1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Epilepsie

Epilepsie : comment expliquer des troubles dépressifs après l'opération ?

Opérée pour l'épilepsie, je ne cesse de pleurer, j'ai des trous de mémoire, j'ai du mal à accepter d'être en dépression post-opératoire.

Rédigé le , mis à jour le

Epilepsie : comment expliquer des troubles dépressifs après l'opération ?

Les réponses avec le Dr Gilles Huberfeld, neurologue :

"C'est toujours mieux quand l'opération se passe bien et que les patients sont guéris après, c'est-à-dire qu'ils n'ont plus de crises d'épilepsie. Et si en plus on peut arrêter le traitement, c'est encore mieux mais ce n'est pas toujours le cas. Cette chirurgie s'adresse à des patients qui ont une épilepsie qui les a accompagné leur vie entière, pendant parfois des dizaines d'années et qui du jour au lendemain, changent complètement de statut et ce n'est pas toujours très facile à réorganiser. Quand la vie s'est organisée autour de la maladie, cela peut être difficile. Environ un quart des patients ont des troubles dépressifs post-opératoires. Il faut voir avant s'ils sont à risque et bien les accompagner après et les traiter. Généralement on s'en sort très bien.

"Plusieurs éléments expliquent cette difficulté. Parmi les éléments un peu étranges, des crises dans certaines localisations cérébrales pourraient peut-être avoir des effets antidépresseurs. Les sismothérapies sont des crises d'épilepsie induites électriquement, elles ont des effets antidépresseurs. C'est complexe mais il y a des choses comme ça."

En savoir plus sur l'épilepsie

Dossier :

Questions/Réponses :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24