1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Focus sur les applis consacrées au diabète

Rédigé le 26/10/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré au diabète. Trois applis ludiques et participatives soumises au Pr Pierre Fontaine, chef du service de diabétologie au CHRU de Lille. Les applis ont été notées selon la pertinence de leur contenu et leur intérêt pour le patient.
 

#1 Test de Diabète
Lien : https://goo.gl/ndmjMl
Prix : 0,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé : L'appli coûte 1 euro aujourd'hui. Elle promet de calculer le risque que vous avez, de développer un diabète de type 2 dans les dix prochaines années, en regardant des données telles que l'âge, l'IMC, les antécédents familiaux, savoir si vous avez déjà pris des traitements contre l'hypertension ou l'alimentation en fruits et légumes, par exemple…

Pour notre diabétologue, il y a bien un test validé permettant de calculer le risque de développer un diabète de type 2 : le FIND RISC, développé au début des années 2000 par des chercheurs suédois. Et c'est bien sur ce test que repose l'appli. Elle obtient donc la bonne note de 15/20 mais attention, ce risque peut évoluer dans le temps et l'appli ne se substitue pas à la visite chez un spécialiste.
 

#2 Hypoglycemia simulator
Lien : https://goo.gl/3EWwbj
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : L'hypoglycémie se caractérise par un taux de glucose insuffisant dans le sang. Cela arrive notamment aux personnes diabétiques qui doivent savoir en détecter les symptômes pour réagir. Cette appli propose un simulateur : pour que le patient et son entourage puissent faire l'expérience de l'hypoglycémie. On vous explique les symptômes les plus courants : anxiété, troubles de la vision, tremblements, sueurs, palpitations, vertiges, fatigue… Et on vous donne à les expérimenter via votre téléphone.

Pour notre diabétologue, c'est du gadget : d'abord parce que chacun a ses propres symptômes, pas toujours aussi marqués que ce que le test donne à voir… De plus, l'essentiel, c'est surtout de savoir que faire quand les symptômes se présentent : assurer sa sécurité (en cas de perte de connaissance) et se sucrer avec des carrés de sucre ou du jus et en quelle quantité, pour éviter de trop faire monter le sucre… Là, cette appli ne répond pas. Elle obtient donc la mauvaise note de 3/20.
 

#3 DiabEat quiz
Lien : https://goo.gl/uDWcO9
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : "Diab" comme diabète et "eat" comme manger : ce questionnaire teste vos connaissances sur l'alimentation à adopter quand on est diabétique. Le jus d'orange en bouteille est-il aussi sucré qu'un soda ? Oui. Un diabétique peut-il manger plus de trois fruits par jours ? Non, à cause du fructose.

Cette appli s'intéresse à un pilier important du contrôle thérapeutique : l'alimentation. Pour notre expert, c'est là que tout commence (avec l'activité physique). Cela peut donc vous aiguiller et vous inviter à adopter quelques bonnes habitudes ou vous débarrasser de certaines idées reçues si vous venez de découvrir votre diabète. L'appli est sérieuse, montée par une ligue belge contre le diabète. Cette appli obtient la note de 17/20.
 

On récapitule avec le podium :

17/20 pour DiabEat Quiz et des infos pour le quotidien.

15/20 pour Test de Diabète.

3/20 pour Hypoglycemia Simulator.
 

Focus sur les applis consacrées à l'éducation thérapeutique

Rédigé le 19/10/2015 / 0

Bonjour,

Mieux comprendre la maladie ou les traitements et ainsi, permettre au patient de participer aux soins, c'est ce qu'on appelle l'éducation thérapeutique. Le podium des applis cette semaine est consacré à l’éducation thérapeutique. Trois applis testées et notées avec l'aide de Benoît Féger, médecin et vice-président de la Fédération des Médecins de France. Nous nous sommes penchés sur l'intérêt que leur contenu présente dans la relation patient/soignant.
 

#1 Natom Viewer
Lien : https://goo.gl/BvGmSS
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Cette appli gratuite destinée aux tablettes est une banque d'images… Des planches anatomiques visant à faciliter le dialogue entre médecin et patient, histoire d'expliquer, interroger, et finalement aider à comprendre une pathologie ou un traitement. L'appli est bien faite, le contenu est fiable et les légendes peuvent être traduites…

Benoît Féger explique que ce type de planches anatomiques est en effet un support de communication employé par les médecins. Selon lui, l'appli n'est pas indispensable car les médecins eux-mêmes en disposent, et utilisent même déjà des modèles en 3D. Mais pour le patient, c'est un support simple et clair. J'ai donc adressé la note de 13/20.
 

