1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Paludisme

Paludisme : un parasite transmis du moustique à l'homme

Parasite du genre Plasmodium, il tue entre un et trois millions de personnes par an selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé. Il est responsable de la première cause de mortalité humaine : le paludisme.

Rédigé le , mis à jour le

Paludisme : un parasite transmis du moustique à l'homme
Paludisme : un parasite transmis du moustique à l'homme

Le parasite est transmis à l'homme par la piqûre d'un moustique femelle, du genre anopheles, elle-même infectée au cours d'un précédent repas sanguin. La transmission se fait d'un homme à un autre de façon indirecte par l'intermédiaire du moustique. Le seul cas de contamination inter-humaine directe a lieu lorsqu'une femme enceinte infectée contamine son enfant par voie transplacentaire. En réalité, il existe quatre espèces de parasites du genre plasmodium, la plus pathogène étant Plasmodium falciparum, elle est présente dans les zones tropicales d'Afrique, d'Amérique Latine et d'Asie.

Les signes de la maladie apparaissent huit à trente jours après l'infection, des cycles typiques alternant fièvre, tremblements avec sueurs froides et transpiration intense, peuvent alors survenir : c'est "l'accès palustre". Au cours de cette période, le parasite se multiplie dans les cellules sanguines et provoquent l'éclatement des globules rouges. Le paludisme à Plasmodium falciparum peut être fatal s'il n'est pas traité.

Deux milliards d'individus, soit 40 % de la population mondiale, sont exposés. En France, en 2008, 4 400 cas d'importation ont été rapportés. Les moyens de lutte existent, mais la situation reste préoccupante car les parasites développent de plus en plus de résistances aux médicaments et les moustiques développent des résistances aux insecticides. Aucun vaccin n'est aujourd'hui disponible.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :