existe-t-il un traitement de la maladie de Lyme ?

Dr Gérald Kierzek : "Oui il existe un traitement curatif de cette maladie qui repose sur la prise d'antibiotiques. Plus ce traitement antibiotique est administré rapidement, plus il est efficace. Les doses, ainsi que le type d'antibiotiques est à adapter au stade et aux manifestations de la maladie. On peut aussi administrer ces antibiotiques à titre "préventif ou prophylactique" quand une tique est restée plantée plusieurs jours dans la peau.

"Mais surtout, il est important de prévenir :

  1. Porter des vêtements couvrants au niveau des jambes, des bras et du cou quand on se balade dans des zones à risque notamment en forêt.
  2. S'inspecter soigneusement à la recherche de tiques
  3. Si on trouve une tique, il faut l'extraire le plus rapidement possible en la prenant au plus près de la peau grâce à une pince (tire-tique en pharmacie) et sans oublier la tête.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24