1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Focus sur les applis qui écoutent notre coeur

Rédigé le 28/09/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux applis qui écoutent notre coeur. Trois applis testées et notées avec l'aide du Pr Gérard Helft, cardiologue et premier vice-président de la Fédération française de cardiologie. Nous nous sommes focalisés sur leur fiabilité et la pertinence de leur contenu.
 

 #1 Cam de la fréquence cardiaque
Lien : https://goo.gl/7jXfta
Prix : 1,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Cam pour caméra puisque cette appli à 1,99 euro mesure votre fréquence cardiaque en utilisant la caméra de votre téléphone pour détecter "les variations subtiles de couleurs" provoquées par le flux sanguin sur votre visage.

Le Pr Gérard Helft ne croit "pas un instant" à cette appli. Pour lui, c'est de la fantaisie, de la science-fiction même… Ce qui est fou, c'est qu'il faut lire tout le descriptif de l'appli qui vous parle d'abord sérieusement de technologies et d'algorithmes, pour découvrir que l'appli ne peut pas être utilisée pour un diagnostic médical mais plutôt pour vous amuser. Cette appli obtient donc la mauvaise note de 2/20.
 

# 2 Instant Heart Rate, moniteur de fréquence cardiaque
Lien : https://goo.gl/YnMFm9
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : Androïd

Résumé : Cette appli propose de mesurer votre fréquence cardiaque en utilisant simplement le flash de votre téléphone. Pour cela, vous placez le bout de votre index devant la lentille de l'appareil photo, et votre pouls s'affiche.

Selon le Pr Gérard Helft, cela est "impressionnant" :  facile à utiliser et surtout plutôt fiable… Les mesures réalisées sur lui étaient globalement cohérentes avec la mesure du pouls réalisée sur le cou. Mais dans un test effectué sur un ado, l'appli détectait 40 battements au lieu de 80. Un battement sur deux était compté…

Conclusion : cette appli peut donner un bon indice et en tout cas inciter à consulter si vous mesurez des palpitations. Au repos, la fréquence cardiaque d'un adulte se situe entre 60 et 100 battements par minute. Cette appli obtient donc la bonne note de 15/20 mais ne se substitue pas à la consultation.
 

#3 Baby Voice
Lien : https://goo.gl/BKQ0tf
Prix : 2,99 euros
Système d'exploitation : iOS

Résumé: De plus en plus d'applis proposent d'écouter le coeur du bébé dans le ventre de sa mère. L'une d'entre elles est Baby Voice. Elle coûte 2,99 euros. Pour l'utiliser, vous devez mettre le téléphone en mode avion (parce qu'il est déconseillé d'approcher le téléphone du bébé), vous branchez vos écouteurs avant de positionner le téléphone sur le ventre de la femme enceinte pour entendre battre le coeur du bébé.

Pour notre cardiologue, il est difficile de savoir si la technique est au point mais surtout, cela est très générateur de stress, notamment si la maman ne parvient pas à percevoir de pulsations. De plus, selon lui, l'intérêt semble limité parce qu'en cas de besoin, la future maman sera suivie de plus près, dans le cadre d'une consultation. Il faut donc oublier cette appli qui obtient la note de 3/20.
 

On récapitule avec le podium :

15/20 pour Instant Heart Rate, une technique d'avenir qui mérite d'être peaufinée.

3/20 pour Baby Voice, technique incertaine et surtout très anxiogène.

2/20 pour Cam de la Fréquence Cardiaque, proche de l'arnaque.


Focus sur les applis consacrées aux ondes et à leur impact sur la santé

Rédigé le 21/09/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux ondes et à leur impact sur la santé. Un impact différent selon les types d'ondes. Trois applis ont été testées et notées selon la fiabilité et l'intérêt de leur contenu.
 

#1 Ondes alpha
Lien : https://goo.gl/ZJHq5s
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Les ondes alpha sont des ondes émises par le cerveau (fréquence entre 8 et 15 hz) qui induisent un état de détente et de relaxation. Cette appli vous dit aussi que les écouter permettrait de créer cette fréquence dans le cerveau et ainsi, de vous aider à vous relaxer.

