1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Mémoire, troubles de la mémoire

Ictus Amnésique : le trou de mémoire

Quel jour sommes nous ? Pourquoi êtes vous ici ? Qui êtes vous ? C’est le trou noir. S’il vous est impossible de vous en souvenir c’est peut-être que vous avez vécu un épisode d’ictus amnésique, c’est à dire, une perte brutale et apparemment inexpliquée de la mémoire.

Rédigé le , mis à jour le

Ictus Amnésique : le trou de mémoire
Ictus Amnésique : le trou de mémoire
Sommaire

Un cerveau, plusieurs mémoires

Lors d'un ictus amnésique, le cerveau se souvient de ce qu'il faut faire dans la situation où la personne se trouve mais n'arrive pas à retenir ce qu'il vit. Cela s'explique par le fait que nous possédons plusieurs mémoires : une mémoire à court terme et une mémoire à long terme.

La mémoire à long terme se divise en trois parties :

- la mémoire épisodique : elle correspond à nos souvenirs personnels

- la mémoire sémantique : elle s'apparente à la culture générale,

- et la mémoire procédurale : elle regroupe tous les automatismes (par exemple la marche, la conduite ou encore le jardinage)

Pendant un ictus amnésique, tout ce qui relève des automatismes inconscients, c'est-à-dire la mémoire procédurale, est épargné. On continue donc, par exemple, à pouvoir travailler, mais sans mémoriser l'événement, car c'est la mémoire épisodique, qui enregistre les souvenirs, qui est touchée.

Ictus amnésique : comment l’expliquer ?

amnesie_ictus_recherche.flv
Les études réalisées sur les patients victimes d’ictus amnésique en images

Généralement quand la mémoire est altérée : ce problème est dû soit à une lésion du cerveau, soit à une anomalie des connexions entre les neurones du circuit de la mémoire où se situe l'hippocampe (centre de la mémoire épisodique/image).

Par contre, dans le cas d'un ictus amnésique, les causes ne sont pas si évidentes. Les scientifiques du CHU de Caen, en collaboration avec une équipe de l'INSERM spécialisée dans la mémoire, étudient les patients victimes d'ictus amnésique.

Comment reconnaître un ictus amnésique ?

amnesie_ictus_temoin.flv
Mauricette a subi un épisode d’ictus amnésique, elle raconte, avec son mari comment ça s’est déroulé

Durée. Généralement, ces pertes de mémoire sont de courte durée, allant de quelques minutes à quelques heures. La personne finit par récupérer progressivement la mémoire.

Phénomène occasionnel. Huit fois sur dix, l'ictus amnésique n'arrive qu'une fois dans la vie des personnes touchées. C'est souvent l'entourage qui constate cette perte de mémoire temporaire. Il se produit souvent chez des patients très émotifs, souvent après un choc émotionnel ou un effort violent.

Les plus de 50 ans. Cette perte de mémoire concerne les plus de 50 ans (environ 25 pour 100 000 individus) et touche de façon égale les femmes et les hommes.

Les symptômes peuvent faire penser à une maladie grave comme une crise d'épilepsie ou une attaque cérébrale. Enfin, il n'y a pas de séquelle après un ictus amnésique, mais simplement une désagréable sensation d'angoisse.