1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant
  3. / Allaitement, biberon

Laits végétaux : un danger pour les nourrissons

Soja, amandes, noisettes… Les "laits" végétaux plaisent de plus en plus aux adultes et certains n'hésitent plus à en donner à leurs nourrissons. Pourtant, cette pratique peut avoir des conséquences très graves sur la santé et la croissance du bébé.

Rédigé le

Laits végétaux : un danger pour les nourrissons
Les boissons végétales ne doivent pas remplacer le lait chez les enfants de moins d'un an (Image d'illustration)

Faire boire du lait végétal à son nouveau-né serait-il de la maltraitance nutritionnelle ? Oui, selon la Société francophone de nutrition clinique et métabolique, qui publie un communiqué pour alerter sur cette pratique en vogue. Ces boissons, nommées "laits" à tort, sont en réalité des jus de fruits ou de graines. S'ils peuvent être consommés par les adultes pour des raisons éthiques, de goût ou d'intolérance, ils ne doivent pas être donnés aux enfants de moins d'un an.

Quid des femmes enceintes ?

Les carences de femmes enceintes touchent directement la santé du bébé. Les femmes végétaliennes, qui ne consomment pas de lait, doivent donc être suivies de près par leur médecin pendant leur grossesse et recevoir des compléments en vitamine B12. Cette supplémentation doit être poursuivie pendant toute la période de l'allaitement.

Les douze premiers mois de la vie sont cruciaux pour la croissance osseuse et cérébrale de l'enfant. Il grandit de manière spectaculaire, multipliant par trois son poids et par deux sa taille. Or, les boissons végétales ne possèdent pas les lipides, l'énergie, les protéines et le calcium nécessaires à un développement harmonieux. Elles entraînent alors des carences majeures "qui peuvent être fatales" explique le Dr Béatrice Dubern, pédiatre nutritionniste à l'hôpital Trousseau, dans le communiqué. Selon elle, cette mode dangereuse s'appuie sur "la peur infondée du lait". Les laits non-bovins (ânesses, chèvres, brebis, …) sont également à proscrire.

Attention aux allégations mensongères !

Retard de croissance et risques infectieux : les boissons végétales ne sont "absolument pas indiquées chez l'enfant en bas âge". Jusqu'à 6 mois, il doit être exclusivement nourri, soit par du lait maternel, soit par des laits spéciaux "premier âge" ou "deuxième âge". Au delà, la diversification alimentaire peut se faire pour rajouter son lot de minéraux, de fer et de nutriments essentiels… sans oublier le lait ! Les boissons végétales ne sont pas non plus indiquées chez les enfants allergiques aux laits. Ces derniers doivent boire des préparations spéciales disponibles en pharmacie.

La société de nutrition n'est pas la première à rappeler les dangers des "laits végétaux". Dès 2013, l'Agence de la sécurité des aliments (Anses) alertait contre cette nouvelle tendance. En 2011 déjà, plus de 200 produits de ce type étaient disponibles à la vente selon l'Anses. Si les fabricants n'apposent jamais la mention "pour nourrisson" sur leurs bouteilles, ils laissent parfois des allégations pernicieuses, comme "accompagne les périodes de croissance" ou "enrichi en calcium".

Les "laits végétaux" peuvent parfois tromper les parents, laissant sous entendre qu'ils sont sans dangers. Pourtant, plusieurs cas de malnutritions graves ont déjà été répertoriés en France, dont un fatal. En 2011, un couple de végétaliens avait été condamné après la mort de leur fillette de 11 mois, malnutrie et carencée en vitamine A et B12. Celle-ci suivait, à l'instar de ses parents, un régime privé de tout aliment d'origine animale.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24