1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Ebola

Ebola : histoire d'une épidémie

Le sol africain a déjà connu plusieurs épidémies de virus Ebola depuis 1976. À ses débuts, il a sévi en Afrique centrale. Aujourd'hui, l'Afrique de l'Ouest est la plus touchée. Sur place, les associations humanitaires font leur maximum pour venir en aide aux populations locales. Retour sur les temps forts qui ont marqué la progression d'Ebola et son arrivée en Europe.

Rédigé le , mis à jour le

Ebola : histoire d'une épidémie - Vidéo du 9 octobre 2014.

Guinée, décembre 2013. La première victime du virus Ebola, le patient zéro, est un petit garçon de deux ans localisé dans le village de Meliandou. Très vite il contamine son entourage et l'infirmière qui les a soignés. En trois mois, le virus gagne du terrain et frappe la Sierra Leone, le Nigeria et le Liberia, où on dénombre le plus de victimes.

Fin juillet 2014, l'OMS compte 729 morts sur 1.300 cas en Afrique de l'Ouest. En septembre, Médecins sans frontières déclare que le virus est hors de contrôle. Les équipes médicales sont en première ligne et paient le prix fort : 10% des victimes sont des soignants. Certains ont marqué l'actualité comme le Dr Kent Brantly et l'infirmière Nancy Writebol. Ces deux Américains contaminés par Ebola sont rapatriés aux Etats-Unis début août 2014. Le monde entier a les yeux rivés sur leur retour en direct à la télévision. Grâce au traitement expérimental ZMapp, ils guérissent.

Même soulagement en France où l'infirmière de MSF soignée à l'hôpital militaire Bégin pendant deux semaines est aujourd'hui tirée d'affaire. Mais d'autres ont eu beaucoup moins de chance comme le missionnaire espagnol Miguel Pajares, rapatrié dans son pays, et décédé le 12 août 2014. Son confrère, Manuel Garcia Viejo, serait à l'origine de la récente transmission de la maladie à une aide-soignante espagnole.

Ebola est bel et bien entré en Europe avec cette première contamination en Espagne. Vingt-deux personnes du milieu sanitaire ont été en contact avec cette patiente. À Madrid, la colère monte, le personnel soignant dénonce un manque de formation et d'équipements adaptés. La Commission européenne demande des éclaircissements à l'Espagne. Au 15 octobre 2014, la fièvre hémorragique Ebola a fait 4.493 décès (recensés) sur 8.997 cas (recensés hors épidémie en RDC) et continue d'inquiéter.

En savoir plus sur Ebola :

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24