#2 Interactions Médicamenteuses
Lien : https://goo.gl/EFmlBe
Prix : 7,99 euros
Système d'exploitation : iOS

Résumé : l'appli est chère (entre 6 et 8 euros), mais avec un sacré contenu : elle liste les médicaments à travers le monde et quelque 200 millions d'interactions médicamenteuses potentielles, nous dit-on.

Pour notre médecin, la  question des interactions entre médicaments est essentielle parce que les patients n'indiquent pas toujours les traitements proposés par un autre médecin… Et avec les noms de médicaments génériques, on peut s'y perdre. Ce genre d'appli peut donc éveiller les consciences, alerter le patient et engager le dialogue avec le soignant. Elle obtient donc la note de 17/20.
 

#3 Dictionnaire Médical
Lien : https://goo.gl/H2LN2X
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : Androïd

Résumé : l'appli est gratuite et, comme son nom l'indique, il s'agit d'un dictionnaire regroupant quelque 20.000 termes de médecine, du sérum physiologique aux lymphocytes et beaucoup de sigles qui peuvent sembler barbares… Il y a du bon et du moins bon dans cette appli et cela vaut pour beaucoup de contenu santé que l'on retrouve en ligne. Le côté positif, c'est que le patient a envie de savoir et de s'investir dans la compréhension de son parcours de soins… Le moins bon, c'est qu'il se croit expert, qu'il peut parfois émettre son propre diagnostic, demander ou refuser tel examen ou tel traitement parce qu'il croit savoir. Ce genre d'appli, c'est le signe que la relation patient/médecin change…

Mais l'appli n'obtient que 9/20 parce que, finalement, elle n'offre qu'une expertise tronquée, pas assez complète.
 

On récapitule avec le podium :

17/20 pour Intéractions médicamenteuses.

13/20 pour Natom Viewer.

9/20 pour Dictionnaire médical.
 

Focus sur les applis consacrées à la vision

Rédigé le 12/10/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré à la vision. Trois applis censées améliorer notre vision, soumises au Dr Damien Gatinel, ophtalmologiste. Les applis ont été testées et notées selon la pertinence de leur contenu.
 

#1 Glasses Off
Lien : https://goo.gl/RD8hnF
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : L'appli Glasses Off, "lisez sans lunettes" en version française, s'adresse aux presbytes et à ceux qui souffrent de fatigue oculaire… Elle propose d'entraîner la vision : reconnaître rapidement le sens d'une lettre ou la présence d'un élément visuel (modèle de Gabor) qui apparaît en flash de plus en plus petit. Et elle promet, à raison de trois séances par semaine pendant trois mois, que le problème sera réglé (pour 9,99 euros par mois).

Pour notre ophalmo, le Dr Gatinel, ce n'est pas aussi simple même si le procédé fait sens. Les exercices s'adressent au cortex visuel, la zone du cerveau chargée du traitement des images. Ils vont permettre à l'utilisateur de progresser, en ce sens qu'à force de les refaire et de se concentrer, il aura appris de ses erreurs passées. En résumé, c'est la motivation de l'utilisateur qui va le faire progresser. Le fait de s'exercer le fait progresser, comme dans tous les domaines. Mais il ne faut pas attendre de miracle. Le presbyte pourra se passer de lunettes s'il s'éclaire mieux, plisse les yeux… s'il s'efforce de lire sans lunettes. Mais dire que la presbytie disparaît semble improbable selon notre ophtalmo. L'appli obtient un petit 12/20.
 

#2 Ultimeyes
Lien : https://goo.gl/ijuudV
Prix : 5,99 euros
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Cette appli (5,99 euros) va encore plus loin que Glasses Off puisqu'elle promet d'améliorer la vue, quel que soit le défaut de vision. Elle repose sur le même principe de plasticité cérébrale : à force de s'entraîner à voir certains éléments visuels (les fameux filtres de Gabor), on progresse.

Le problème pour le Dr Damien Gatinel : entraîner sa vision fine sur smartphone ne garantit absolument pas des effets bénéfiques dans la vision périphérique que l'on utilise dans la vie quotidienne. Et si on se retrouve au volant d'une voiture sans y voir clair ou incapable d'évaluer les distances, c'est problématique. Ce genre d'appli, selon lui, ne peut pas remplacer une correction avec des lunettes. Elle obtient donc la note de 8/20.
 

