1. / Blogs
  2. / Handignez-vous !

Handignez-vous !

Handignez-vous !

Qu'est-ce que le biofeedback ?

Rédigé le 04/01/2016 / 0

Tout d’abord, je tiens à souhaiter une bonne année 2016 à tous mais surtout aux enfants qui se battent tous les jours contre ou avec leur handicap, à ces parents héros malgré eux qui jour après jour essaient de faire reculer des montagnes, essaient de convaincre et de battre en brèche les idées reçues et le dogmatisme stérile de certains acteurs de la santé en France…
 

Pour commencer cette année, voici un petit topo sur une méthode qui fait progresser de nombreux enfants handicapés moteur, une méthode inventée par un médecin américain malheureusement décédé. Des centres se sont créés en Allemagne, en Belgique et aux Pays Bas… En France seule des associations comme la nôtre essaient de faire venir les thérapeutes étrangers en France. Il n’y a aucun thérapeute Français formés au Brucker Biofeedback… Et pourtant cette méthode existe pour les adultes ayant subi un AVC, les jeunes mères qui viennent d’accoucher pour renforcer leur périnée et pour les grands sportifs soucieux d’améliorer leurs performances ; pour les enfants handicapés : RIEN. Et pourtant !

Alors pour mieux expliquer cette méthode, j’ai interviewé pendant les vacances de Noël une des thérapeutes les plus compétentes : Véronique de Vroey qui pratique à Anvers et la seule thérapeute de cette méthode francophone !

Valentin avec Véronique, la thérapeute, son papa et derrière Antoinette qui utilise un logiciel pour mettre Valentin et l’ordinateur en relation. Des électrodes ont été posés sur les muscles abdominaux de Valentin, reliés à l’ordinateur ils vont relayés la force des signaux émis entre se muscles et son cerveau.

 

Cette thérapeute a été formée pendant deux ans à Munich où existe un centre important de Brucker Biofeedback. Elle nous explique elle-même ce que j'ai mis du temps à comprendre. Voici peut-être toutes les réponses à vos interrogations :

AG : Véronique, en quoi consiste le Brucker biofeedback ?

Véronique de Vroey : Le Biofeedback est une forme d’apprentissage qui permet d’influencer par exemple notre fréquence cardiaque, notre température corporelle, nos muscles, … à l’aide d’instruments de mesure très performants et qui sont différents pour chaque discipline.

C’est grâce au feedback, c’est-à-dire le retour visuel et/ou auditif de notre action, que nous pourrons apprendre à modifier une activité physiologique tel que notre respiration … .

 AG : Qu’elle est la différence entre Brucker-Biofeedback et le biofeedback classique

Véronique De V : Le Brucker-Biofeedback est un biofeedback EMG. L'électromyographie (EMG) est une technique médicale très courante qui permet d'enregistrer, avec un électromyographe, les courants électriques que provoque l'activité musculaire. Elle permet d'étudier le système nerveux périphérique, les muscles et la jonction neuromusculaire. .Lors d’une séance de Brucker-Biofeedback, des électrodes sont placées sur le muscle qui ne fonctionne pas correctement. Grâce à un programme d’ordinateur très performant, qui permet de mesurer une activité musculaire très faible, le signal envoyé du cerveau vers le muscle pourra être mesuré et visualisé sur un écran. Le patient va comprendre quel muscle il faut actionner pour faire des mouvements comment se tenir debout ou marcher. Grâce au feedback le patient voit sur l'écran sous forme de lignes qui montent et qui descendent et à un bip qui prévient lorsque le muscle est correctement utilisé et les  mouvements appropriés. Ainsi, cette technique permet d’augmenter les signaux entre le cerveau et les muscles et de mieux pouvoir le contrôler. Petit à petit, le patient augmente la qualité du signal et va pouvoir augmenter sa masse musculaire.

 

Valentin peut visualiser la courbe sur l’ordinateur, un bip sonore sonne dès que la courbe franchit la ligne violette. Il sait alors que ses efforts vont dan le bon sens et comprend comment travailler chaque muscle. Ici ce sont les abducteurs. Il s’agit de  ramener la hanche sur laquelle il met tout son poids vers le milieu. Un exercice très important pour acquérir plus tard une marche harmonieuse… et travailler l’équilibre du bassin qui lui fait défaut.

 

AG : D’où vient le Brucker biofeedback ?

Véronique : Le Brucker-Biofeedback a été développé aux Etats-Unis par le Dr Bernie Brucker2. Il était psychologue et professeur associé dans les départements de psychiatrie, des sciences comportementales, d’orthopédie, de revalidation et de radiologie à l’université de Miami School of Medecine. C’est dans les 70 que le Prof Brucker commença ces recherches et qu'il développa la méthode. C'est grâce au développement de l'informatique que la méthode pris réellement son envol et est utilisée couramment et efficacement dès les années 80-90.

AG : Pour qui est-il recommandé ? Pour quels progrès escomptés ? Cette méthode fonctionne-t-elle pour toutes les personnes handicapées moteur ?

