1. / J'ai mal…
  2. / Aux yeux

Conjonctivite, kératite, uvéite : attention les yeux !

Votre oeil est rouge, irrité et douloureux. Vous avez des pertes de la vision, des démangeaisons... Pas de doute, vous souffrez d'une inflammation de l'oeil. Mais faut-il encore savoir laquelle... car elles sont nombreuses. Kératite, conjonctivite, ou encore uvéite, si ces inflammations ne sont pas prises en charge, les conséquences peuvent être lourdes.

Rédigé le , mis à jour le

Conjonctivite, kératite, uvéite : attention les yeux !
Conjonctivite, kératite, uvéite : attention les yeux !
Sommaire

La structure de l'oeil

Benoît Thevenet et Michel Cymes décrivent la structure de l'oeil.

Lorsque l'oeil est rouge, douloureux, sensible à la lumière ou qu'il démange… Ces symptômes sont le signe d'une infection ou d'une inflammation de l'oeil. La plus courante est la conjonctivite, lorsque la membrane transparente autour de l'oeil est infectée. Orgelets, kératites, uvéites... Bien que bénignes, il est important de traiter ces pathologies dès l'apparition des premiers symptômes.  

Les yeux sont des organes relativement protégés. Les globes oculaires sont logés dans des fosses creusées dans le squelette facial. Ils sont maintenus par des muscles latéraux permettant les mouvements oculaires. Seule la partie avant est en contact avec l'air. Elle correspond à la cornée. La cornée est une membrane transparente et solide qui protège l'iris et le cristallin. L'iris est la partie colorée centrée par la pupille, elle régule la quantité de lumière qui entre dans l'oeil. Le cristallin correspond à une lentille qui concentre les rayons et accommode la vision de près et de loin.

L'oeil est tapissé de trois feuillets. La plus interne est la rétine qui contient les cellules de la vision, puis la choroïde correspond à la couche pleine de pigments qui constitue une chambre noire, enfin la sclérotique ou la sclère correspond au "blanc" de l'oeil. Cette membrane opaque est très innervée et donc très sensible. Si on la suit vers l'avant, on retrouve la cornée qui n'est en réalité que la partie bombée de la sclère. Elle est elle-même recouverte d'une fine membrane appelée la conjonctive responsable de la production d'un mucus lubrifiant.

Ces différents tissus de l'oeil peuvent être le siège d'une irritation mécanique ou chimique. Elle peut être le lieu d'une infection. Conjonctivite, kératite, sclérite ou encore uvéite

La kératite, une inflammation de la cornée

La kératite qui est une inflammation de la cornée peut avoir différentes origines. Elle peut être due à un traumatisme physique, chimique ou encore à une infection bactérienne. Mais dans certains cas l'origine est difficile à trouver et la prise en charge peut s'avérer difficile. C'est le cas d'Evelyne qui s'est rendue dans une consultation spécialisée afin d'effectuer des examens complémentaires. Ses yeux pleurent du soir au matin, elle voit trouble, des symptômes qui la gênent au quotidien.

L'uvéite, une inflammation de l'uvée

Souvent indolores, les uvéites sont des infections des structures internes de l’œil.

Sournoises car souvent indolores, les uvéites sont des infections des structures internes de l'œil. Les agents infectieux arrivent dans l'œil par la circulation sanguine et peuvent provoquer de graves séquelles.

Comme les uvéites se développent à l'intérieur de l'oeil, il est difficile de les diagnostiquer. Elles impliquent un suivi pour préserver la fonction visuelle et éviter toute complication.

Il existe différents types d'uvéites qui se distinguent par leur localisation au sein de l'oeil. On recense :

- les uvéites antérieures qui se situent en avant de l'iris. Elles ne sont pas les plus graves, mais les plus douloureuses.
- les uvéites intermédiaires qui touchent le corps vitré.
- les uvéites postérieures qui atteignent la rétine et la choroïde. Celles-ci sont relativement indolores, les patients ont des symptômes visuels non douloureux.

Les uvéites les plus fréquentes surviennent une seul fois dans la vie, alors que d'autres sont auto-immunes, c'est-à-dire que notre système immunitaire se met à reconnaître des parties de l'oeil comme si elles étaient des tissus étrangers. Celles-ci peuvent durer toute la vie.

La conjonctivite, une inflammation de la conjonctive

Dès les premiers symptômes, il est important de consulter pour ne pas aggraver l'inflammation de l'œil.

Les infections de la partie externe de l'œil comme la conjonctivite sont nombreuses et très douloureuses. Elles conduisent souvent les patients à consulter un ophtalmologiste.

Les conjonctivites sont des inflammations souvent dues à un virus (environ un tiers des conjonctivites) ou à une allergie. Elles se soignent avec des lavages oculaires au sérum physiologique plusieurs fois par jour et un collyre antiseptique. Les conjonctivites sont bénignes dans la majorité des cas et ne provoquent pas d'altération de la vision.

Lentilles de contact : les risques d'infection oculaire

Pour jauger l'importance de l'infection, l'ophtalmologiste observe l'intérieur de l'oeil au microscope.

Porter des lentilles n'est pas sans risque, et parfois des complications peuvent survenir. Les infections de l'oeil dues à un problème de lentilles de contact sont fréquentes. Cela peut provoquer des ulcères de l'oeil et avoir de graves conséquences. Quand ces infections surviennent, il faut agir vite et consulter rapidement.

Les poussières, la pollution ou encore les systèmes de climatisation qui sèchent l'oeil peuvent parfois provoquer des inflammations. Pour éviter tout risque d'infection, les lentilles ne doivent jamais être utilisées plus de douze heures et une hygiène stricte doit être respectée.

La complication la plus grave, c'est l'abcès de la cornée (ou kératite infectieuse). Il intervient généralement en cas de mauvaise utilisation du patient, qui n'a pas respecté les consignes. En cas de kératite infectieuse, il faut consulter au plus vite car le patient peut perdre un oeil dans les cas extrêmes. Bactéries, amibes et champignons sont particulièrement redoutés car ils peuvent gravement endommager l'oeil.

Infections oculaires : établir un diagnostic

Contrôle de la vue du patient, mesure de la tension des yeux, examen du fond de l'œil… permettent d'établir un diagnostic précis.

Les infections oculaires peuvent être douloureuses et les symptômes parfois impressionnants peuvent inquiéter les patients, ce qui les conduit à consulter un ophtalmologiste.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24