1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Focus sur les applis consacrées aux IST

Rédigé le 25/04/2016 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux IST, les infections sexuellement transmissibles. Trois applis testées et notées l'intérêt et la pertinence de leur contenu, avec l'aide de Lucie Bluzat en charge du programme de santé sexuelle à l'INPES.
 

#1 MST RISK
Lien : https://goo.gl/WtyQTH et https://goo.gl/6Nrwxu
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : appli récente qui vous informe sur les maladies sexuellement transmissibles. Quand on ouvre l'appli, on tombe sur douze symptômes : bouton, fièvre, démangeaisons, picotement… Et chacun renvoie vers les infections correspondantes, leurs symptômes, leurs modes de transmission, les moyens de dépistage, les traitements existants mais aussi un rappel sur l'importance de se protéger. L'appli a été développée par le syndicat national des dermatologues-vénéréologues.

Pour notre spécialiste, l'appli est intéressante parce que c'est le travail de professionnel et c'est mieux que d'aller chercher des réponses sur les forums Internet… Sur le fond, c'est du sérieux. Mais il faut savoir que de nombreuses IST ne se manifestent pas par des symptômes, ou alors très tard, sans compter parfois la difficulté à évaluer ses propres symptômes (Quel type de bouton ? À quoi est liée la fièvre ?). Finalement, cela est assez anxiogène : les symptômes (douleur, fatigue) ne renvoient pas à grand-chose et donc à tout. On peut donc s'y référer mais sans oublier de se faire dépister.  Dommage que l'appli ne renvoie pas vers les centres.  Je lui ai attribué la note de 12/20.
 

#2 STD RISK CALCULATOR
Lien :  https://goo.gl/kEHCld  et https://goo.gl/vmOhaJ
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : STD, sexual transmitted disease… Une appli en anglais qui propose de calculer votre risque de développer une MST. On vous demande si vous êtes un homme, une femme, le sexe et l'orientation sexuelle de votre partenaire, son âge, des infos sur vos pratiques sexuelles et votre façon de vous protéger. Au bout du compte, une évaluation estime le risque encouru de contracter le VIH ou d'autres infections : chlamydia, gonorrhée, syphilis, herpès et au bout de la liste : la grossesse !

Sur le principe, l'info personnalisée est une bonne idée, d'autant plus que la question de la sexualité, intime, est souvent difficile à aborder avec un médecin. Mais il faut que l'algorithme soit parfait. Là encore, c'est très anxiogène : même avec un seul partenaire régulier, l'appli fait état d'un risque modéré. Pour notre spécialiste, "agiter le drapeau rouge, faire peur, ça ne marche pas". Mieux vaudrait dédramatiser la démarche du dépistage. D'où la note de 6/20 pour cette appli.
 

#3 STD/MST
Lien : https://goo.gl/ZfJNC1 et http://goo.gl/T3NdAC
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : si vous avez un doute, cette appli vous propose de soumettre un problème de peau à un dermato en ligne pour voir, par exemple, s'il s'agit d'un symptôme d'une MST. Vous prenez deux photos et l'on vous promet l'avis d'un dermato sous 24 heures. À la fois, cela répond à une demande de personnes qui préfèrent l'anonymat que de consulter pour des questions sexuelles mais c'est dommage.

Pour Lucie Bluzat, il faudrait lever cette honte et inviter au dépistage, bien plus efficace. D'autant qu'un symptôme peut en cacher un autre… L'entretien avec un professionnel de santé prend tout son sens. Cette appli obtient la note de 7/20.
 

On récapitule avec le podium :

12/20 pour MST RISK, qui traite un aspect de la question, mais ce n'est pas suffisant.

7/20 pour STD/MST qui entretient le tabou.

6/20 pour STD risk calculator, très anxiogène et pas tout à fait au point.

Les IST ne se manifestent pas toujours par un symptôme, ou alors très tard. Et le dépistage précoce offre une bien meilleure prise en charge. Il faut donc dédramatiser et se faire dépister, d'autant plus que le dépistage est gratuit et aussi anonyme pour le VIH.

Vous pouvez retrouverer les infos et liens vers les centres et associations sur le site de l'INPES et le site Sida-info-service, qui met aussi à disposition une ligne téléphonique pour toutes vos questions.
 

Focus sur les applis consacrées au don d'organes

Rédigé le 18/04/2016 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré au don d'organes. Trois applis testées et notées sous le regard de l'Agence de la biomédecine, référence en matière de don d'organes. Un seul critère est retenu : la pertinence de leur contenu.
 