Selon le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre et spécialiste des troubles du sommeil, cette appli est une arnaque pseudo scientifique. Si les ondes alpha produites par le cerveau sont associées à état d'éveil calme, ce n'est pas parce que vous en écouterez que votre cerveau sera capable de les reproduire. Cette appli obtient la note médiocre de 6/20.
 

#2 : Brainsound
Lien : https://goo.gl/bLeSmf
Prix : 0,99 euro
Système d'exploitation : iOS

Résumé : 0,99 euro pour une appli qui promet de stimuler certaines parties du cerveau en utilisant des ondes sonores diffusées à différentes fréquences (ondes alpha, delta, theta…). Le but est de réduire le stress ou l'anxiété mais aussi d'augmenter les performances du cerveau : la mémoire notamment, la concentration ou "les compétences verbales".

En plus de ce que le Dr Royant-Parola expliquait pour la première appli Ondes alpha  et qui reste valable pour cette appli Brainsound, l'idée d'améliorer les performances du cerveau est "du grand n'importe quoi". D'autant que les ondes citées sont produites pendant le sommeil, ou dans des cas très précis de tumeurs cérébrales, par exemple pendant l'éveil. On est donc loin des considérations de concentration ou de "compétences verbales". L'appli obtient 2/20.
 

#3 : Ren’ondes
Lien : https://goo.gl/cssbXK
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : Androïd

Résumé : Ren'ondes est une appli proposée par la métropole de Rennes. Elle s'intéresse aux ondes électromagnétiques en mettant à votre disposition une carte des antennes-relais. Grâce à la géolocalisation, vous pouvez ainsi connaître les valeurs des émissions d'ondes électromagnétiques. Ce genre d'applis va se développer, même si selon notre psychiatre, on manque d'études pour connaître l'impact de ces ondes sur la santé.

Pour autant, certaines personnes, les électrosensibles, disent en souffrir. Le docteur Royant Parola estime que, comme certaines personnes sont plus sensibles à la lumière que d'autres, on peut imaginer que cela existe aussi pour les ondes. Dans ce cas, connaître la localisation d'une antenne pour s'en éloigner pourrait avoir du sens…

Beaucoup de conditionnel pour cette appli qui obtient la note de 12/20. En effet, le fond est sérieux mais jusqu'ici, il n'y a pas d'études allant dans ce sens.
 

On récapitule avec le podium :

Un petit 12/20 en guise de meilleure note pour Ren’Ondes.

6/20 pour Ondes Alpha pour son raccourci scientifique.

2/20 pour Brainsound, une arnaque.


Focus sur les applis consacrées aux personnes sourdes et malentendantes

Rédigé le 14/09/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré aux personnes sourdes et malentendantes. Trois applis testées par Nathalie La Rocca et Jacky Correia, deux malentendants. Jacky est un membre du Mouvement des sourds de France.

Les applis sont notées selon l'intérêt de leur contenu et leur facilité d'utilisation.
 

#1 : Deafiline
Lien : https://goo.gl/Wu1cJT
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS et Androïd

Résumé : Deafiline propose de vous mettre en contact avec les services clients (d'une entreprise, compagnie d'assurance, la Poste…) par webcam pour communiquer en langue des signes ou par tchat.

Pour Jacky, cette appli est très utile, très bien pensée et facile d'utilisation. Le hic : seulement six entreprises y participent… Elle mérite donc d'être développée et obtient malgré cela une bonne note d'encouragement : 15/20.
 

#2 : Verbatim
Lien : https://goo.gl/x9VbSL
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Verbatim est une appli qui vise à mettre en contact des sourds et malentendants avec des personnes douées de parole. Elle traduit un SMS à l'oral et vice versa, grâce à un logiciel de reconnaissance vocale.

Pour Jacky, c'est contraignant : rédiger, passer le smartphone, le récupérer pour prendre acte de la réponse… Finalement, le mime et le papier restent des solutions plus simples. De plus, si l'appli marche dans le sens écrit-oral, je n'ai jamais réussi à la faire marcher dans l'autre sens. L'appli obtient donc la médiocre note de 5/20.
 

On termine non pas avec une appli, mais un simple numéro à retenir : le 114

Le 114 est le numéro d'urgences national dédié aux personnes sourdes et malentendantes, accessible par SMS ou fax.

