1. / Blogs
  2. / Handignez-vous !

Handignez-vous !

Handignez-vous !

La méthode MEDEK, Kesako ?

Rédigé le 28/07/2015 / 2

Chose promise, chose due, voici la présentation d’une méthode incroyable, peu connue en France, c’est le moins que l’on puisse dire et pourtant, les résultats pour les enfants handicapés moteurs sont étonnants !

Cette méthode s’appelle la méthode Médek. L’inventeur de cette méthode ne s’appelle pas Mr Médek, Médek est en fait un acronyme qui veut dire "méthode dynamique de stimulation
motrice". Cette méthode s’est développée au Chili dans les années 70... Pas toute jeune donc... mais toujours confidentielle en France ! Elle a été créée par Ramon Cuevas, c’est pourquoi les puristes appellent cette méthode Cuevas Médek Exercices ou Médek CME.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Océane, kinésithérapeute Médek fait faire l’exercice de la grenouille à Valentin. Il doit se relever et se mettre debout ! Et dire qu’il y a 8 mois Valentin ne tenait pas assis, ne pouvait pas se mettre debout ! Quel changement en si peu de temps !

Le but de cette méthode : permettre aux enfants avec des troubles de développement moteur d’origine neurologique de développer des réactions motrices automatiques qu’ils n’ont pas pu développer du fait des lésions neurologiques. Ramon Cuevas est parti du postulat que même endommagé, le cerveau d’un enfant et à fortiori d’un bébé pouvait tout de même se développer et progresser en développant d’autres voies, d’autres chemins... c'est la plasticité cérébrale.

En France, les thérapeutes vous expliquent qu’effectivement, un bébé avec des lésions neurologiques peut progresser, qu’il peut trouver d’autres chemins.... Ramon Cuevas, lui cherche à stimuler au maximum ce cerveau pour qu’il les trouve, ces chemins. Mèdek CME propose de provoquer l'enfant pour qu'il cherche des solutions pour contourner ses difficultés.

Le thérapeute dispose de plusieurs centaines d’exercices, certains exposent l'enfant à la gravité dans le but d'obtenir une réponse active de l’enfant. Un bon thérapeute Médek est celui qui saura en fonction du niveau et des besoins de l’enfant choisir les bons exercices !

Océane porte Valentin : le but, il doit monter son dos ! donc le muscler ! Difficile avec un enfant de 8 ans et 17 kilos !

 

Mais la méthode CME Médek n’est pas une formule magique ! Elle est physique et chronophage pour les parents : chaque jour, le créateur de la méthode préconise au moins une séance de 50 minutes réalisées par les parents ! Le cerveau doit intégrer les réponses posturales et c’est le travail de la répétition qui le permet. Pas évident de se transformer en kinésithérapeute ! Mais on en a vu d’autres et si le développement de nos enfants est à ce prix beaucoup répondent présents !

Pas toujours facile non plus d’affronter les chouineries de nos enfants... qui comme tous les autres enfants préfèrent la facilité aux chemins difficiles de l’effort... Mais très vite, lorsque l’enfant se rend compte de ses progrès, qu’il intègre de mieux en mieux les exercices, que les parents gagnent en aisance, la séance devient beaucoup plus facile !



Valentin très concentré pour faire quelques pas aidé par Océane !

 

Valentin a du mal à s’y mettre le soir... Mais un jour une amie qu’il adore est venue dîner. J’étais en retard et du coup, elle a assisté à la séance : qu’elle ne fut ma surprise de voir à quel point il était fier de lui montrer qu’il savait se mettre debout, tenir assis... J’ai cru rêver lorsque j’ai entendu un « encore maman »... Dommage que mon amie ne puisse venir tous les jours !

Cette méthode est conseillée dès l’âge de trois mois ! Lorsque les enfants sont trop grands, ils sont trop lourds pour certains exercices et les mauvaises postures plus difficiles à combattre... Un point positif : pour être efficace, la méthode n’a pas forcément besoin de la coopération de l’enfant et l’on peut faire les exercices en regardant le dessin animé préféré ou en écoutant la chanson fétiche... Il va falloir apprendre à négocier dur !

Pour Valentin et beaucoup d’autres enfants dont j’ai pu recueillir les témoignages des parents, les progrès ont été rapides. Les enfants se mettent debout, tiennent et amorcent des pas... Mais attention, Medek ne convient pas forcément à tous les enfants. C’est un méthode complémentaire avec bien d’autres. Valentin "pratique" à Lyon le Médek et surtout sur son tapis à la maison depuis sept mois, il a commencé à 7 ans, donc tard et lorsque l’on sait qu’il y a huit mois, il ne tenait pas assis, n’avait aucun point d’appui avec ses mains et était incapable de se mettre debout, que dites vous de ces photos prises avec Océane, kinésithérapeute Médek avec laquelle Valentin a travaillé cet été ? 

Le gros hic en France, c’est … Devinez plutôt, combien de thérapeutes formés pratiquent en France ? Allez, je vous donne la réponse : trois. Oui trois pour toute la France ! Une ergothérapeute à Lyon, une kinésithérapeute à Strasbourg et Océane, kinésithérapeute à Toulouse… Alors des familles françaises n’hésitent pas à partir au Chili ou au Canada à la rencontre de thérapeutes expérimentés qui pratiquent cette méthode. Des associations organisent l’été la venue de ces thérapeutes mais cela coûte très cher, pour ces associations comme pour les familles !

Cet article vous intéresse, vous voulez en savoir davantage ? Que vous soyez thérapeute ou parent d'un enfant lésé cérébral voici pour en savoir davantage les liens vers des sites intéressants :

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24