1. / Maladies
  2. / Diabète

Du sport pour lutter contre le diabète

A l'occasion de le journée mondiale du diabète, quelques pistes pour lutter contre cette maladie qui touche près de 3,7 millions de personnes en France. Un bon suivi du traitement et une alimentation adaptée sont indispensables mais une activité physique modérée et régulière est également fortement recommandée.

Rédigé le

Du sport pour lutter contre le diabète
Du sport pour lutter contre le diabète
Sommaire

Qu'est-ce que le diabète ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le diabète

Hypoglycémie, gestion de l'effort... Pour les diabétiques, faire du sport peut faire peur au point de ne pas oser en faire. Pourtant, toutes les études le confirment, la pratique sportive permet de réguler le diabète.

Le diabète correspond à un excès de sucre dans le sang. L'organisme ne parvient pas à réguler convenablement son principal "carburant" : le glucose. Quand ce taux dépasse 1,10 g à jeun, on parle d'hyperglycémie. Si cette hyperglycémie persiste et dépasse 1,26 g, on parle de diabète.

Il existe deux formes de diabète. L'une apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline, c'est le diabète de type 1 (insulino-dépendant). Il atteint les jeunes. L'absence d'insuline ne permet pas aux cellules d'absorber le glucose.

L'autre type de diabète apparaît quand l'insuline est produite, mais que les cellules de l'organisme ne parviennent pas à l'utiliser correctement. Il y a une sorte de résistance de la part des cellules. C'est le diabète de type 2 ou insulino-résistant. Il apparaît plutôt chez l'adulte.

Diabète : bouger pour aller mieux

Sport et diabète ne sont pas incompatibles !

Le nageur américain Gary Hall plusieurs fois médaillé aux JO de Sydney en 2000 ou encore Chris Jarvis, rameur, médaillé d'or en championnat du monde... Tous les deux sont diabétiques et leur maladie ne les a pas empêchés d'exercer un sport à haut niveau. Et si leurs parcours sont impressionnants et forcent l'admiration, l'idée reste toutefois de trouver un sport adapté à votre condition physique.

Pour promouvoir la pratique du sport auprès des personnes diabétiques, la Fédération française de triathlon a mis en place un programme adapté. Des entraîneurs ont reçu une formation spécifique pour mieux accompagner les sportifs atteints de diabète.

Des programmes sportifs adaptés aux diabétiques

Le programme Diabète Action permet à des personnes ayant différent type de diabète, de pratiquer une activité sportive adaptée et encadrée par des éducateurs qualifiés

Comment faire du sport quand on est diabétique ? La fédération "Sport pour tous" lance régulièrement des programmes sportifs adaptés aux personnes souffrant de diabète.

Le programme Diabète Action débute par des tests pour définir la condition physique des diabétiques. En fonction des résultats, des cours adaptés et encadrés par des personnes qualifiées sont proposés.

Plus que de la gym douce, les cours hebdomadaires sont aussi l'occasion de se retrouver et de se motiver pour bouger ensemble. À l'issue du programme de douze semaines, les participants repassent les tests et peuvent ensuite s'impliquer dans d'autres activités.

Diabète : les bénéfices du sport à l'étude

Du sport à haute intensité pourrait-il éviter l'apparition d'une insuffisance rénale chez les patients atteints de diabète ? C'est ce que tente de démontrer l'étude Actidiane.

Pour cette étude, 300 patients de plus de 45 ans testent actuellement des degrés divers d'activité physique. Deux programmes sont comparés : un programme avec des conseils d'activité physique pour améliorer sa santé et un programme avec des conseils d'activité physique particuliers avec la nécessité d'aller dans une salle de sport deux fois par semaine avec dans une première phase l'augmentation de la masse musculaire et dans une deuxième phase des exercices de sprint… La durée de l'étude est de deux ans.

Un tirage au sort détermine lequel des deux programmes les participants doivent suivre. Mais peu importe leur groupe, le sport aide les diabétiques à réguler leur taux de glycémie. Un test d'effort est préalablement nécessaire pour intégrer l'étude. Tous les six mois, des tests sont réalisés pour évaluer l'évolution de la capacité physique des participants.

Des mesures régulières permettent également de comparer la modification de la masse musculaire chez tous les participants. Enfin, des prélèvements sanguins sont effectués tous les six mois pour doser les marqueurs de la fonction rénale des patients. Les premiers résultats de l'étude seront connus d'ici 2020.

Des exercices adaptés faciles à faire à la maison

Explications et démonstrations avec Nicolas Debourneuf, coach médico-sportif

Nicolas Debourneuf, coach médico-sportif, propose deux séries d'exercices adaptés, faciles à réaliser à la maison.

  • Les squats pieds écartés

Cet exercice fait travailler les quadriceps et les fessiers. Ces grands groupes musculaires consomment "plus de glucose" pour fonctionner, il est donc intéressant pour un diabétique de les faire travailler.

Pour cet exercice, vous avez besoin d'un petit sac à dos, de quatre à six bouteilles d'eau et d'une chaise stable. Placez la chaise derrière vous pour pouvoir vous asseoir en cas de besoin. Ecartez suffisamment les pieds à 10h10, et en gardant le dos droit, fléchissez suffisamment les genoux pour toucher la chaise avec vos fessiers.

Au cours des mouvements, les genoux doivent s'orienter dans la direction des pointes de pieds et ne pas dépasser la verticalité des chevilles. Faites dix répétitions et essayez deux ou trois séries de dix répétitions.

Évolutions possibles : mettez une ou plusieurs bouteilles d'eau dans un petit sac à dos. Pendant l'exercice, tenez le sac devant vous, bras fléchi et augmentez le nombre de répétitions et/ou le nombre de séries, et/ou la charge dans le sac (bouteilles d'eau).

  • Les pompes

Les pompes font travailler les pectoraux. Il s'agit également d'un grand groupe musculaire qui consomme du glucose. Il est donc intéressant pour un diabétique de les faire travailler.

Pour cet exercice, vous avez besoin de trois coussins (carrés) épais, ou d'un tapis de gym. À quatre pattes, placez les mains et les genoux, respectivement, à la verticale des épaules et des hanches. Placez un coussin sous les genoux, et les deux autres de chaque côté des mains, le coin des coussins devant être au niveau des premières articulations des doigts. En position, écartez les mains d'une largeur de main pour les placer sur les coussins, de façon à ce que les doigts dépassent des coussins. Rentrez le ventre en faisant le dos rond, et sortez la tête des épaules, maintenez la position pendant toute la durée des pompes. Sans soulever les pieds, fléchissez les coudes en visant 10 cm devant vous. 

Faites cinq répétitions et réalisez deux ou trois séries de cinq répétitions.

Évolutions possibles : augmentez le nombre de séries, et/ou le nombre de répétitions. Sans bouger la verticalité des épaules, reculez les genoux de 10 cm, puis de 20 cm, puis une jambe tendue, puis deux jambes tendues. Sans bouger les genoux, écartez ou resserrez les mains, et en fléchissant les coudes, visez plus loin vers l'avant.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24