1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac
  3. / Hernie abdominale

Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies

La hernie inguinale est une affection située au niveau de l'aine, qui concerne plus souvent les hommes que les femmes. Dans la majorité des cas, la hernie inguinale est bénigne. Pour la traiter, un seul recours : la chirurgie.

Rédigé le , mis à jour le

Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies
Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies
Sommaire

Qu'est-ce qu'une hernie inguinale ?

AD_hernie_presentation.flv

Il s’agit d’un ennui généralement mineur qui peut survenir aux deux âges extrêmes de la vie d’un homme. Pour les uns, elle peut intervenir à cause d’une petite anomalie de naissance alors que pour d'autres, c'est le poids des années qui en est responsable. Mais la hernie touche aussi bien les adolescents, les adultes et les femmes.

Qu’elle soit inguinale, c’est-à-dire au niveau de l’aine, ou un tout petit peu plus bas, ou encore au niveau du nombril et l’on parle alors de hernie crurale ou ombilicale. Quelle que soit leur localisation, le tout est de savoir s’il faut opérer et quand, car il y a un risque de complication.

On parle de hernie lorsqu’un bout de viscère passe à travers un orifice naturel, ou un point de passage au niveau de la paroi abdominale. Elle renferme les organes de l’appareil digestif lesquels sont entourés d’une sorte de grande enveloppe : le péritoine. Le tout est recouvert par plusieurs muscles abdominaux. La zone d'intersection entre les muscles abdominaux et ceux de la cuisse, correspond au pli de l’aine. C’est à ce niveau qu’apparaît généralement une zone de faiblesse, un passage. Cela peut être dû à une malformation congénitale, ou à un affaiblissement des muscles avec l’âge. Les tissus reliant les muscles qu’on appelle les aponévroses, peuvent aussi se relâcher et créer une zone de passage.

Si la pression à l'intérieur de l'abdomen augmente, un bout de péritoine vide ou contenant un bout de viscère, peut sortir à travers ces points de passage. Une boule apparaît alors et c'est la hernie inguinale. Les plus fréquentes sont les hernies inguinales. C'est le nom de l'orifice naturel au travers duquel passe, chez les hommes, le cordon spermatique qui provient des testicules. Il forme alors une invagination.

Quand elle est située en dessous du pli de l’aine, on parle d’hernie crurale. Elles sont plus fréquentes chez les femmes. Quand elle est placée au niveau du nombril, on parle d'hernie ombilicale. Cette dernière fait généralement suite à un retard ou un défaut de fermeture de l'orifice ombilical. La hernie est alors constituée par le péritoine recouvert de la peau de l'ombilic, et bombe à travers l'anneau ombilical. 

 

Une prothèse abdominale pour boucher la hernie

189-hernie_inguinale_temoin.flv
Noureddine a 68 ans, il porte une prothèse abdominale.

Le côté un peu vicieux des hernies, c’est qu’elles ne sont pas toujours douloureuses alors que le risque de complication est bien présent. Mieux vaut donc ne pas trop attendre pour se faire opérer. Le mode d’intervention peut même se faire sous anesthésie locale.

Le traitement de la hernie : la chirurgie

AD_hernie_inguinale_operation.flv
Attention, images de chirurgie ! Hernie inguinale, une intervention sous cœlioscopie

Dès les premiers signes de douleur, le traitement chirurgical est recommandé.

Deux choix d'intervention : la cœlioscopie ou l’opération à "ciel ouvert". La cœlioscopie est réalisée sous anesthésie générale. L’intervention à "ciel ouvert" nécessite quant à elle une anesthésie locale.  La quelle choisir ? Généralement, le choix se fait en fonction de différents critères : la taille de la hernie, sa localisation, l'état de santé du malade et parfois, ses préférences.

Après l'opération : des recommandations. La durée de l'hospitalisation est courte. Il faut éviter de porter des charges lourdes au cours du mois qui suit. Quant à la reprise du sport, elle doit se faire progressivement. Pour information, les risques de récidive sont inférieurs à 2 %.

En savoir plus sur les hernies digestives

Dossiers :

Questions/réponses :

189-hernie_inguinale_temoin.flv