1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Sida-VIH

Sidaction 2016 : maintenir l’information et la prévention auprès des jeunes

Cette année, l’édition du Sidaction a permis de récolter 4,21 millions de promesses de dons après trois jours de mobilisation axés sur la sensibilisation des jeunes.

Rédigé le

Sidaction 2016 : maintenir l’information et la prévention auprès des jeunes
Sidaction 2016 : maintenir l’information et la prévention auprès des jeunes

A sa clôture, dimanche 3 avril à minuit, la 22ème édition du Sidaction enregistrait un peu plus de 4,2 millions de promesses de dons, un chiffre stable par rapport à 2015. Initiée vendredi 1er avril, cette nouvelle campagne était principalement axée sur l’information et la sensibilisation des jeunes, à la différence des années précédentes. Un sondage Ifop mené en février dernier auprès de jeunes âgés de 14 à 25 ans[1],  faisait état d’une "détérioration du niveau d’information sur le VIH, les modes de transmission, de prévention et de traitement de l’épidémie par rapport à 2015".

En 2015, les dons collectés par le Sidaction ont permis de soutenir 100 programmes de recherche fondamentale, clinique et sociale ; 52.928 porteurs du VIH ont pu être mis sous traitement et 115 projets d’aide aux malades et de prévention ont pu être menés. Au total 73% des dons ont été affectés aux missions sociales, 20% au frais de collecte et 7% aux frais de gestion. 

Une baisse significative du dépistage chez les jeunes

Parmi les chiffres les plus emblématiques de la situation, "82 % de la population ciblée se dit bien informée contre 89 % en 2015 (…) 24 % [des jeunes] déclarent ne pas avoir peur du sida, contre 17 % en 2015, et 22% estiment qu’il existe un traitement pour guérir du sida alimentant la représentation selon laquelle le sida n’est pas une fatalité". Enfin, "45 % des jeunes ayant eu un rapport sexuel non protégé ont effectué un test de dépistage du VIH/sida (contre 55% en 2015 soit -10 points)". Un contexte plutôt inquiétant, d’autant plus qu’en 2014, parmi les 6600 personnes qui ont découvert leur séropositivité, 11% avaient entre 15 et 24 ans. Il était donc capital de revenir sur les idées reçues et la non information des jeunes.

Au cours de ces trois journées de mobilisation une campagne de sensibilisation "Avec le SIDA, la vie est beaucoup plus compliquée"[2] a ainsi été largement relayée par les 24 médias partenaires du Sidaction. A travers plusieurs vidéos, cette campagne mettait en lumière les difficultés quotidiennes que rencontrent les personnes porteuses du VIH. Car, en plus d’un état de santé dégradé et de traitements lourds, les séropositifs font trop souvent l’objet de discriminations et de rejet dans la société.

Lundi 4 avril, dans un communiqué, François Dupré, directeur général de l’association souligne qu’au cours de ces trois jours les "messages de sensibilisation auprès des jeunes [ont] été largement relayés"  et se félicite de "l’engagement d’une nouvelle génération d’ambassadeurs aux côtés des artistes et des médias pour faire prendre conscience aux jeunes de l’importance de la prévention en matière de lutte contre le sida".

 

[1] http://presse.sidaction.org/communique/62460/Sondage-Ifop-jeunes-l-information-prevention-du-sida

 

[2] https://www.youtube.com/user/associationsidaction/videos


par Stéphany Mocquery Twitter journaliste à la rédaction d'Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24