1. / J'ai mal…
  2. / Aux jambes
  3. / Phlébite

Phlébites : une affection à traiter d'urgence

Douleur dans la jambe, gonflement, difficultés à marcher… Tous ces signes peuvent faire penser à une phlébite. Si certaines, superficielles, sont facilement traitées, d'autres plus profondes doivent être rapidement prises en charge pour éviter l'embolie pulmonaire.

Rédigé le , mis à jour le

Phlébites : une affection à traiter d'urgence
Phlébites : une affection à traiter d'urgence
Sommaire

Qu'est-ce qu'une phlébite ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la phlébite.

Selon la société française de phlébologie (SFP), on compte 300.000 cas de phlébites par an

Le sang circule dans l'organisme dans deux sens : un sens aller véhiculé par les artères, et un sens retour véhiculé par les veines. À la différence des artères, les veines sont des vaisseaux dont la paroi est fine et transparente. Il n'y a pas de fibres musculaires pour propulser le sang. Grâce à la pression de la plante des pieds et aux muscles des mollets, le sang est chassé vers le haut du corps pour remonter vers le cœur. Il y a même un système anti-retour : de petits clapets, des valvules qui s'ouvrent sous l'effet de la pression sanguine et qui se referment en cas de reflux. Tous ces mécanismes permettent une circulation sanguine rapide et fluide.

Mais différentes pathologies telles que l'obésité et l'insuffisance cardiaque, peuvent ralentir la circulation veineuse. Une stase risque de favoriser la formation d'un caillot de sang qui va obstruer la veine provoquant ainsi la phlébite. Toute période occasionnant un ralentissement de la circulation comme la grossesse, le repos après un accident ou une opération, voire un voyage en avion long courrier augmente le risque de phlébite.

L'une des principales complications de la phlébite, c'est l'embolie pulmonaire. Elle peut se produire quand le caillot qui s'est développé dans une veine profonde, s'est détaché de la paroi veineuse pour atteindre le cœur, puis les branches des artères pulmonaires.

Echo-doppler : le réseau veineux sous observation

L'écho-doppler associe l'échographie et l'effet doppler pour diagnostiquer et surveiller les phlébites.

L'alitement, l'intervention chirurgicale, le plâtre ou encore la grossesse, sont des facteurs déclenchants d'une phlébite. Certaines anomalies congénitales de la coagulation favorisent elles aussi l'apparition de phlébites.

Angioplastie : une chirurgie pour déboucher les veines

Attention, images de chirurgie ! Durant l'intervention, sous anesthésie locale, le chirurgien introduit des stents qui vont maintenir les veines ouvertes.

Une des conséquences de la phlébite peut être le déplacement du caillot vers le cœur. Ce caillot peut aussi rester sur place et obstruer complètement la veine, rendant la circulation veineuse plus difficile. Parmi les traitements possibles, l'opération chirurgicale. Une intervention très délicate lorsque le caillot est situé dans les veines profondes.

En France, seules deux équipes réalisent ce type d'opération. L'une d'elles se trouve à l'hôpital Nord de Marseille.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24