1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Etats-Unis : infection fongique potentiellement mortelle

Treize cas d'une infection fongique souvent résistante aux traitements et parfois mortelle, Candida auris, ont été recensés aux Etats-Unis pour la première fois.

Rédigé le

Etats-Unis : infection fongique potentiellement mortelle
Etats-Unis : infection fongique potentiellement mortelle

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé le 4 novembre que treize patients ont été infectés d'un pathogène fongique appelé Candida auris. Quatre des patients chez qui la levure a été détectée sont décédés, mais les causes précises de leur mort restent incertaines, ont précisé les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

D'après les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, la levure Candida auris peut entrer chez certains patients dans la circulation sanguine et se propager dans tout le corps, causant des infections invasives graves. Cette levure ne répond souvent pas aux antifongiques, ce qui rend les infections difficiles à traiter.

Les patients qui ont été dans une unité de soins intensifs pendant une longue période ou qui ont un cathéter veineux, et ont déjà reçu des antibiotiques ou des médicaments antifongiques, semblent être plus à risque d'infection par cette levure, selon le CDC.

Cette infection, qui se transmet souvent dans les hôpitaux, avait été qualifiée de "menace émergente mondiale" par les CDC dès le mois de juin. Elle peut toucher les conduits auditifs, les voies urinaires ainsi que le réseau sanguin et a été décrite pour la première fois en 2009 après avoir été découverte chez un patient au Japon. "Nous devons agir dès maintenant pour mieux comprendre, contenir et arrêter la propagation de ce champignon résistant aux traitements", a dit le directeur des CDC, Tom Frieden. "Il s'agit d'une menace nouvelle et nous devons protéger les patients vulnérables et les autres", a-t-il ajouté.

Longue hospitalisation

Sept des cas détectés entre mai 2013 et août 2016, sont décrits par les CDC dans un rapport mensuel (MMWR). Les six autres cas "ont été identifiés après la période couverte par le rapport et sont encore étudiés", précise le rapport.

Concernant les sept premiers cas, "tous les patients souffraient d'autres troubles médicaux graves et avaient été hospitalisés pendant 18 jours en moyenne lorsque C. auris a été identifié", selon le rapport. "Il n'est pas établi clairement que les décès" des quatre patients "étaient liés à l'infection de C. auris plutôt qu'à un autre problème médical". 

Résistance aux traitements

Les souches de C. auris découvertes sur les patients américains montraient à 71% "une certaine résistance aux médicaments, ce qui complique le traitement", précisent les CDC. "Les échantillons des souches de C. auris prélevés dans d'autres pays ont résisté aux trois principaux types de traitements antifongiques", ajoute le rapport. 

Les tests en laboratoire ont montré que les souches découvertes aux Etats-Unis étaient liées à des souches recensées en Asie du Sud et en Amérique du Sud, mais aucun des patients ne s'y étaient rendus ni n'avaient de lien particulier avec ces régions. Outre le Japon, l'infection Candida auris avait jusque-là été détectée en Afrique du Sud, Colombie, Corée du Sud, Inde, Israël, Kenya, Koweït, Pakistan, Royaume-Uni et au Venezuela.

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24