1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Focus sur les applis consacrées à la miction

Rédigé le 31/03/2014 / 0

Bonjour,

Surveiller ses urines par téléphone portable, c'est possible. À quelques jours de la semaine de la continence, le podium des applis est aujourd'hui consacré à la miction.

J'ai sélectionné trois applications gratuites, toutes notées selon deux critères : leur intérêt pour le patient et leur facilité d'utilisation.

 

#1 : Mictionary

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/OZmxaP
Prix : Gratuit

Résumé : Voilà un calendrier mictionnel sur smartphone, c'est-à-dire que vous indiquez le nombre de mictions par jour et par nuit, leur volume, la survenue de fuite éventuellement… Et l'appli vous promet d'aider à l'évaluation des troubles de l'incontinence urinaire.

J'ai présenté cette appli et les autres au docteur Christian Castagnala, urologue et vice-président de l'Association française d'urologie. Il rappelle que le calendrier mictionnel est un élément essentiel dans le diagnostic et la prise en charge du patient. Et donc pour lui, cette appli peut rendre un service.

Très simple d'utilisation, avec des entrées dissociées homme/femme et des infos à grappiller, je lui ai adressé la note de 17/20.

#2 : Easy Pee

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/z9rTDL
Prix : Gratuit

Résumé : Une appli spécialement conçue pour faciliter la miction des personnes à mobilité réduite, notamment en indiquant, via la géolocalisation, les toilettes accessibles les plus proches, mais aussi avec des infos et alertes sur les sondages.

L'avis de Christian Castagnala sur cette appli : elle a du sens, car il n'est pas évident de trouver les toilettes et quand on a des problèmes de miction, ce n'est pas terrible d'aller au café, et de boire un café ou un thé alors que l'on doit aller uriner…

Le reste de l'appli repose sur le principe de l'alarme, pas révolutionnaire mais pourquoi pas : 12/20 pour cette appli.

#3 : Prostatan

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/8Fkg4a
Prix : Gratuit

Résumé : Messieurs, cette appli se propose d'évaluer la santé de votre prostate à travers un questionnaire, IPSS, recommandé par l'OMS, pour prévenir ou éventuellement traiter la survenue de troubles liés à l'hyperplasie bénigne de la prostate. L'hyperplasie bénigne de la prostate est la tumeur bénigne la plus fréquente chez l'homme. Et les questions consistent notamment à savoir si vous avez la sensation de ne pas réussir à vider totalement votre vessie, si vous avez des difficultés à vous retenir, etc.

Pour notre urologue de référence, ce questionnaire et une autre technique de mesure proposée par l'appli sont également des méthodes de détection utilisées en cabinet mais le problème est qu'on n'obtient pas les résultats officiels sous forme de score comme cela devrait être le cas, mais on vous dirige vers la pharmacie la plus proche pour aller acheter des gelules.

Pour lui, cette appli ne sert à rien et n'est pas éthique. Elle n'obtient donc pas une bonne note du tout : 3/20 

 

On récapitule avec le podium :

17/20 pour Mictionary, utile pour le soignant et facile pour le patient.

12/20 pour Easy Pee et pour trouver les toilettes publiques accessibles.

3/20 pour Prostasan qui manque de transparence et d'éthique.

Focus sur les applis consacrées aux allergies

Rédigé le 24/03/2014 / 0

Bonjour,

J'ai sélectionné trois applis gratuites et les ai notées selon un seul critère : l'intérêt qu'elles présentent pour le patient.

 

#1 : Allergy Track
Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/lc5ltG
Prix : Gratuit

Résumé : L'objectif d'Allergy Track est d'évaluer, à travers des questionnaires à remplir, l'impact des symptômes sur la productivité au travail, à l’école ou sur les activités quotidiennes… On vous interroge donc sur la qualité de votre sommeil, savoir si vous avez été arrêté récemment à cause de vos symptômes, si vous avez limité votre activité sportive… Au bout du compte, vous obtenez une évaluation qui dit en chiffre dans quelle mesure vous êtes handicapé par l'allergie.

J'ai présenté cette appli et les suivantes au docteur Agnès Cheynel, allergologue qui travaille beaucoup avec le RNSA, le réseau national de surveillance aérobiologique. D'après elle, il est essentiel de connaître le retentissement de la maladie sur la vie quotidienne. Evidemment, il y a des échelles précises en cabinet, qui varient selon les allergies, mais pour elle, une telle appli peut aider le patient à prendre conscience que c'est une véritable gêne, et donc à consulter et à être pris en charge.

Un bon point pour cette appli qui obtient la note de 14/20.

