1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du pancréas

Nouvel espoir pour détecter plus tôt le cancer du pancréas

Des chercheurs américains pensent avoir identifié un biomarqueur du cancer du pancréas, ce qui pourrait permettre, grâce à un test sanguin, de diagnostiquer plus tôt cette pathologie. Actuellement, 80% des personnes atteintes d'un cancer du pancréas décèdent dans l’année qui suit le diagnostic.

Rédigé le

Nouvel espoir pour détecter plus tôt le cancer du pancréas
Aux Etats-Unis, chaque année, plus de 53.000 personnes sont victimes d'un cancer du pancréas.

Un nouveau test sanguin pourrait détecter un cancer du pancréas aux premiers stades de développement, offrant un espoir de traiter plus efficacement cette tumeur agressive diagnostiquée le plus souvent trop tard, selon une étude publiée mercredi dans la revue Science Translational Medicine.

"Avoir un biomarqueur pour cette maladie peut radicalement changer les perspectives pour ces patients", souligne le Dr Ken Zaret, directeur du Penn Institute for Regenerative Medicine. "Une détection précoce des tumeurs a eu un impact majeur pour réduire la mortalité de nombreux types de cancers dont celui du colon, du sein et du col de l'utérus, ajoute le chercheur. Mais malheureusement les personnes atteintes d'un cancer pancréatique sont souvent diagnostiquées trop tardivement pour être opérées et traitées efficacement."

Seulement 5% des patients survivent cinq ans après le diagnostic

Actuellement, quatre patients sur cinq décèdent dans les douze mois suivant le diagnostic et seulement 5% sont en vie après cinq ans. Aux Etats-Unis, chaque année, plus de 53.000 personnes sont diagnostiquées d'un cancer du pancréas. Cette tumeur est la quatrième cause de mortalité par cancer.

Pour trouver ces biomarqueurs sanguins, les chercheurs ont utilisé la technologie des cellules souches avec des cellules pancréatiques d'un malade atteint d'un cancer avancé de cet organe. Ils sont en quelque sorte remontés dans le temps pour recréer des cellules cancéreuses précoces. Et ont pu ainsi détecter des biomarqueurs sanguins associés aux différents stades de progression de la maladie.

L'association des deux biomarqueurs trouvés par les chercheurs, la THBS2 et le CA19-19, a permis d’identifier "les phases précoces de développement de la tumeur plus efficacement que toutes les autres méthodes connues à ce jour", précise le Dr Zaret.

Ce nouveau test sanguin vise surtout des personnes ayant des antécédents familiaux de cancer pancréatique, prédisposées génétiquement à cette maladie ou développant un diabète adulte (type2) après 50 ans.

Avec AFP

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24