1. / J'ai mal…
  2. / Aux pieds

Quand les pieds font souffrir

Que celui ou celle qui n'a jamais eu mal aux pieds lève la main ! Etranglés dans des chaussettes, étouffés par des matières synthétiques, engoncés dans des escarpins trop serrés, nos pieds sont souvent maltraités. À la longue, ils finissent par s'abîmer : surviennent, en effet, des pathologies comme cors, durillons ou encore ongles incarnés.

Rédigé le , mis à jour le

Quand les pieds font souffrir
Quand les pieds font souffrir
Sommaire

Les problèmes de pieds

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes présentent les problèmes de pieds

On ne les ménage pas ! Entre les kilomètres parcourus, le poids de notre corps à supporter et parfois l'inconfort des chaussures… nos pieds en voient de toutes les couleurs et souffrent de nombreux maux : cors, oignons, durillons, orteils en griffe ou encore ongles incarnés

Le pied est formé de 26 os, tels que l'astragale ou le calcanéum (talon du pied). Devant, il y a les os du tarse et du métatarse, puis les phalanges qui forment les doigts de pied. Ces différents os sont maintenus par 107 ligaments, ainsi que par de nombreux tendons et muscles qui permettent les différents mouvements. Le pied est également parcouru par une multitude de vaisseaux sanguins et de nerfs. L'ensemble est recouvert d'une couche protectrice : la peau.

Quand on regarde de plus près la voûte plantaire, on remarque qu'au niveau du talon et à l'avant du pied, la peau est plus épaisse que celle qui recouvre le reste du corps, notamment au niveau de l'épiderme. Elle renferme différents récepteurs sensibles à la pression au niveau des points d'appui, ce qui peut expliquer certaines douleurs, comme celles qui peuvent être dues à la présence de cors. La peau s'épaissit, se soulève pour former une callosité douloureuse qui gêne la marche. Ces cors peuvent aussi apparaître au niveau des orteils.

Enfin, nos pauvres orteils sont parfois déformés. L'orteil en marteau ou en griffe est bloqué en position recroquevillée, impossible de le détendre et cela peut être très douloureux… Mieux vaut donc prendre les devants !

Les ongles incarnés

Attention certaines images peuvent choquer ! Adam, 16 ans, souffre d'ongles incarnés...

Dans le registre des problèmes de pieds, il y a bien sur l'ongle incarné. Huit fois sur dix c'est à cause d'une mauvaise coupe de l'ongle.

Un ongle s'incarne lorsqu'un de ses coins supérieurs s'enfonce dans la chair qui l'entoure. Cette pression de l'ongle sur la chair provoque douleur, rougeur, gonflement, et parfois une coupure de la peau. Dans la grande majorité des cas, l'ongle incarné se situe sur le gros orteil du pied, et au niveau du bord latéral de l'ongle.

Il existe plusieurs stades d'évolution, de la simple gêne à l'infection extrêmement douloureuse, qui peut s'étendre jusqu'à l'articulation. Un ongle incarné négligé et non traité peut évoluer vers une forme plus grave, très douloureuse. La solution est alors chirurgicale.

Cors au pied, durillons et autres callosités

Nadia souffre de cors aux pieds... Elle est prise en charge par un podologue.

Parmi les problèmes de pieds, il y a les cors. Les cors sont des épaississements de la peau au niveau des zones de frottements des orteils. Il est déconseillé d'essayer de les enlever soi-même. Mieux vaut confier ce travail délicat à un pédicure-podologue.

Les callosités sont des épaississements de la peau au niveau des zones d'appui des plantes.

Les durillons surviennent souvent sur les callosités. Ce sont des zones ponctuelles très dures enchâssées dans la peau, formant de véritables clous de kératine dans la plante, souvent très douloureux. II s'agit d'un épaississement cutané localisé, qui forme une sorte de cône jaunâtre, lié à des frottements répétés. La peau s'épaissit pour protéger les tissus sous-jacents qui, sinon, pourraient se trouver abîmés par les frottements. On le trouve sur le dos des orteils ou sur la plante des pieds. Parfois, les cors et les callosités sont très incommodants au point de contrarier la marche, mieux vaut alors consulter un spécialiste qui se chargera de l'enlever.

L'épine calcanéenne

L'infiltration pour traiter l'épine calcanéenne

Une douleur très vive au niveau du talon et des difficultés à la marche doivent pousser à consulter car parmi les nombreuses pathologies du pied, on trouve la fameuse épine calcanéenne.

L'épine calcanéenne se situe au niveau du calcanéum, l'os du talon et est favorisée par le piétinement ou la pratique intensive d'un sport. Si dans un premier temps, le port de semelle peut atténuer le problème, il faut parfois aller plus loin pour la traiter. On peut notamment avoir recours aux infiltrations.

Avant de réaliser les infiltrations, le médecin doit préalablement localiser précisément le siège de la douleur. L'infiltration se fait sous contrôle radioscopique. Le patient inhale un gaz pour mieux supporter l'intervention et le médecin injecte un anesthésiant. Il effectue ensuite les infiltrations en contrôlant le positionnement de l'aiguille sur la radio.