#2 : Allergik
Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/sDpG5E
Prix : Gratuit

Résumé : Zoom tout particulier sur les allergies croisées avec cette appli. Vous remplissez votre profil en indiquant vos allergies, et vous apprenez par exemple que si vous êtes allergique aux acariens, vous êtes susceptible de l'être également aux escargots ou aux crevettes, par exemple.

Une appli, certes ludique, mais très angoissante pour Agnès Cheynel, notre allergologue, qui dénonce un "terrorisme intellectuel" : elle explique par exemple qu'une personne allergique aux acariens a environ 2% de risque d'être allergique aux escargots et 10% aux crevettes… Donc très angoissant. Pour elle, ce genre d'info nécessite une information plus complète et moins anxiogène de la part d'un médecin : être informé oui, mais s'interdire certaines consommations de produits a priori, non.

J'ai donc mis 9/20 à cette appli, qui peut quand même apporter un premier élément d'information.

#3 : Allergeek
Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/QMXKhA
Prix : Gratuit

Résumé : On nous présente le jeu Allergeek (prononcer "allerguique") comme un jeu pour les petits et pour les grands. Je ne suis pas sûre que cela amusera très longtemps les plus de 8 ans de faire sauter un panda d'une branche à l'autre pour retrouver sa "pandette" (qui s'appelle femelle panda dans le règne animal, et non pandette)… Et surtout, le jeu n'a rien à voir avec les allergies.

Simplement, lorsque vous accédez au niveau supérieur, vous obtenez une info sur une allergie, mais du coup c'est du texte brut et cela n'est pas très interactif, ni très ludique pour les enfants.

Peut mieux faire, j'ai attribué un petit 6/20 à cette appli.

 

On récapitule avec le podium :

14/20 pour Allergy Track qui alerte sur la gêne quotidienne et qui donne aussi des infos ou astuces pour mieux gérer les symptômes.
9/20 pour Allergik, trop anxiogène.
6/20 pour Allergeek, pour les enfants. Il ne faut pas séparer le volet ludique de l'information…

Focus sur les applis consacrées à l'alcool

Rédigé le 17/03/2014 / 0

Bonjour,

Trois applis notées selon deux critères :  l'intérêt de l’application et la fiabilité du contenu.

 

#1 : Stop alcool

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/RyoVu4
Prix : Gratuit

Résumé : Cette appli a été mise au point par l'université de Genève. Vous définissez votre profil, mais de manière bien plus précise puisqu'il s'agit de parler de vos rapports à l'alcool : identifier les excès, analyser votre manière de boire, ce qui vous donne envie de boire… Ensuite, en fonction de votre profil, vous recevez des conseils, des astuces…

Et l'appli s’assortit d'un site web sur lequel on trouve par exemple une liste des cinq règles anti-rechute pour les personnes qui souffrent de dépendance à l'alcool. Par exemple, faire une liste des avantages à ne pas boire et la lire régulièrement, éviter de reprendre la moindre goutte et si c'est le cas, avoir prévu un plan d'urgence…

C'est du coaching et ça peut être un point de départ pour prendre conscience d'une situation. Selon notre alcoologue de référence, mieux vaut toutefois un contact direct et mettre en place une relation thérapeutique. En tout cas, cette appli peut éveiller la conscience à un problème avec l'alcool et être le premier pas d'une démarche. J'ai donc attribué la note de 13/20 à cette appli.

#2 : Alcodrive

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/V8Nla9
Prix : 0,89 euros

Résumé : 89 centimes pour cette appli qui teste vos compétences avant que vous n'envisagiez de prendre la route.

Il s'agit de cinq mini-jeux visant à s'assurer que vous êtes apte à conduire : taper vite sur l'écran quand apparaît un dessin ou une couleur, reconnaître un chiffre, savoir se concentrer pour garer une voiture et ensuite lui faire éviter d’autres voitures sur la route…

J'ai fait ces tests sans avoir bu la moindre goutte et en pleine forme. Certains tests dont celui de la voiture, sont très difficiles. On vous précise d'ailleurs dans le descriptif que ce test ne peut pas se substituer à un éthylotest.

J'ai soumis cette appli et toutes les autres à un spécialiste, Michel Craplet, alcoologue et médecin délégué de l'ANPAA, l'association nationale de prévention en alcoologie et addictologie… Notre alcoologue explique que ces jeux, comme les simulateurs d'alcoolémie, peuvent se transformer en jeux à boire. C'est ludique pour le jeune consommateur, il va donc revoir les règles et boire davantage.

Mauvaise note : 5/20

#3 : Picolotest

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/k3Zf8R
Prix : Gratuit

Résumé : Vous indiquez votre sexe, votre poids, le nombre de verres bus et depuis quelle heure… Par exemple, un verre de gin, deux verres de vin et près de deux heures plus tard, un taux de 0,6 grammes d'alcool par litre de sang. On me dit que dans 43 minutes, mon taux d'alcoolémie sera repassé sous la barre des 0,5 et donc, que je retrouverai toutes mes aptitudes et pourrai par exemple reprendre le volant.

