1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer de la peau, mélanome

Carcinome cutané : un cancer de la peau

Un petit bouton qui persiste, une rougeur qui ne passe pas ou encore une croûte qui ne cicatrise jamais, ce sont peut-être les premiers signes d'un carcinome de la peau. Il s'agit d'un cancer, le plus fréquent des cancers cutanés. Mais plus ils sont détectés tôt, plus le traitement sera simple.

Rédigé le , mis à jour le

Carcinome cutané : un cancer de la peau
Carcinome cutané : un cancer de la peau
Sommaire

Qu'est-ce qu'un carcinome ?

carcinome_intro.flv
Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse expliquent le carcinome

Quand on parle de cancer cutané, on pense tout de suite au mélanome, c'est la forme la plus grave mais heureusement la moins répandue. Le plus courant est le carcinome, on en compte environ 200.000 nouveaux cas chaque année, et contrairement au mélanome, ce cancer ne donne quasiment jamais de métastases et généralement se guérit bien.

La peau se compose de trois couches différentes : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. L'épiderme est la partie la plus superficielle de la peau, c'est là que se développent les carcinomes. Il en existe deux grands types :

Les carcinomes basocellulaires, ce sont les plus fréquents. Ils se situent généralement sur le visage, le cou ou le haut du tronc, mais ils peuvent aussi apparaître sur d'autres zones du corps. Et il est très difficile de vous dire quand il faut s'inquiéter car ils peuvent prendre beaucoup de formes différentes.

L'autre forme, plus rare, est le carcinome épidermoïde ou spinocellulaire, qui atteint les cellules plus en surface. Le risque de métastase est un peu plus élevé.

Pour les dermatologues, l'aspect peut suffire à faire le diagnostic, mais il faut compléter par une biopsie, c'est-à-dire un prélèvement de fragment de peau, et une analyse au microscope.

Carcinome : la chirurgie comme solution

carcinome_operation.flv
Opération d'un carcinome, attention, les images sont assez impressionnantes.

Lorsque la lésion est profonde, la seule solution est de la retirer chirurgicalement. Avec la chirurgie, les résultats sont excellents, autour de 95% de guérison. Elle doit parfois être complétée par un autre traitement, comme la radiothérapie ou la chimiothérapie.

Guérison : le plan B

carcinome_phototherapie.flv
L'hôpital Saint-Louis, à Paris est l' un des premiers services à avoir utilisé cette méthode pour traiter le carcinome

La chirurgie pour enlever le carcinome reste un acte invasif. Il existe des alternatives pour les carcinomes les plus superficiels : soit l'application de pommades locales, soit un traitement qui utilise la lumière. Il s'agit de la photothérapie dynamique, une technique généralisée depuis deux ans et demi. La cryothérapie est parfois utilisée quand la chirurgie n'est pas possible.

Lorsque l'on a déjà eu un carcinome basocellulaire, en général d'autres vont se développer. Pour éviter leur apparition, il faut absolument se protéger du soleil, qui est un des premiers facteurs de risque des cancers cutanés.

Il faut également surveiller sa peau en se rendant régulièrement chez un dermatologue, car les carcinomes évoluent de manière très lente, et plus ils sont détectés tôt, plus le traitement sera simple.


En savoir plus sur les cancers de la peau

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web