1. / Blogs
  2. / Le blog de garde de Gérald Kierzek

Le blog de garde de Gérald Kierzek

Le blog de garde de Gérald Kierzek

Coup de foudre

Rédigé le 22/08/2012 / 0

Le coup de foudre peut aussi arriver au sens propre du terme, comme ces derniers jours avec deux accidents graves en France, l'un sur une plage, l'autre dans un parc de loisirs de type « accrobranche ».

L'occasion de rappeler les bons gestes d'urgence et de prévention.

Le foudroiement n'est pas forcément mortel et on estime que 90% des foudroyés survivent, le plus souvent avec des séquelles. Les conséquences de de 4 types:

1/ la fulguration: l'intensité électrique de la foudre atteint différents organes dont le coeur (risque d'arrêt cardiaque), le système nerveux central ou encore les centres respiratoires. Le traitement est symptomatique (réanimation cardiopulmonaire notamment) et les séquelles souvent très lourdes (tétra ou paraplégies,...).

2/ les brûlures, comme pour une électrisation, externes ou internes. Les brûlures de Lichtenberg sont caractéristiques de la foudre et sont en forme de fougères sur la peau. Là encore, le traitement est ymptomatique pour les brûlures, en se méfiant particulièrement des brûlures avec point d'entrée et de sortie qui ont causé de lourds dégâts à l'intérieur de l'organisme et qui peuvent se révéler dans un deuxième temps (appel du SAMU Centre 15 systématique et surveillance médicale impérative).

3/ le blast provient de la dilatation de l'air avec la chaleur, et cause des lésions de l'oreille (perforation du tympan, surdité,...).

4/ enfin, l'oeil peut être touché en raison de l'intensité lumineuse. Un examen ophtalmologique en urgence puis répété est nécessaire (cataracte secondaire).

Dans tous les cas, un examen médical et l'alerte au SAMU Centre 15 s'imposent.

Mais le meilleur traitement est préventif en repérant un abri dès les premiers signes d'orage:

- l'abri ne doit pas être métallique

- il faut s'isoler du sol 

- ne pas s'appuyer ou toucher quoi que ce soit

- s'allonger ou se recroqueviller pour être le plus bas possible

- les voitures formet une cage de Faraday sans risque (sauf les décapotables); les avions font de même et l'aveuglement des pilotes est le seul risque.

Bon site de prévention, en anglais.

 




Canicule: boire mais avec modération

Rédigé le 18/08/2012 / 0

La canicule devient maintenant habituelle sous nos latitudes et les messages de prévention bien rôdés. Le risque de déshydratation est majeur mais le risque d'hyperhydratation existe aussi et est parfois mortel. Nous voyons en effet arriver aux urgences des patients, le plus souvent âgés et prenant des médicaments contre l'hypertension, ayant bu plus que de raisonnable et présentant des symptômes d'hyponatrémie (trop d'eau et pas assez de sels dans l'organisme).

Conséquences: des symptômes neurologiques (fatigue, chutes, confusion,..) pouvant aller jusqu'au coma et au décès en fonction de la gravité de cette hyponatrémie, dépistée par une prise de sang avec mesure de la concentration en sodium (ionogramme sanguin).

Il faut donc boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif en cas de fortes chaleurs et respecter certaines consignes. 1 litre et demi à 2 litres par jour sont généralement recommandés mais pour les plus âgés d'entre nous, les patients prenant des médicaments  notamment à visée neurologique (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine), cardiaque ou contre l'hypertension (diurétiques thiazidiques) ou encore les patients ayant une maladie chronique, mieux vaut adapter les apports d'eau et demander conseil à son médecin.

 


Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24