1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Sida-VIH

Sida : comment fonctionne l'autotest ?

25 euros, 15 minutes et une goutte de sang. L'été prochain, les autotests VIH® seront disponibles sans ordonnance en pharmacie. Une mesure réclamée depuis plusieurs années par les associations et les médecins, afin de réduire le nombre de séropositifs qui s'ignorent.

Rédigé le , mis à jour le

Sida : comment fonctionne l'autotest ?
L'autotest de dépistage du VIH (Droits réservés, AAZ-LMB) Crédits : Droits réservés - Société AAZ-LMB

Annoncés dès 2014, les autotests de dépistage du sida seront finalement disponibles fin juin 2015. Ces tests de dépistage en libre service ont obtenu, le 4 mai, le marquage CE, autorisation précieuse pour permettre leur commercialisation en France. Ils s'ajoutent ainsi à l'arsenal de dépistage du VIH, dont les TROD (tests rapides d'orientation diagnostique) sont les précurseurs. En 2010, les lieux associatifs avaient été autorisés à effectuer ces dépistages, en dehors de toute structure médicalisée, et pour un résultat en 30 minutes.

Les autotests VIH®, dont la marque a été déposée, sont commercialisés et fabriqués par la société française AAZ-LMB, également à l'initiative des récents tests d'infertilité masculine.

Où les trouver et à quel prix ?

Dès la fin du mois du juin, ces tests seront disponibles, sans ordonnance, dans les pharmacies et officines en ligne. Ils devraient coûter entre 25 et 28 euros, en fonction de la TVA que leur appliquera l'Etat. Les praticiens ne seront pas autorisés à réaliser ce dépistage rapide en cabinet. L'incertitude subsiste encore quant à son droit d'utilisation par les associations.

Comment l'utilise t-on ?

Après l'avoir désinfecté avec la lingette fournie, l'utilisateur pique le bout de son doigt à l'aide d'une aiguille. Il prélève ensuite une goutte de sang, grâce à l'embout du test, qu'il place sur le support, qui détecte et révèle la présence d'anticorps du VIH. Les résultats apparaissent au bout de 15 minutes : une barre si c'est négatif, deux si c'est positif.

Comment interpréter les résultats ?

Si le résultat du test est positif, l'utilisateur doit rapidement appeler son médecin ou Sida Info Service (0 800 840 800, anonyme et gratuit), afin de ne pas rester seul face au diagnostic. Il sera ensuite orienté vers une prise en charge adaptée.

Quand faire le test ?

L'autotest VIH® affiche une efficacité de 99% selon le fabricant. Mais uniquement si la contamination remonte à plus de trois mois. En cas de rapport à risque peu de temps avant le test, il est conseillé de le répéter dans les semaines qui suivent.

Dans tous les cas, tout résultat positif doit être confirmé par une prise de sang. Car ce test n'est pas un diagnostic intégral, mais bien un dépistage. "Les autotests s’ajoutent à l’offre de dépistage existante et ne doivent pas la remplacer", rappelle la Haute Autorité de Santé (HAS). L'autotest VIH est donc un complément d'offre et "permettra peut-être d'augmenter le nombre de personnes traitées à un stade précoce", espère l'HAS. En France, 150.000 personnes sont séropositives, dont 28.000 l'ignorent.

Voir aussi