1. / Blogs
  2. / Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

A propos des "hypoglycémies réactionnelles"

Rédigé le 02/09/2016 / 0

Ma chronique au magazine de la santé a concerné ce mois-ci les hypoglycémies. Si vous m’avez regardé (c’est toujours possible en replay en bas de la page…), vous aurez compris mon message : les hypoglycémies, ça ne peut pas arriver si on est en bonne santé, même si on saute un, deux repas et même trois repas. J’ai toutefois parlé du concept d’hypoglycémie réactionnelle sur lequel je vais revenir ici.

Ces hypoglycémies réactionnelles qui survienent en réaction à la consommation d’aliments à sucrés et plus particulièrement d’aliments à fort index glycémique. Il ne s’agit en fait pas de véritables hypoglycémies avec des troubles neurologiques, mais plutôt d’une tendance à la baisse de la glycémie qui se manifeste à cause (ou plutôt grâce) à la fabrication d’hormones qui empêchent justement l’hypoglycémie. Ces symptômes, essentiellement des sueurs, tremblements, palpitations peuvent être gênants. Ils surviennent 3 à 5 heures après la consommation d’aliments à fort index glycémique. Une exception : le dumping syndrome qui survient chez les personnes qui ont été opérées de l’intestin, en particulier dans le cadre d’une chirurgie bariatrique. Dans ce cas particulier, les malaises peuvent être sévères pouvant aller jusqu’au coma.

Je n’ai pas eu le temps d’aborder le traitement de ces « hypoglycémies réactionnelles » sur l’antenne de France 5, donc je le fais ici !

En cas de survenue d’un tel « malaise », on peut le faire régresser en consommant un aliment sucré. Mais attention à ne pas ingérer un aliment à fort index glycémique, au risque de déclencher à nouveau les symptômes en réaction, quelques heures plus tard. Je vous recommande un fruit et/ou quelques amandes.

Surtout, il faut apprendre à éviter ces malaises. Pour cela, il faut avant tout limiter au maximum la consommation des aliments à index glycémique élevé. Il existe des tables d’index glycémique disponibles un peu partout qui vous aideront pour la pratique. Mais je vous livre ici la liste que je fournis à mes patients… Un peu difficile à suivre, mais généralement efficace.

  1. Supprimer le riz très cuit, notamment celui des sushis et la purée en flocons (mousseline…)
  2. Supprimer le pain blanc, la baguette à l’exception de la baguette tradition en petite quantité (50 g/). Je ne conseille pas les pains spéciaux (complet…) trop différents d’une boulangerie à l’autre
  3. Supprimer tous les sodas, jus de fruits, bonbons (même sans sucre), sirop, compotes industrielles
  4. Supprimer les aliments cuits à plus de 100° (pommes de terre cuites au four, frites…)
  5. Aucuns aliments soufflés (popcorns, galettes de riz soufflés, céréales soufflés)
  6. Supprimer « ce qui croustille » (chips, crackers, biscuits apéritifs…)
  7. Consommer 1 à 2 cuillérées à soupe de légumineuses cuits à chaque repas (lentilles, poids chiches, haricots rouges, haricots blancs…)
  8. Consommer une cuillérée à soupe de fibres à chaque repas (son de blé ou son d’avoine ou psyllium)
  9. Consommer une cuillérée à soupe d’huile d’olive ou de colza aux repas principaux

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24