1. / Grossesse - Enfant
  2. / Accouchement
  3. / Préparation à l'accouchement

Préparations à l'accouchement : laquelle choisir ?

Sophrologie, acupuncture, haptonomie, yoga, chant prénatal, piscine... sans oublier les classiques séances à la maternité, les méthodes de préparation à l'accouchement sont aussi diversifiées que le sont les attentes des futures mamans. Comment choisir ? Y a-t-il des différences de prises en charge ?

Rédigé le , mis à jour le

Préparations à l'accouchement : laquelle choisir ?
Préparations à l'accouchement : laquelle choisir ?
Sommaire

Qu'est-ce que la préparation à l'accouchement ?

Les cours de préparation à l'accouchement, ou "prépération à la naissance et la parentalité", représentent une véritable prévention destinée à aider les futures mamans à mieux vivre leur accouchement. Le premier a lieu lors de l'entretien du 4ème mois, les 7 séances seront alors planifiées, en groupe ou en séances individuelles, selon le choix du couple.Le but est de répondre à toutes les questions et angoisses des femmes, pourtant une sur deux seulement accepte de suivre ces cours.

Il existe quelques signes avant-coureurs de l'accouchement comme le durcissement du ventre ou encore la classique perte des eaux, qui n'est pas toujours présente. Il s'agit en fait de liquide amniotique.

Mais le meilleur indice pour partir à l'hôpital reste la fréquence des contractions. Elle doit être régulière, en moyenne toutes les cinq à dix minutes, depuis au moins une heure.

Un cours d'aquamaternité

Reportage à la piscine Pailleron dans le 19ème arrondissement de Paris.

Une des préparations qui a la cote en ce moment est la préparation en piscine. Les séances s'organisent autour d'une petite gymnastique aquatique et d'un travail sur la respiration.

Dans l'eau, les futures mamans oublient leur gros ventre, se détendent et bougent pour rester en forme.

Un certificat médical est de rigueur. Il existe des contre-indications liées notamment aux maladies cutanées, à l'hypertension et l'hypotension, aux infections mais également à l'état de votre grossesse. Prenez donc vos précautions et rapprochez-vous de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue avant de commencer la préparation en piscine.

Un cours de chant prénatal

Explications lors d'une séance de chant prénatal à l'hôpital des Diaconesses.

La science actuelle permet de penser que le fœtus est capable de percevoir les sons dès le deuxième mois de grossesse par le "toucher" puis de les entendre dès le cinquième mois. C'est pourquoi, de nombreuses mamans choisissent d'attendre leur enfant en chantant.

Mais le chant les aide elles aussi à affronter les douleurs de l'accouchement.

Bien choisir sa maternité

Comment choisir sa maternité ?

Préparer son accouchement, c'est aussi choisir le lieu où l'on va accoucher. Si certaines femmes souhaitent accoucher dans des maisons de naissance, peu médicalisées, ou à leur domicile, le plus fréquent reste d'accoucher dans une maternité. Il en existe plus de 500 en France.

Le choix de la maternité est important et parfois difficile à faire. Comment choisir le bon établissement ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Quelles sont les différences entre les maternités ? Explications.

Pour préparer au mieux le jour de l'accouchement, les mamans doivent choisir une maternité. Et ce n'est pas si simple, il faut s'y prendre le plus tôt possible. Dès que vous êtes enceinte, inscrivez-vous pour être sûr d'avoir une place dans la maternité de votre choix.

Il existe trois niveaux de maternité. Pour un accouchement qui s'annonce simple, sans complication prévisible, il y a la maternité de niveau 1 que l'on accouche par voie basse ou par césarienne. Pour une grossesse à risque ou une grossesse multiple, vous serez orientée vers une maternité de niveau 2 disposant d'un service de néonatalogie. Enfin en cas de grossesse pathologique ou d'accouchement de grands prématurés, optez pour une maternité de niveau 3 dotée à la fois d'une unité de néonatalogie et d'une unité de réanimation néonatale.

Maternité privée ou publique ? Le tarif peut vous aider à choisir. Pour un établissement privé, renseignez-vous sur les tarifs pratiqués et auprès de votre complémentaire santé pour connaître les frais qui vous seront remboursés. Dans un établissement public, l'accouchement est pris en charge à 100% du tarif de base de la Sécurité sociale. La durée du séjour dans l'établissement peut aussi varier, trois jours en moyenne dans un établissement public et quatre jours voire plus dans les structures privées.

Le confort de la maternité peut être un critère de choix. La chambre est-elle individuelle ? Y a-t-il une salle de bain ? Existe-t-il une nurserie ? Au-delà de ces aspects matériels, le type d'accouchement souhaité peut être un critère déterminant. Si vous souhaitez accoucher d'une manière non conventionnelle, par exemple dans l'eau ou dans une position particulière (accroupie, à quatre pattes, sur le côté), renseignez-vous pour trouver un établissement ouvert à ces pratiques.

Enfin la politique de l'établissement concernant la péridurale, la césarienne, l'épisiotomie, ou encore l'allaitement, peut aussi influencer votre décision. Quelles que soient vos envies, n'hésitez pas à visiter plusieurs maternités avant de faire votre choix.

Accoucher à domicile

Anne-Laure raconte comment s'est déroulé son accouchement à domicile.

Depuis quelques années, on assiste à un retour en force de l'accouchement à la maison. Certaines femmes préfèrent cette approche naturelle plutôt que l'aspect très médicalisé de l'accouchement à la maternité, en milieu hospitalier.

Anne-Laure a choisi d'accoucher à domicile, elle nous explique les raisons de ce choix.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Questions/Réponses :

Articles et vidéos :

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24