L'objectif des infiltrations est de diffuser de la cortisone, un agent anti-inflammatoire, au contact de l'épine calcanéenne mais sans léser le tendon pour ne pas altérer la marche du patient. L'anti-inflammatoire n'agit qu'au bout de trois jours mais soulage durablement les patients.

Les verrues plantaires

Comment faire partir les verrues ?

La verrue est une pathologie du pied, moins grave, mais qui peut quand même nous empoisonner la vie.

Il existe différents types de verrues. Et nous ne sommes pas tous égaux face à elles. Certaines personnes n'en ont jamais eu, quand d'autres les collectionnent et n'arrivent pas à s'en débarrasser. À quoi sont-elles dues ? Comment peut-on les traiter ? Existe-t-il vraiment une solution pour faire disparaître les verrues ?

L'hallux valgus

Lors des consultations spécialisées, chirurgien et podologue sont réunis pour trouver la solution la plus adaptée au pied du patient.

Tongs, baskets, sandalettes ou talons aiguilles… nos pieds sont chaussés selon nos envies mais pas toujours pour leur confort. Au final, ce sont des ampoules ou encore des cors aux pieds.

L'hallux valgus du pied, lui, est certes disgracieux mais il peut surtout devenir très douloureux. Quand l'hallux valgus n'est pas trop handicapant, d'autres solutions que la chirurgie sont proposées au patient. Des traitements podologiques peuvent parfois être envisagés comme la mise en place de semelles et des exercices d'auto-rééducation qui peuvent permettre de ralentir l'évolution potentielle et retarder une éventuelle opération.

Pour savoir quelle orthèse est la plus adaptée au patient, le podologue réalise une série d'examens. En plus d'un examen clinique, le podologue utilise les dernières technologies. Les pressions d'appui du patient sont mesurées en mouvement à l'aide d'une plateforme reliée à un ordinateur. Répartition des pressions, déplacement du centre de gravité… l'examen permet d'obtenir des informations sur la stabilité du pas. Enfin, à l'aide d'une caméra spéciale, le podologue enregistre en 3D le pied. Les films permettent de suivre l'évolution de l'hallux valgus dans le temps. La consultation avec le podologue se termine avec la prise d'empreinte des pieds. Quelques semaines plus tard, le patient récupère ses semelles.

Lorsque la douleur est trop importante une solution existe pour la soulager : la chirurgie qui consiste à remettre le pied dans le bon axe.

La talalgie

L'infiltration se fait sous échographie pour bien cibler la zone autour de l'aponévrose et éviter de toucher un nerf ou un vaisseau

La talalgie est une douleur au talon, qui se manifeste souvent pendant la marche ou les activités sportives. En cas de douleurs au talon, on conseille d'adapter ses chaussures et de porter des semelles orthopédiques. Mais quand cela ne suffit pas, il faut envisager des infiltrations.

L'orteil en griffe

Attention, images de chirurgie !

Avec des orteils en forme de griffes, se chausser peut devenir un cauchemar… sans parler de l'esthétique ! Les orteils en griffes sont généralement des déformations légères mais qui s'aggravent progressivement au fil du temps.

Si malgré le port des semelles et le suivi par un podologue, la déformation des orteils ne s'améliore pas, le passage par la chirurgie est nécessaire. Le chirurgien adapte alors son geste au cas de chaque patient.

Prévenir les pathologies de la marche

Séance de pédicure pour prévenir les pathologies de la marche

Un soin complet des pieds chez le pédicure-podologue permet de prévenir les risques d'ongles incarnés, de cors et garantit une bonne hygiène pour la marche. Et quand on est un grand marcheur, adepte de randonnées, ce soin préventif est d'autant plus important.

Pour les marcheurs, le premier écueil à éviter est l'ongle incarné. "L'ongle incarné, c'est comme si on avait une épingle rentrée dans la chair. Et au delà du fait qu'il est très douloureux, il peut s'infecter si on ne le soigne pas, si on n'enlève pas l'épine. Un marcheur qui a un ongle incarné est obligé de s'arrêter de marcher", explique Pascaline Armand, pédicure-podologue.

En matière d'ongle, le marcheur n'est pas au bout de ses peines. Une coupe trop longue peut également provoquer des douleurs : "Quand l'ongle vient taper au bout, s'il est trop long, il va faire du mal à la base de l'ongle et on va se retrouver avec des bleus. Pour la marche, il est donc conseillé de porter des petits capuchons avec un peu de silicone que l'on trouve en pharmacies pour éviter les chocs", souligne Pascaline Armand. En prévention, la pédicure-podologue s'occupe également de la corne des pieds pour éviter la formation de cors très douloureux durant la marche.

Pour prévenir les douleurs aux pieds, la pédicure-podologue peut proposer aux grands marcheurs des semelles sur mesure : "Quand on regarde la marche des patients, on regarde la hauteur des épaules, l'orientation du bassin, l'orientation des pieds, le talon…  C'est une observation globale", note Pascaline Armand. La pédicure-podologue observe également la voûte plantaire du patient. Ces observations permettent de réaliser une semelle sur mesure.

Pour les grands marcheurs, il est conseillé de réaliser un soin pédicure une dizaine de jours avant un grand événement pour laisser aux chairs le temps de cicatriser.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24