Véronique : La méthode s’adresse à toute personne atteinte d’une lésion au niveau du système nerveux central (SNC), c’est-à-dire ayant des séquelles au niveau du cerveau, du tronc cérébral ou de la moelle épinière. Ainsi par exemple les personnes atteintes d’une paralysie cérébrale (IMC infirmité motrice cérébrale), d’un AVC, de lésions de la moelle épinière,…

Les progrès sont inévitablement liés à chaque individu et sa situation. Notre objectif premier est l’amélioration de la qualité de vie de nos patients et de réduire au mieux les appareillages. Le progrès peut aller de l’apprentissage de l’usage de la main, afin que la personne puisse trouver une forme d'autonomie dans un fauteuil roulant électrique, par l’apprentissage de la position assise ou debout pour faciliter par exemple les transferts et même parfois jusqu'à l’apprentissage d’une plus grande autonomie allant jusqu’à la marche. La méthode est complémentaire à toute autre forme de revalidation tel que la kinésithérapie, l’ergothérapie,…

La méthode n’est cependant pas indiquée pour les personnes ayant un handicap physique dû à une maladie dégénérative ou évolutive.

AG : Pourquoi vous êtes vous dirigée vers cette technique en tant que thérapeute ?

Véronique : Ayant un bon ami paraplégique j’ai depuis longtemps été interpellée par les limitations évolutives de certains handicaps physiques. Un jour j’ai eu personnellement la chance et le grand privilège, lors d’un congrès international, de rencontrer un homme extraordinaire, le Dr Bernie Brucker. J’ai été fort impressionnée et touchée par le travail remarquable qu’il avait accompli. Ce sont la qualité de son travail son enthousiasme et son professionnalisme qui m’ont conquise et poussée à apprendre la méthode.

AG : Comment en avez-vous entendu parler ?

Véronique : Le hasard fait parfois bien les choses, il y a 25 ans j’ai entendu parler pour la première fois de la méthode de revalidation du Dr. Brucker dans un article qui m’avait déjà fort impressionnée. Mais ce n’est que bien plus tard que j’ai eu la chance et l’opportunité de le rencontrer. Il nous a malheureusement quitté inopinément il y a déjà 7 ans.

Après le départ du Dr Brucker j'ai croisé la route de Ralf Nickel, responsable du centre de Brucker-Biofeedback à la Schön-Klinik de Munich. Formé par le Dr. Brucker lui-même, il est le seul à ce jour à détenir la licence pour enseigner la méthode. Suite à ma demande, il accepta de me former et c'est grâce à son enthousiasme, son empathie pour ses patients et sa magnifique capacité à transmettre ses connaissances que je suis devenue à mon tour thérapeute.

AG : Où peut-on se faire soigner par cette méthode ?

Aujourd'hui il y a, à ma connaissance, trois centres reconnus en Europe : Munich, Anvers et Rotterdam et quelques centres aux Etats-Unis tel que Miami. (adresses et coordonnées plus loin).
 

AG : Le prix à la séance est élevé, (175 €) pour qu’elle raison ?

Véronique : Avant tout parce que la formation est de haute qualité et demande de la part du thérapeute un investissement important tant sur le plan personnel que financier. Il faut aussi savoir que lors d'une séance on a toujours besoin d’une assistante, il y aura donc toujours deux personnes qui feront la séance.

AG : Pourquoi cette technique n’existe-t-elle quasiment pas en France ? Est-elle compliquée à mettre en place ?

Véronique : Le temps à investir dans la formation est peut être la première barrière, ensuite il y a, je crois, la barrière de la langue car à ce jour la formation ne peut se faire qu'en anglais ou en allemand. Ce qui veut dire que l’apprentissage de la méthode ne pourra se faire qu’à l’étranger et plus précisément à Munich au centre de Brucker-Biofeedback de la Schön-Klinik à Munich en Allemagne par Mr. Ralf Nickel. Je crois aussi que le manque d'information joue un rôle important dans la méconnaissance de la méthode.

Ensuite il y a l'investissement financier non-négligeable pour la formation et l'équipement qui peuvent être une autre raison.

Enfin nous sommes, en tant que thérapeutes, peut être aussi responsable du fait de ne pas répandre la méthode.

Nous sommes tous fort pris au quotidien par notre travail et notre engagement vis-à-vis de nos patients, qui est notre priorité, avec comme conséquence qu’il nous reste malheureusement pas beaucoup de temps pour faire connaître et répandre la méthode. C’est ainsi que la méthode est devenue en quelque sorte victime de son propre succès.

Evidemment, après une session de 10 à 15 séances, il faut travailler tous les jours pour la session d’après aller plus loin ! Valentin en est à sa troisième session. L’année dernière nous sommes allés à Miami. C’était sa première session, il y a un an et quels progrès ! Vous êtes encore sceptiques ? Allez sur ce lien ci-dessous… Le hic de cette méthode c’est son prix. Trop cher, vraiment trop cher !

Si ce post vous a intéressé, vous pouvez approfondir sur le site de notre association dont voici le lien. Vous y trouverez les coordonnées des principaux centres, leur tarif et des appréciations !

http://agirensemblecontrelimc.org/le-biofeedback/

L’association va bientôt organiser des sessions régulières à Paris avec cette thérapeute. Merci de nous aider !

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24