1. / J'ai mal…
  2. / Aux articulations
  3. / Genou

Le syndrome rotulien : trouble commun du randonneur et de la femme à talons

Attention à vos genoux ! Après une longue marche ou le port régulier de talons hauts, le syndrome rotulien peut survenir chez le sportif comme chez le mannequin. Décryptage d'un syndrome méconnu et pourtant très répandu.  

Rédigé le , mis à jour le

Le syndrome rotulien : trouble commun du randonneur et de la femme à talons
Le syndrome rotulien : trouble commun du randonneur et de la femme à talons

Quelles sont les origines du syndrome rotulien ?

Le syndrome rotulien peut porter plusieurs noms : syndrome fémoro-patellaire ou fémoro-rotulien. La pratique exagérée d'un sport (une semaine de ski intensif ou de randonnée, par exemple), une position assise prolongée (appelée le "signe du cinéma" ou "du canapé"), peuvent entraîner une douleur rotulienne. La position accroupie, ou en "W", ainsi que la montée répétée des escaliers, ou le port de talons hauts, peuvent également déclencher ce syndrome douloureux.

LFPM : ligament fémoro patellaire médial; LLI : ligament latéral interne

Ces différentes postures sont à l'origine d'un dysfonctionnement articulaire ou d'un déséquilibre musculaire qui font pression sur la rotule.

Dans très peu de cas, la cause est une malformation de la rotule, explique le Dr Lucas, spécialiste du genou. Les douleurs apparaissent le plus généralement après "des exercices qui font pression sur la rotule en flexion à charge", précise-t-il.

Quels sont les symptômes ?

Les craquements fréquents du genou, l’impression que la rotule sort et se remboîte subitement, une sensation de crampe vive devant ou derrière le genou, une sensation de lourdeur, d’échauffement du genou, peuvent être symptômatiques du syndrome rotulien.

La douleur du syndrome rotulien peut être plus ou moins intense. Au début, quand le syndrome rotulien survient, la douleur peut être virulente et ne pas s'atténuer au cours de la journée. Dans ce cas, la glace soulagera.

Le port d'une genouillère permet d'éviter les mouvements de trop grande amplitude du genou. Cependant la genouillère ne doit pas être portée en permanence et surtout pas la nuit. Des antidouleurs peuvent être prescrits mais seulement en cas de douleur intense.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Comment traiter un syndrome rotulien ?

"Il n'y a pas d'ordonnance type", indique le Dr Lucas. "Tout dépend de la morphologie du patient. Il est donc indispensable de consulter un médecin du sport qui diagnostiquera le déséquilibre musculaire ou le dysfonctionnement articulaire. Dans certains cas, le médecin prescrira un renforcement des ischio-jambiers et un assouplissement du quardriceps, dans d'autres ça sera l'inverse", explique-t-il.

De façon générale, le médecin ordonnera au patient des médicaments qui renforcent le cartilage (mais qui en aucun cas ne renouvellent le cartillage).

Il est donc très important d'aller chez un spécialiste qui indiquera au kinésithérapeute le type de rééducation à suivre. Petit à petit, les douleurs s'atténueront grâce à la rééducation. Il est fondamental par la suite d'entretenir le déficit ou le déséquilibre musculaire pour ne pas rechuter.

Quels sports sont permis avec un syndrome rotulien ?

Absolument tous les sports sont possibles, "il n'y aura pas de dégradation pour le genou", précise le Dr Lucas. Le vélo ou le crawl sont souvent recommandés. Cependant, la course entraînera possiblement des douleurs. Si vous avez trop mal, il est inutile d'aller trop vite et il faudra être patient.

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24