#1 OuiDon
Lien : https://goo.gl/F15LG6
Prix : 1,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé : 1,99 euro pour cette appli qui vous propose de remplir une fiche de renseignements vous concernant  (groupe sanguin, antécédents médicaux ou traitements en cours et votre accord si vous êtes donneur…). Le but est de consigner ces infos pour qu'elles puissent être trouvées en cas d'accident et informer vos proches.

Plusieurs problèmes : vous pouvez informer vos proches sans passer par l'appli, une conversation suffit… Vos infos, rentrées dans votre téléphone, ne sont pas accessibles en cas d'accident… De plus, l'appli, payante, ne fonctionne pas. À appli nulle et payante, une note nulle : un zéro pointé pour cette appli !
 

#2 Appli du donneur d'organes
Lien : https://goo.gl/RerIZB et https://goo.gl/M9FT3V
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : appli gratuite, vous pouvez aussi y remplir une carte de donneur, et directement faire savoir votre choix à des proches par SMS… On y trouve aussi quelques infos pour vous motiver : tout le monde peut être donneur et un seul donneur peut sauver quatre voire cinq vies…

Cette appli est intéressante dans le sens où elle peut vous permettre de réfléchir au don et d'éclairer votre pensée, mais aussi d'ouvrir la discussion avec vos proches, en envoyant le SMS. En France, on part du principe que tout le monde est donneur sauf si la personne s'est inscrite sur le registre des refus ou a fait savoir à ses proches qu'il ne souhaitait pas donner. Cette appli intéressante obtient donc la note de 14/20.
 

#3 site de l'Agence de la biomédecine
Lien :  http://goo.gl/34le16
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : site Internet

Résumé : il s'agit d'un quizz proposé sur le site de l'Agence de la biomédecine, dédié au don d'organe. Quatorze questions pour en savoir plus sur le don du vivant : est-il sûr ? Un enfant peut-il donner ? À qui peut-on donner ? Ce quizz est sérieux, l'Agence de la biomédecine étant la structure de référence du don d'organes en France. D'où la note de 18/20.

De manière générale, vous trouvez sur ce site un contenu très riche qui va encore évoluer le 22 juin 2016 pour la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe.

Vous y trouverez davantage de réponses à vos questions. Vous pourrez même poser vos propres questions sur le don et obtenir des réponses. Beaucoup d'informations seront mises en ligne. Dans un deuxième temps, à l'automne, vous pourrez aussi accéder et vous inscrire sur le registre national des refus directement en ligne.
 

On récapitule avec le podium :

18/20 pour le site de l'Agence de la biomédecine, très riche et qui va bientôt l'être encore plus

14/20 pour l'appli du donneur d'organes qui peut permettre de faire connaître sa position.

0 pour Ouidon, qui relève plus de l'arnaque que d'autre chose.
 

Focus sur les applis consacrées à la dépression

Rédigé le 11/04/2016 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré à la dépression. Trois applis testées et notées avec l'aide du Dr Florian Ferreri, psychiatre à l'hôpital Saint Antoine. Je me suis intéressée à la pertinence de leur contenu.
 

#1 Test de dépression
Lien : https://goo.gl/Sh4b3r
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : vingt questions pour détecter un éventuel état dépressif. On vous demande si vous ressentez plus ou moins souvent une perte d'appétit, un défaut de concentration, l'impression d'être triste ou en échec, si vous dormez mal ou vous sentez seul…

Pour le Dr Ferreri, c'est "du basique de chez basique". Cela peut être intéressant pour faire passer un message à quelqu'un et l'inciter à consulter ou pour le suivi d'une personne, comme une surveillance de son évolution. Mais de manière générale, le questionnaire n'est pas très poussé. À la fin, on vous indique votre score mais évidemment, cela nécessiterait plutôt l'expertise d'un professionnel. Je donne tout juste la moyenne à cette appli (gratuite) : 10/20.
 

#2 Soulagez la dépression
Lien : https://goo.gl/xVJsQp
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : avec cette appli, on tente de déterminer le niveau de dépression avec un test (même genre avec maux de tête, libido) et ensuite, de vous aider à la soulager avec de la musique ou des sons : celui du feu de cheminée ou de la forêt… Mais aussi des conseils (voir des amis, faire de l'exercice) et techniques comme la pleine conscience…

Pour Florian Ferreri, il est intéressant de donner des clés pour s'en sortir et les conseils de cette appli ont du sens. Deux bémols : l'appli est en anglais (malgré son nom français) et les conseils sont simplement des suggestions. Enfin, cette appli n'a de sens que si le patient est d'abord traité médicalement, comme une approche complémentaire. On ne peut pas sortir de la dépression simplement avec ça. J'ai donné la note de 12/20 à cette appli.
 