#3 Office Ninja : gymnastique pour les yeux
Lien : https://goo.gl/OTE19Z
Prix : 0,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé : on vous propose des exercices à faire partout même au bureau pour améliorer l'acuité visuelle et supprimer la fatigue oculaire en regardant de haut en bas, en plissant les yeux avant de se relaxer et en enchaînant ce genre de séances de dix secondes chacune. L'appli coûte 99 centimes.

Le Dr Fabien Gatinel n'est pas convaincu de l'efficacité ou d'un quelconque bénéfice. Avec cette appli, on travaille sur le muscle oculaire, pas la vision… Pour lui, le seul conseil à donner à une personne qui travaille toute la journée sur ordinateur, c'est de faire des pauses régulières pour laisser planer son regard au loin, par la fenêtre, par exemple… Et pas besoin d'appli pour ça. Cette appli obtient donc une mauvaise note : 3/20.
 

On récapitule avec le podium :

12/20 pour Glasses Off.

8/20 pour Ultimeyes.

3/20 pour Office Ninja.

En fait, on n'a encore jamais mieux fait que la correction avec des lunettes ou lentilles
 

Focus sur les applis consacrées aux allergies

Rédigé le 05/10/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux allergies. Un podium réalisé avec le concours du Dr Sophie Silcret-Grieu, allergologue et membre de la Fédération Française de l'Allergie. Un critère unique : l'intérêt du contenu pour les personnes allergiques.
 

#1 Allergies
Lien : https://goo.gl/1aXlmb
Prix : 0,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé :  Pour 99 centimes d'euro, l'appli propose de traduire les allergies en différentes langues, qu'il s'agisse des acariens, du latex, des piqûres de guêpe, poils de chats,  poissons et fruits de mer ou pollens.

Pour le Dr Sophie Silcret-Grieu, allergologue, c'est une bonne idée et l'appli est facile à utiliser. En revanche, elle a aussi de gros défauts : pas assez précise sur l'allergie alimentaire et médicamenteuse, notamment quand pénicilline et anti-inflammatoires sont associés d'emblée, de même que poissons et fruits de mer alors que la molécule allergisante n'est pas la même. Et les informations sont erronées dans certains cas comme l'allergie à l'iode qui n'existe pas (si quelqu'un fait une réaction allergique après un scanner, elle est allergique à un produit de contact. Il faut donc la tester mais les allergologues ont démontré que l'iode, présente dans tous les produits de contact, n'était pas allergisant).

Du coup, note mitigée pour cette appli : 9/20.
 

#2 Eassafe
Lien : https://goo.gl/Sb8Wz8
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : Androïd

Résumé : spécialement dédiée aux allergiques alimentaires et cosmétiques, cette appli propose de scanner les produits pour en savoir plus sur ce qu'ils contiennent et vous aider, éventuellement, à détecter un allergène auquel vous êtes sensible.

Très bonne appli pour notre allergologue : sérieuse, facile d'utilisation et réalisée par des médecins allergologues, notamment. Elle est aussi participative : vous pouvez ajouter des produits pas encore répertoriés. Elle obtient la très bonne note de 19/20.
 

#3 Allergie Analyseur
Lien : https://goo.gl/aPNkGj
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : c'est une sorte de journal de bord dans lequel vous êtes invité à consigner tout ce qui peut permettre d'établir un lien entre un symptôme allergique et votre alimentation, situation ou activité.

Vous allez donc noter que vous avez mangé du pain ou des pâtes, que vous avez eu mal au ventre et l'appli va établir des sortes de statistiques pour établir des liens de cause à effet.

Du grand "n'importe quoi" pour le Dr Sophie Silcret-Grieu, allergologue, une belle "tarte à la crème". Par exemple, indiquer qu'un bébé pleure (ce qui arrive souvent), et l'associer à la prise de lait (également régulière) pour en déduire qu'il est allergique au lait, cela peut être dangereux. L'appli se présente comme une aide au diagnostic mais repose souvent sur du vent : ce n'est pas pour rien que la consultation est longue en cabinet. Avec cette appli, trop de raccourcis au détriment du fond. L'appli obtient la mauvaise note de 3/20.
 

On récapitule avec le podium :

19/20 pour Eassafe, simple et concrète mais surtout sérieuse.

9/20 pour Allergies : une bonne idée, mais pas suffisamment en phase avec les besoins des allergiques.

3/20 pour Allergie Analyseur : trop simpliste pour établir des liens de cause à effet.
 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24