1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac
  3. / Flore intestinale

Les additifs alimentaires sont-ils nocifs pour l'intestin ?

Les émulsifiants, ces agents de texture présents dans de nombreux aliments industriels, perturberaient la flore intestinale. En tout cas chez les souris, chez qui ces produits agissent comme des détergents de la paroi digestive, provoquant des inflammations semblables à la maladie de Crohn.

Rédigé le , mis à jour le

Les additifs alimentaires sont-ils nocifs pour l'intestin ?

Les additifs alimentaires fleurissent dans les rayons des supermarchés, pour conserver les produits plus longtemps, les rendre plus colorés, plus savoureux ou tout simplement pour qu'ils aient une texture convenable. Les émulsifiants composent cette dernière catégorie. Ils donnent à la crème glacée sa texture onctueuse ou permettent à la mayonnaise industrielle de ne pas retomber. Jusqu'alors aucun lien direct n'a été établi entre les émulsifiants et une altération de la santé. Le 25 février, une étude américaine, publiée dans la revue Nature, montre que certains émulsifiants abîment l'intestin, en perturbant la flore intestinale.

Les différents additifs alimentaires

Les additifs alimentaires, contrôlés par la réglementation européenne et repérables sur les étiquettes par le sigle "E", sont répartis en différentes catégories, voici quelques exemples :

  • Les colorants (E 100)
  • Les conservateurs (E 200), qui empêchent le développement bactérien
  • Les antioxydants (E 300), qui permettent aux aliments de ne pas noircir ou devenir rances à cause de l'oxygène
  • Les émulsifiants (E 400), permettent de stabiliser une texture, la gélifier ou l'épaissir par exemple
  • Les exhausteurs de goût (E 600)

(Source: Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes)

Les chercheurs ont nourri des rats avec une quinzaine d'émulsifiants alimentaires, couramment utilisés dans l'industrie. Parmi eux : le carmellose (E466) ou encore le polysorbate 80 (E433). Le régime alimentaire des rongeurs n'a pas été modifié puisque ces additifs étaient seulement mélangés à de l'eau. Les chercheurs ont ensuite analysé la composition du microbiote intestinal. Résultat : la biodiversité bactérienne a chuté, certaines souris sont devenues obèses, tandis que d'autres souffraient d'inflammation intestinale ou d'intolérance au glucose.

Les émulsifiants, des détergents du tube digestif ?

Les résultats sont plus frappants chez des souris génétiquement modifiées pour avoir un intestin fragile, semblable à celui que l'on observe dans la maladie de Crohn. Après avoir été nourries avec ces émulsifiants, leur maladie s'est aggravée, avec une intensification des crises et des douleurs. Dans leurs conclusions, les chercheurs comparent ces additifs à des "détergents". En analysant la flore intestinale, l'équipe de recherche s'est rendue compte que les bactéries, sous l'effet de ces produits, se rapprochent de la paroi de l'intestin. Au lieu de digérer les aliments, celles-ci rongent la protection du tube digestif (le mucus), le rendant plus vulnérable. Ces hypothèses expliqueraient l'inflammation chronique observée chez les souris.

Pour Benoît Chassaing, auteur de l'étude, l'augmentation de pathologies digestives ces cinquante dernières années pourrait être liée à l'essor des additifs modernes, car elle "a eu lieu malgré une génétique humaine cohérente, ce qui suggère un lien avec un facteur environnemental". Ces conclusions restent tout de même à confirmer chez l'homme. 

Source : Dietary emulsifiers impact the mouse gut microbiota promoting colitis and metabolic syndrome. B. Chassaing et al. Nature, février 2015. doi:10.1038/nature14232

VOIR AUSSI :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24