1. / Blogs
  2. / Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

Le Blog Hormones - Nutrition - du Dr Boris Hansel

Le soja: quelques éclaircissements et conseils pratiques

Rédigé le 22/04/2016 / 0

Le régime végétalien exclut, par définition, tout produit d’origine animale. Un végétalien ne consomme donc pas de viande ni de poisson mais il écarte également les produits laitiers et les œufs. Un tel régime est compatible avec une bonne santé mais à condition de respecter certaines règles. Dans ma chronique du mois d’avril au Magazine de la santé (voir la vidéo ci-dessous), j’évoquais brièvement l’intérêt du soja pour assurer un apport protéique suffisant et de bonne qualité.

Si vous cherchez à vous documenter sur le sujet, vous trouverez beaucoup d’informations contradictoires. Pour vous aider à y voir clair, voici quelques explications.

Il est vrai que le soja comporte des isoflavones, des molécules qui ressemblent aux œstrogènes. C’est pourquoi on les considère comme des « phyto-œstrogènes ». Ces isoflavones sont ainsi capables de mimer, en partie, l’action des œstrogènes humains. Les risques seraient alors de favoriser le cancer du sein en stimulant la croissance des cellules cancéreuses mammaires et de voir les organes des enfants se féminiser… Mais là où une personne non-avertie n’y comprend plus grand-chose, c’est quand elle lit par ailleurs les bienfaits potentiels du soja. Il pourrait prévenir le cancer du sein ! C’est en tout cas ce qui ressort d’observations, dans des populations de femmes asiatiques exposées au soja depuis leur plus tendre enfance. 

Le sujet est donc complexe et plus encore lorsque le problème des pesticides tel que le Roundup est avancé et que l’on évoque celui du soja génétiquement modifié…

Je voudrais ici m’en tenir à quelques informations et conseils simples pour celles et ceux qui souhaitent consommer du soja, qu’ils soient ou non végétalien. 

En premier lieu, sachez que les produits à base de soja vendus en France (que ce soit du tofu, du jus de soja, ou encore les yaourts et autres desserts au soja) ne comportent pas d’OGM (vous le vérifierez en consultant l’emballage). En outre, si vous craignez le Roundup (malgré un rapport assez rassurant et récent de l’agence européenne de la sécurité des aliments), consommez les produits bios ! Vous ne serez pas ou pratiquement pas exposés aux pesticides.

Surtout en ce qui concerne le risque des isoflavones, bien qu’il ne soit pas complètement clair chez l’humain, un principe de précaution s’impose. Il est  simple et vous permettra de consommer du soja et notamment des protéines de soja en toute sécurité : suivez simplement la recommandation des autorités sanitaires qui ont émis des recommandations en 2005 : limitez l’apport en isoflavones à 1 mg/kg de poids. Par exemple, si vous pesez 65 kg, ne consommez pas plus de 65 mg d’isoflavones par jour.

La ou le bât blesse, c’est que les industriels ne mentionnent pas la teneur en isoflavones de leurs produits sur les emballages ! En attendant qu’ils le fassent, voici quelques ordres de grandeurs qui vous aideront à vous y retrouver :

-1 bol de boisson au soja de 250 ml apporte 33 mg d’isoflavones mais aussi 10 grammes de protéines

-1 dessert au chocolat (100 g) ou un dessert fermenté aux fruits (100 g) à base de soja apporte 8 mg d’isoflavones et 4 grammes de protéines

-100 grammes de tofu apportent 33 mg d’isoflavones et 10 grammes de protéines

Donc, en pratique, il est tout à fait possible de consommer quotidiennement des produits à base de soja en bénéficiant des protéines qu’ils contiennent sans risquer les effets indésirables théoriques liés aux isoflavones...

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24