1. / Blogs
  2. / Idées reçues sur le sport

Idées reçues sur le sport

Idées reçues sur le sport

Question réccurente : L'échauffement est forcément obligatoire avant de pratiquer du sport ?

Rédigé le 17/10/2012 / 0

Forcément sous-entend que l’on pourrait ne pas s’échauffer ? Il faut remettre un contexte à cette question. S’échauffer étymologiquement serait élever en température, rendre chaud. Dans le cadre de l’activité physique, nous élevons la température du corps et surtout des muscles. Passer de 37° à 39° grâce aux exercices d’échauffement permet de gagner de l’élasticité au niveau des muscles, cela les rend moins « fragiles » aux tensions musculaires. La transmission de l’information nerveuse est accélérée, nous commandons mieux et plus vite nos muscles. Enfin, les échanges gazeux sont améliorés.

A savoir qu’en fin de marathon, il est possible de voir des athlètes à 41°...

Ce qui semble important avant d’élever la température, c’est une bonne lubrification de nos articulations. Les mouvements en amplitude engendrent une hausse de production du lubrifiant articulaire (synovie) afin que les cartilages s’imprègnent de ce dernier. C’est la seule manière possible de nourrir ceux-ci, ils ne sont pas pourvu de vaisseaux sanguins, ils ne s’entretiennent que par échange de fluide.

Mais si nous sommes terre à terre, avons-nous besoin de nous échauffer pour rattraper le bus ou le métro sur le point de partir ? Allons-nous nous échauffer lorsque nous entendons un chien qui aboie de plus en plus fort à chaque foulé ? Le corps à sa manière de fonctionner rapidement sous pression.

Mais c’est toujours dans le cadre d’une action brève.

Dans la vie de tous les jours, qui court durant 2 heures ? Qui pratique de l’activité physique durant 5 heures comme un match de tennis ?

L’observation de peuplade d’Amazonie nous a beaucoup renseignés sur les conditions de vie de l’Etre Humain dans le milieu naturel. L’Homme marche longtemps et a parfois des actions brèves et intenses comme jeter une lance, une pierre, courir, grimper à un arbre. Les plus grands prédateurs ne s’échauffent pas. Comment est-il possible qu’en 2011 un article scientifique soit publié avec ce titre traduit en Français « Les effets de l’échauffement sur la performance physique ne sont pas clairs » ?

L’observation du sportif de haut niveau peut être déconcertante, il est arrivé d’observer des sprinters qui ne s’échauffaient pas. Ou du moins pas comme on l’entend habituellement. Ils ont leur routine avec quelquefois des exercices qui vont à l’encontre de ce qui était dit jusqu’à aujourd’hui. Normal, il est mieux préparé que n’importe quel citoyen lambda. En effet, le niveau de condition physique moyen est bien plus faible qu’il ne le devrait, nous n’avons pas le niveau physique des peuplades moins modernisées, et de plus, nous nous préparons à des activités physiques « longues ». Au vu du nombre de contraintes que nous allons subir pour notre séance de sport, il est évident que l’échauffement ou ce que nous devrions appeler une « adaptation progressive à l’exercice » est indispensable.

Ne pas se préparer à l’effort serait un moyen de léser plus facilement les tendons et augmenter le potentiel de blessure surtout sur l’arrière des cuisses.

Les protocoles étudiés sont si nombreux, qu’il faut garder en tête les objectifs principaux : protéger les articulations, préparer les tendons, les muscles et laisser le temps aux échanges gazeux de s’optimiser surtout chez les personnes sujettes à l’asthme.

Voici un exemple de protocole simple : 10 flexions de jambe sans décoller les talons à rythme soutenu, 5 tours de bras avec la bouteille d’eau pleine (donc 1,5 kg) dans un sens puis dans l’autre à gauche et à droite, faire le tout 2 fois. Mise en train cardio-ventilatoire de maximum 5 minutes, sachez que le cœur s’optimise entre 2 et 4 minutes.

Des étirements dynamiques non maximaux au niveau amplitude.

A la question initiale, nous disons OUI, surtout si vous voulez pratiquer longtemps dans de bonnes conditions.

Didier Reiss et Pascal Prévost.

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24