J'ai soumis cette appli à notre alcoologue qui m'a répondu de faire attention avec cette appli. D'abord parce que le sexe et le poids ne sont pas des critères suffisants : il faut aussi prendre en compte les habitudes de consommation d'alcool, l'alimentation, et  il existe des variations d'une personnes à l'autre.

Ensuite même si l'on est à 0,5, le risque d'accident de la route reste deux fois plus important que si l'on n'a pas bu. Cela peut donc donner l'illusion d'une sécurité mais en fait c'est très dangereux.

J'ai donc mis une très mauvaise note à cette appli : 3/20

 

On récapitule avec le podium :

13/20 pour le coaching de Stop Alcool

5/20 pour les jeux d'Alcodrive

3/20 pour Picolotest, plus dangereux qu'utile.

Focus sur les applis consacrées à la sclérose en plaques

Rédigé le 10/03/2014 / 0

Bonjour,

La sclérose en plaques est une maladie neurologique chronique, souvent invalidante, qui touche 80.000 personnes en France, surtout des femmes… On va donc passer au crible trois applications gratuites à destination des patients et les noter selon deux critères : leur intérêt et leur facilité d'utilisation.

 

#1 : SEP Agenda

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/7FJFTs
Prix : Gratuit

Résumé : Le principe de cette appli est de faciliter le recueil d'informations pour améliorer la prise en charge des patients atteints de SEP, mais on se focalise davantage sur la prise des médicaments et les rendez-vous médicaux que sur le ressenti du patient.

J'ai présenté cette appli à une neurologue spécialiste de la SEP, Livia Lanotte, qui coordonne le réseau LORSEP. D'après elle, pour ce qui concerne les traitements de fond, on n'est pas à une demi-heure, une heure voire deux heures près, mais certains traitements symptomatiques doivent être pris absolument à 12h d'intervalle. En dessous, le patient court des risques d'épilepsie. Et pour d'autres, il peut être intéressant d'avoir un rappel, donc une appli utile et facile d'utilisation qui obtient la note de 13/20.

#2 : SAM SEP

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/iZ6pUZ
Prix : Gratuit

Résumé : C'est un journal personnel, dans lequel le patient peut enregistrer ses symptômes et évaluer une douleur, une gêne, un trouble de la vision, des fourmillements, problèmes de concentration de sommeil, de transit, etc. C'est censé l'aider, ou en tout cas l'accompagner à mieux préparer son prochain rendez-vous avec le médecin.

J'ai à nouveau présenté cette appli à la neurologue spécialiste de la SEP, Livia Lanotte. Pour elle, ce genre d'appli peut intéresser des patients un peu obsessionnels, qui notent tout… Mais, me disait-elle, cela n'apporte pas forcément dans la prise en charge que de connaître le moindre symptôme, d'autant que dans la SEP, certains symptômes apparaissent et disparaissent après un coup de chaud, un effort physique, une infection… De plus, il n'y a pas de place pour les commentaires personnels, certaines formulations ne sont pas évidentes…

Cette appli peut être un support de mémoire pour certains, mais m’a moyennement convaincue, elle obtient 10/20.

#3 : La mobilité au pas

Lien pour télécharger l'appli : http://goo.gl/4Mxb3t
Prix : Gratuit

Résumé : Pour suivre et comparer la mobilité des personnes atteintes au fil du temps… Cette appli s'adresse aux malades et aux soignants pour enregistrer et comparer par vidéo l’état du patient avant et après un nouveau traitement. Cela repose sur un test chronométrant la marche sur huit mètres…

Avis très mitigé de la neurologue, qui valide l'existence et l'intérêt du test, mais pour qui ça se fait en cabinet, sur des parcours élaborés pour (un tracé au sol, pas de tapis comme à la maison). Elle ajoute aussi que le plus important pour le médecin, c'est le périmètre de marche, c'est-à-dire de savoir combien de temps le patient peut marcher sans s'arrêter, et si cette durée évolue…

L'appli "Mobilité au pas" n'obtient donc pas la moyenne avec 8/20.

 

On récapitule :

- 13/20 pour SEP AGENDA, utile pour certains traitements symptomatiques et éviter les oublis

- 10/20 pour Sam SEP, qui risque de noyer les infos et symptômes essentiels.

- 8/20 pour Mobilité au pas, qui repose sur un test que l'on fait plutôt en cabinet qu'à la maison.

Les notes ne sont vraiment pas terribles, mais la SEP est une maladie multifacette… On attend donc l'appli globale et complète sur laquelle chaque patient pourra paramétrer son profil.

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24