1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Tabagisme

La lutte contre le tabac peut sauver des millions de vie

Selon un nouveau rapport de l'OMS et du National Cancer Institute américain, les politiques de lutte contre le tabagisme peuvent générer des recettes publiques considérables pour la santé. Mais les politiques antitabac restent partiellement appliquées dans la majorité des pays.

Rédigé le

La lutte contre le tabac peut sauver des millions de vie
La lutte contre le tabac peut sauver des millions de vie

Selon une publication de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "l'industrie du tabac et l'impact mortel de ses produits coûtent aux économies mondiales plusieurs milliards de dollars par an dans les dépenses de santé et la perte de productivité, selon les résultats publiés dans The Economics of tobacco and tobacco control. Actuellement, environ 6 millions de personnes meurent chaque année en raison du tabagisme, la plupart vivant dans des pays en développement.

L'agence mondiale a produit un rapport de 700 pages évaluant l'économie de la lutte antitabac (l'usage et la culture du tabac, la fabrication et le commerce, les taxes et les prix, les politiques de contrôle et d'autres interventions visant à réduire l'usage du tabac) ; et les répercussions économiques des efforts mondiaux de lutte antitabac.

"L'impact économique du tabac sur les pays et sur le grand public est énorme, comme le montre ce nouveau rapport", déclare Oleg Chestnov, sous-directeur général de l'OMS pour les maladies non transmissibles (MNT) et la santé mentale. "L'industrie du tabac produit et commercialise des produits qui tuent des millions de personnes prématurément, privent les ménages de ressources financières qui pourraient servir à l'alimentation et à l'éducation et imposent des coûts de santé considérables aux familles, aux communautés et aux pays."

226 millions de fumeurs vivent dans la pauvreté

À l'échelle mondiale, il y a 1,1 milliard de fumeurs âgés de 15 ans et plus, dont environ 80% vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Environ 226 millions de fumeurs vivent dans la pauvreté. "La recherche résumée dans cet ouvrage confirme que les interventions de lutte antitabac fondées sur des données probantes sont logiques du point de vue de l'économie et de la santé publique", déclare Frank Chaloupka, co-éditeur de l'ouvrage du Département d'économie de l'Université de Illinois à Chicago.

"Il existe des interventions politiques efficaces pour réduire la demande de produits du tabac ainsi que les décès, les maladies et les coûts économiques découlant de leur utilisation, mais ces interventions sont sous-utilisées, explique l'OMS. Les politiques et les programmes de réduction de la demande pour les produits du tabac sont très rentables."

En 2013-2014, les taxes d'accise sur le tabac ont généré près de 269 milliards de dollars de recettes publiques alors que moins d'un milliard de dollars américains ont été investis dans la lutte antitabac. Le contrôle du commerce illicite des produits du tabac est la politique clé de l'offre visant à réduire la consommation de tabac, selon l'OMS.

Une lutte anti-tabac difficilement appliquée

Dans de nombreux pays, les niveaux élevés de corruption, le manque d'engagement à combattre le commerce illicite et l'inefficacité des douanes et de l'administration fiscale ont un rôle à jouer dans l'évasion fiscale. L'OMS propose d'éliminer le commerce illicite des produits du tabac en appliquant des outils, comme un système international de suivi et de traçage, pour sécuriser la chaîne d'approvisionnement en tabac.

L'expérience de nombreux pays montre que le commerce illicite peut être réglé avec succès, même lorsque les taxes sur le tabac et les prix sont augmentés, ce qui entraîne une augmentation des recettes fiscales et une réduction du tabagisme. D'après l'organisation onusienne "la lutte contre le tabagisme ne porte pas préjudice aux économies : le nombre d'emplois dépendants du tabac a diminué dans la plupart des pays, principalement en raison de l'innovation technologique et de la privatisation d'un secteur autrefois appartenant à l'État.

L'OMS conclut sa publication en rappelant que les entreprises de tabac sont de plus en plus fortes. En 2014, cinq compagnies de tabac représentaient 85% du marché mondial des cigarettes. Les lobbies du tabac donc sont extrêmemnt puissants.
   

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24