1. / Grossesse - Enfant
  2. / Procréation
  3. / Fertilité, infertilité

Un autotest de fertilité masculine arrive en pharmacie

En France, un couple sur cinq rencontre des difficultés pour avoir un enfant. Et dans un cas sur deux, le problème d'infertilité vient de l'homme. Un sujet tabou car il renvoie à la virilité. C'est pourquoi une société a eu l'idée de lancer le premier autotest rapide de fertilité masculine, à faire chez soi : "SpermCheck Fertility" est vendu à partir d'aujourd'hui en pharmacie.

Rédigé le , mis à jour le

Un autotest de fertilité masculine arrive en pharmacie

Lorsqu'un couple ne parvient pas à avoir d'enfant, le recueil du sperme est une étape obligée pour l'homme. Certains laboratoires ont fait des efforts pour humaniser ce moment, mais le test de fertilité reste souvent mal vécu. C'est pour cela qu'une entreprise française a eu l'idée de commercialiser un autotest de fertilité masculine à réaliser chez soi, en toute intimité. Il est vendu 39 euros en pharmacie.

Schématiquement, l'utilisateur doit recueillir son sperme, le laisser reposer pour qu'il se liquéfie, puis le mélanger à une solution spéciale. Il place ensuite six gouttes du liquide sur un lecteur, qui recherche une protéine du sperme, dite "SP10". Le résultat apparaît au bout de sept minutes. Une seule barre indique que la quantité de spermatozoïdes est inferieure à 15 millions par millilitre. En revanche, deux barres traduisent une quantité supérieure à 15 millions. C'est la valeur de référence minimale pour une procréation naturelle selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour autant, ce test ne prétend pas se substituer à une consultation : "Le but est avant tout de s'en servir comme d'un outil de sensibilisation pour l'homme et le couple désireux d'avoir une réponse sur leur fertilité. Cela ne remplace en rien une consultation médicale, c'est un premier pas avant d'aller consulter", explique Fabien Larue, directeur de la société AAZ distributeur du produit en France.

En effet, ce test ne permet pas d'analyser la quantité des spermatozoïdes, un facteur pourtant déterminant pour évaluer la fertilité d'un homme. La concentration de spermatozoïdes ne suffit pas. Seul un spermogramme réalisé dans un laboratoire spécialisé délivrera ces informations : mobilité, vitalité et morphologie des spermatozoïdes, pH du liquide séminal…

Enfin, nous avons transmis la notice de ce test à une spécialiste de la reproduction. Pour elle, les mises en garde ne sont pas suffisamment explicites : "Il faut absolument préciser qu'en cas de fièvre survenue dans les trois mois précédant le test, il ne faut pas réaliser le test car le résultat sera faux", précise Pr Nelly Achour-Frydman, biologiste de la reproduction à l'hôpital Antoine-Béclère (92).

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24