1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie

Les variations de température du corps

La température du corps ne varie pas qu’en cas de fièvre. Du lever au coucher mais aussi selon les cycles hormonaux, la température s’adapte. Quels sont les mécanismes de régulation de la température de l’organisme ?

Rédigé le , mis à jour le

Les variations de température du corps
Sommaire

Un maintien autour de 37°C

Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent la régulation de la température corporelle.

Cela paraît simplissime. Pourtant, réguler la température de notre corps ne consiste pas seulement à l'abaisser quand il fait chaud. Une maladie, un coup de chaleur mais aussi le sommeil ou l'ovulation sont autant de moments pendant lesquels la température varie.

L'homme est un animal homéotherme. Cela veut dire qu'en dépit des variations extérieures, sa température centrale est stable. Ce n'est pas le cas des animaux qu'on appelle poïkilothermes, par exemple, les poissons, les amphibiens ou les reptiles. Leur température interne varie avec celle de leur environnement et dans le même sens.

Chez l'humain, certains organes sont les usines à chaleur de l'organisme. Il s'agit du foie, du cerveau, des muscles (dont le cœur) et des glandes endocrines, celles qui fabriquent les hormones. Pour fonctionner, les cellules ont besoin d'énergie, apportée par une molécule appelée ATP. Pendant les réactions chimiques, l'ATP est dégradée, ce qui fournit de la chaleur, que l'on mesure en kilojoules.

L'homme parvient à maintenir sa température autour de 37° C mais il existe des fluctuations tout à fait normales. Par exemple, la courbe de température permet de repérer l'ovulation, c'est-à-dire le moment du cycle où la femme est fertile. En début de cycle, la température au lever est inférieure à 37° C. Mais juste après l'ovulation et pendant les quinze jours de la fin du cycle, elle est supérieure.

La fièvre : signal d’alerte et système de défense

La température du corps baisse tout au long de la nuit au cours du sommeil.

La température du corps varie aussi physiologiquement tout au long de la journée. Au petit matin, juste avant le réveil, elle est la plus basse, et la plus haute en fin d'après-midi.

Mais quand la température est supérieure à 37,5° C, c'est un signal d'alerte. La fièvre provoquée par une infection virale ou bactérienne est un système de défense de l'organisme. A température élevée, les réactions de défense sont accélérées. Le fer et le zinc sont séquestrés par le foie et sont donc moins disponibles pour les bactéries, qui en ont besoin pour se multiplier.

En clair, prendre des médicaments contre la fièvre n'est pas forcément une bonne idée. Mieux vaut parfois attendre quelques jours que la fièvre tombe, si celle-ci n'est pas trop élevée et en buvant beaucoup d'eau.

Enfin, la température d'un individu en bonne santé ne doit normalement pas varier de plus de 1°C en vingt-quatre heures, et au-delà de 43° C, il semble que la vie ne soit plus possible.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24