1. / J'ai mal…
  2. / Aux jambes
  3. / Cruralgie

Cruralgie : la guerre du nerf

Souffrir d'une cruralgie, c'est avoir le nerf crural comprimé. Une compression qui va provoquer une douleur allant de la partie antérieure de la cuisse jusqu'à la partie interne du genou. Moins fréquente que la sciatique, la cruralgie touche le plus souvent les personnes de plus de 50 ans.

Rédigé le , mis à jour le

Cruralgie : la guerre du nerf
Sommaire

Cruralgie : le nerf crural en cause

Anatomie du nerf crural

La cruralgie est une affection méconnue qui ressemble à la sciatique, mais dans le cas de la cruralgie, ce n'est pas le nerf sciatique qui est comprimé, mais le nerf crural. La douleur se situe en avant de la cuisse alors que dans le cas de la sciatique c'est à l'arrière.

Le nerf crural passe par l'arcade crurale, se prolonge le long de la cuisse et se divise en plusieurs branches pour innerver la peau, les différents muscles, le genou, une partie du mollet, la cheville et le pied. Ce nerf crural permet la contraction des muscles de la cuisse (notamment le quadriceps) et il transmet au cerveau la sensibilité de la face antérieure de la jambe, jusqu'au bord interne du pied.

Si le nerf crural est comprimé au niveau des racines lombaires, une douleur apparaît et se propage sur le trajet du nerf. Selon la racine irritée, le trajet de la douleur sera différent.

La cruralgie peut être due à de l'arthrose ou à une hernie discale (quand le disque qui sert d'amortisseur entre les vertèbres se fragilise, et que son contenu sort et comprime le nerf). Elle peut aussi être d'origine cancéreuse, une tumeur pouvant comprimer le nerf.

 

Quand la cruralgie doit être traitée en urgence...

Nathalie a 34 ans. Elle a souffert d'une cruralgie.

Les crises de cruralgie peuvent provoquer des douleurs plus ou moins intenses. Dans certains cas, elles peuvent aussi avoir des conséquences gravissimes. C'est le cas de Nathalie. En 24 heures, sa vie a failli basculer. Les crises de cruralgie faisaient partie de son quotidien, mais la dernière en date lui a carrément paralysé la jambe. Il a fallu l'opérer en urgence, sinon elle aurait perdu l'usage de la marche. 

La plupart des personnes qui souffrent de cruralgie sont traitées efficacement, sans avoir recours à cette opération. 10% des personnes qui se plaignent du dos ont une cruralgie, mais sur 10%, seulement une personne sur 10 aura besoin d'une opération.

Cruralgie : les traitements possibles

Chirurgie orthopédique. Attention, ces images peuvent heurter la sensibilité de certains.

Dans les cas simples, la cruralgie peut être traitée par des médicaments antidouleurs, des anti-inflammatoires, des infiltrations locales ou encore des séances d'ostéopathie. Les infiltrations sont indiquées lorsque la douleur persiste. Ces piqûres permettent d'injecter des calmants directement dans la zone douloureuse.

Quand ces traitements sont sans effet, l'opération devient indispensable pour en finir avec la douleur. Les suites post-opératoires sont simples puisqu'il n'y a pas de rééducation particulière. On conseille la marche et de restreindre les positions assises basses pendant un mois et demi afin d'éviter des douleurs lombaires.

À long terme, si la cruralgie n'est pas traitée, elle provoque la destruction du nerf et l'apparition de troubles moteurs et sensitifs au niveau de la zone concernée.

En savoir plus sur la cruralgie

Dossiers :

Dans le forum :

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24