1. / J'ai mal…
  2. / Aux articulations
  3. / Arthrose

Arthrose : halte aux idées reçues !

Vous n'osez plus craquer vos articulations depuis plusieurs années, fuyez le sport, redoutez les jours d'humidité et craignez de vieillir pétri de douleurs ? Réjouissez-vous, même si vous souffrez d'arthrose, - car c'est bien de cela dont on parle -, tous ces maux ne risquent pas forcément de vous atteindre. Suite à la journée de lutte mondiale contre les rhumatismes qui s'est tenue lundi dernier, Allodocteurs.fr fait le point avec le docteur Laurent Grange sur les principales idées reçues sur cette maladie. En leur tordant parfois le cou.

Rédigé le , mis à jour le

Arthrose : halte aux idées reçues !
Arthrose : halte aux idées reçues !
  • L'arthrose est une usure du cartilage

"L'arthrose n'est pas une usure du cartilage", affirme Laurent Grange, rhumatologue au CHU de Grenoble et président de l'Association française de Lutte antirhumatismale (AFLAR). "Nous le répétons aux patients depuis des années. L'arthrose est une maladie liée à des facteurs biologiques qui stimulent la destruction du cartilage, mais elle n'est pas due à une usure mécanique."

L'arthrose, des chiffres conséquents

En France, cette pathologie touche entre 9 et 10 millions de personnes, soit environ 17% de la population.

L’arthrose constitue le second motif de consultation médicale en France après les maladies cardiovasculaires, soit environ 11 millions de consultations par an.

  • L'arthrose serait une maladie liée à l'âge

L'arthrose est en fait une maladie qui augmente avec l'âge, mais elle est surtout liée au mode de vie et plus particulièrement au surpoids et à la sédentarité. Quant au terme dit de "maladie de vieillesse", d'après une récente enquête menée par l'AFLAR, 35% des patients ont connu des douleurs avant 40 ans et un sur deux à moins de 60 ans.

  • On ne peut rien faire pour soulager l'arthrose

"C'est faux !" assène le docteur Grange. " Même si aujourd'hui l'arthrose ne bénéficie pas d'un traitement dédié hyper puissant, il existe de multiples mesures à prendre, qui, une fois combinées, fonctionnent".  L'activité physique, la kinésithérapie, le thermalisme en font notamment partie.

  • L'arthrose est héréditaire

"Il existe un socle héréditaire, notamment sur l'arthrose qui touche certains membres, donc c'est en partie vrai. Néanmoins, d'autres facteurs vont avoir une influence majeure sur l'évolution de la maladie, comme la survenue ou non de microtraumatismes ou de fractures, et la prise de poids."

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs
  • Il faut éviter l'activité physique pour ménager ses articulations quand on souffre d'arthrose

Au contraire ! La pratique du sport est conseillée pour maintenir la mobilité. " Il faut absolument bouger, même si c'est de façon adaptée. Il est indispensable de garder une certaine tonicité musculaire si l'on veut baisser la gêne occasionnée par l'arthrose. C'est particulièrement vrai pour le genou par exemple". Il faudra cependant préférer les sports en apesanteur, comme la natation ou le vélo.

Comment fait-on le diagnostic de l'arthrose ?

Le diagnostic de l'arthrose concerne des personnes qui viennent en consultation avec des douleurs dans une articulation, avec un handicap dans la fonction de cette articulation et pour laquelle on va réaliser une radiographie. Selon le docteur Grange, "il faut rappeler que l'IRM ne sert que dans le cadre de la recherche sur cette maladie aujourd’hui, et qu'une simple radiographie permet de poser un diagnostic d'arthrose."

  • Faire craquer ses articulations  provoque de l'arthrose

Et non ! "C'est un vieux cliché", explique Laurent grange. Cette idée s'est insidieusement répandue au fil du temps au sein de la population. Pourtant, faire "craquer" ses articulations, même plusieurs fois par jour, ne provoque pas d'arthrose. Une étude menée il y a quelques années par le Journal of American Board of Family Medicine s'est intéressée à plus de 200 personnes âgées. Elle montre que celles qui se faisaient régulièrement craquer les articulations n'étaient pas plus victimes d'arthrite que les autres.

Pour l'anecdote, un médecin américain, Donald Unger a testé ce que ces actes répétés causaient à ces propres mains sur lui-même, et ce pendant 50 ans ! Il a volontairement fait craquer ses articulations de la main gauche pendant toutes ces années, et pas celles de la main droite. Bilan de l'expérience : aucune différence entre les deux mains et aucun signe d'arthrose. 

  • L'arthrose est plus douloureuse lorsque le temps est humide

Rien ne prouve scientifiquement cette idée reçue répandue de longue date malgré plusieurs études sur le sujet. "Pourtant, 70% des patients déclarent souffrir plus quand il y a des changements brutaux de climat. Mais aucune étude n'a réussi à le prouver."

Vidéo ci-dessus : chronique de Florian Gouthière du 1er octobre 2015.
(Illustration : © imageteam - Fotolia)

Voir l'article : Les rhumatismes permettent-ils de prévoir la météo ? 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24