1. / J'ai mal…
  2. / Aux muscles

Le syndrome des loges : muscles asphyxiés

On peut dire que le syndrome des loges est la maladie des sportifs. Cette pathologie survient suite à un traumatisme musculaire ou lors d’un effort physique important. Un chiffre : chez les sportifs, le syndrome des loges représente 10 % des blessures.

Rédigé le , mis à jour le

Le syndrome des loges : muscles asphyxiés
Le syndrome des loges : muscles asphyxiés
Sommaire

Syndrome des loges : de quoi s’agit-il ?

156-syndrome_des_loges_anatomie.flv
Des explications, des schémas pour comprendre comment fonctionnent nos muscles

Anatomie. Nos muscles ne forment pas une masse unique autour de l'os. Ils sont séparés les uns des autres, comme des compartiments. C’est pourquoi, on parle de loge musculaire. Et chaque muscle est entouré d’une sorte de tissu d’emballage peu extensible qu’on appelle aponévrose.

Des fibres nerveuses. Le muscle est aussi parcouru par des fibres nerveuses, des artères dont le rôle est d’apporter de l'oxygène et des nutriments pour la contraction des cellules musculaires, et par des veines. Ces veines servent au transport des déchets, comme le gaz carbonique et l'acide lactique.

Syndrome des loges : la maladie des sportifs

156-syndrome_des_loges_temoin.flv
Jérémy, 22 ans, a été opérée d’un syndrome des loges aux deux avant-bras.

Les sports les plus concernés. Tous les sports d'endurance - la course, la marche ou le roller... - peuvent conduire à ce syndrome. Toutes les activités qui provoquent des contractions prolongées des muscles fléchisseurs des doigts et du poignet vont également induire ce syndrome. C’est le cas de l'aviron, la planche à voile ou la moto, par exemple.

Muscle asphyxié, douleur assurée. Lors de l'effort, l'activité musculaire entraîne un afflux sanguin dans les vaisseaux. Cela va provoquer une augmentation temporaire du volume du muscle. Les aponévroses n’étant pas extensibles, le muscle va se retrouver à l’étroit. Il ne parvient plus à évacuer le sang appauvri en oxygène. Résultat : ce dernier s'asphyxie et la douleur apparaît.

Siège de la douleur. Dans un tiers des cas, l'aponévrose peut se rompre à différents endroits. Les fibres musculaires s'échappent à travers l'orifice et forment des hernies. Dans plus de 70 % des cas, le syndrome des loges apparaît au niveau des deux jambes.

Pour traiter le syndrome des loges

156-syndrome_des_loges_chirurgie.flv
Voir une consultation et une intervention chirurgicale

Il n'existe pas vraiment de traitement médicamenteux en dehors des antidouleurs. Les massages ou la glace peuvent aussi soulager mais le véritable traitement reste la chirurgie.

L'aponévrotomie endoscopique. C’est une intervention légère qui ne laisse que trois petites cicatrices.

Pour traiter le syndrome des loges aigu. Cette forme du syndrome apparaît la plupart du temps suite à un traumatisme qui va entraîner l'ischémie rapide et complète du muscle, c'est-à-dire son asphyxie et sa mort. L’intervention doit alors avoir lieu dans les quatre heures pour restaurer la circulation sanguine et libérer le muscle comprimé dans la loge, sinon il risque de dégénérer, de s'infecter. Si l’intervention arrive tard, il y a un risque d'amputation du membre atteint.