Nous avons testé différentes applis qui renvoient au 114, mais d'après Nathalie, certaines peuvent renvoyer au 112 et l'interlocuteur n'est pas forcément au courant qu'une personne sourde ou malentendante est à l'autre bout du fil, ce qui complique les choses… Le plus sûr, le plus simple reste d'enregistrer ou de mémoriser ce numéro : le 114.

Ce numéro obtient donc la note parfaite de 20/20. Rien à dire et finalement, pas besoin d'appli.
 

On récapitule avec le podium :

20/20, pour le 114.

15/20 pour Deafiline, un joli pas vers l'accessibilité.

5/20 pour Verbatim, pas forcément plus simple que le papier/crayon… Encore faut-il qu'elle fonctionne !
 

Focus sur les applis consacrées à l'orthophonie

Rédigé le 07/09/2015 / 0

Bonjour,

Le podium des applis cette semaine est consacré à l'orthophonie. Il existe de nombreuses applications consacrées à l'orthophonie, souvent très chères (certaines coûtent dans les 50 euros). J'ai donc sélectionné trois applis à des tarifs plus accessibles, testées et notées selon l'intérêt de leur contenu et leur utilité pour les patients.
 

#1 : Dyslexia detector
Lien : https://goo.gl/dgxK8v
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : iOS

Résumé : Gratuite et en anglais, l’appli Dyslexia detector promet de détecter une éventuelle dyslexie ou autre difficulté d'apprentissage de la lecture ou de l'écriture, notamment. On vous demande si vous confondez parfois le D et le B, si les mots semblent disparaître ou grossir quand vous lisez, si vous avez la nausée en lisant, si vous avez le sens de l'orientation, s'il vous arrive de rater votre train... On vous donne une estimation de votre risque d'être dyslexique, dyspraxique ou en déficit d'attention.

J'ai contacté Christophe Rives, orthophoniste et vice-président de la Fédération nationale des orthophonistes. Pour lui, aucun intérêt car la démarche ne lui semble pas sérieuse. Pour comparaison, le protocole classique de dépistage nécessite environ cinq heures de travail (patient + thérapeute), loin des quelques minutes de ce test pour poser un pseudo diagnostic sans valeur. Cette appli obtient donc la note médiocre de 5/20.
 

#2 : Confusions de lettres
Lien : https://goo.gl/dS2P1n
Prix : 2,99 euros
Système d'exploitation : iOS

Résumé : 2,99 euros pour cette appli qui propose des exercices destinés aux enfants qui confondent m/n, b/d, p/b… Des exercices visuels et sonores pour reconnaître, à l'écrit comme à l'oral, le bon mot, celui qui a été prononcé ou qui est rédigé correctement.

Pour l'orthophoniste contacté, cette appli est intéressante. Ce qu'elle propose peut être utile, même si on est loin de la rééducation avec un professionnel qui consiste à découvrir avec le patient, ses propres stratégies de balayage visuel ou de décryptage des lettres. Cette appli peut permettre au patient de s'exercer entre deux séances. En ce sens, elle mérite une bonne note : 14/20.
 

#3 : Let me talk
Lien : https://goo.gl/NJWFYW
Prix : Gratuit
Système d'exploitation : Android

Résumé : Let me talk est une appli d'aide à la communication qui repose sur des images. Plusieurs catégories : alimentation, santé, maison… Des lettres de l'alphabet ou des formes, aussi. Assemblées les unes aux autres, ces vignettes sont censées constituer une phrase et ainsi aider les personnes souffrant de troubles de la communication (comme dans l'aphasie, paralysie cérébrale, syndrome de Down).

Pour Christophe Rives, c'est un champ d'appli qui s'ouvre et qui peut permettre de s'exprimer même quand on n'a plus la parole, qui compense en partie le handicap. Avant, on faisait ça sur papier. On se rend compte que les nouvelles technologies peuvent, dans ce cadre, s'avérer très utiles. D'où la très bonne note obtenue par cette appli : 17/20. 


On récapitule avec le podium :

17/20 pour Let Me talk, qui participe à la réhabilitation du patient.

14/20 pour Confusions de lettres, qui peut accompagner un travail de rééducation.

5/20 pour Dyslexia Detector, plus proche du quiz de revue de plage que du diagnostic sérieux. À oublier.
 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24