#3 Boddy, votre psy pour la dépression
Lien : https://goo.gl/PGnWJx
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : on vous propose une mise en contact par SMS ou vidéo avec un psychologue.  4 euros pour un échange court, 30 euros pour une demi-heure, 49 euros pour une heure…

Pour Florian Ferreri, cette appli ne peut pas convenir à une situation d'urgence ou à un diagnostic de la dépression. Si l'on imaginait un suivi avec le médecin du patient, oui. Mais dans la dépression, il faut d'abord poser le diagnostic (et le repérage revient plutôt à des psychiatres), et imaginer un programme de prise en charge. Cette appli n'est donc pas adaptée, d'où la note de 5/20.
 

On récapitule avec le podium :

12/20 pour Soulagez la dépression.

10/20 tout juste pour le test de dépression.

5/20 pour Boddy.

De manière générale, le repérage et la prise en charge de la dépression nécessitent un dialogue et souvent une prise en charge médicamenteuse que les applis ne peuvent offrir.

Focus sur les applis dédiées aux pollens et aux allergies respiratoires

Rédigé le 04/04/2016 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux allergies respiratoires. Trois applis testées et notées selon la pertinence de leur contenu et l'intérêt qu'elles présentent pour l'utilisateur. Pour ce podium, j'ai contacté le Dr Ruth Navarro, allergologue à Nice.
 

#1 Assistant Air
Lien : https://goo.gl/Jta3Lu
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : cette appli vous informe sur l'allergie respiratoire au sens large puisqu'on y parle météo, pollution de l'air et pollens. Vous pouvez donc y trouver les niveaux de pollution et de pollen et vous pouvez créer vos alertes. On y trouve également quelques conseils pour savoir comment réduire les risques d'allergie aux pollens : éviter les activités physiques intenses pendant la saison pollinique, porter chapeau et lunettes de soleil, fermer les fenêtres en journée, prendre une douche et rincer ses cheveux le soir…

Pour notre médecin, ces conseils ont du sens mais finalement, c'est du bon sens et cela manque de précision (éviter l'activité physique notamment le matin quand il y a plus de pollens).  Selon le Dr Ruth Navarro, la pollution n'a jamais induit d'allergie mais elle peut en être un facteur aggravant. De plus, sur la question de la pollution, l'appli n'est pas au point : le jour où j'ai testé cette appli, elle m'indiquait une très bonne qualité de l'air alors qu'il y avait une alerte à la pollution des particules fines. Je ne suis donc pas très convaincue par l'appli, qui obtient la note de 7/20.
 

#2 Signalement ambroisie
Lien : https://goo.gl/wLnlHN
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : il existe le site et l'appli, spécialement dédiée à l'ambroisie, dont le pollen nuit à la santé. C'est à l'utilisateur de signaler la présence de cette plante pour composer une carte et surtout, permettre une coordination des actions de lutte pour l'éliminer.

Selon le Dr Navarro, il s'agit d'une très bonne appli face à ce fléau qu'est l'ambroisie. L'ambroisie est une plante envahissante, dont le pollen provoque de très nombreuses allergies. L'appli est très bien faite et permet d'être acteur puisque les signalements vont servir à éradiquer l'espèce. 18/20 pour cette appli.
 

#3 E-symptoms
Lien : https://goo.gl/8v4MM1 et https://goo.gl/dLj4ma
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : il s'agit d'un journal de bord pour consigner ses symptômes allergiques et asthmatiques… Chaque jour, on vous propose de remplir un questionnaire autour des symptômes (picotement des yeux, nez qui coule, manifestation sur la peau, proximité d'un animal, prise de médicaments…), censé aiguiller le professionnel sur votre prise en charge.

Malheureusement cela n'a aucun intérêt pour notre médecin : les patients n'ont pas besoin de cela, et pour ceux qui ont un doute (des symptômes qui reviennent chaque année à la même saison), il faut consulter. 5/20 pour cette appli.
 

On récapitule avec le podium :

18/20 pour Signalement Ambroisie.

Les deux autres applis ne passent pas la moyenne…

Il existe par ailleurs une appli très intéressante. Il s'agit de l'appli Alertes Pollens, qui vous permet de consulter les alertes polliniques du RNSA, le réseau de surveillance aérobiologique. Cette appli est certainement celle qui vous aidera le plus à gérer vos allergies.
 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24