1. / Blogs
  2. / Emma sur le web

Emma sur le web

Emma sur le web

Prévention des noyades : adoptez le bon réflexe

Rédigé le 19/07/2017 / 0

Comment éviter la noyade ?



Des conseils forcément utiles à l’heure des départs en vacances et ces conseils sont très sérieux puisqu’ils sont émis par la Royal National LifeBoat Institution, c’est-à-dire les sauveteurs en mer britanniques. Selon eux, un seul conseil pour éviter la noyade : flotter.

Chaque personne qui tombe inopinément dans l’eau a le même instinct : nager vigoureusement pour combattre l’eau froide. Mais quand les gens se battent ainsi, ils perdent. Le contact avec l’eau froide les fait haleter de manière incontrôlable donc respirer de l’eau, et finalement ils se noient. Mais s’ils ne font que flotter, jusqu’à ce que le choc provoqué par l’eau froide passe, ils sont capables de contrôler leur respiration et disposent de bien meilleures chances de rester en vie.

C’est très convaincant et c'est sans doute important à enseigner aux plus jeunes dès que possible.

  • Lifeboats
    Combattez votre instinct, pas l'eau. // Combattez votre instinct // Flottez pour vivre.
     

Il n’est jamais trop tard pour se former aux gestes de premiers secours…

Si la voie officielle, c’est de commencer par une formation PSC1, en groupe, avec un formateur, vous pouvez aussi commencer à la maison avec un ordi, ou même un téléphone portable !

Le site "Sauve une vie", propose une vidéo immersive réalisée par le CHU de Liège, en Belgique, dans laquelle on estime que trop peu de personnes sont formées et donc encore trop de victimes sont à déplorer.

Dans cette vidéo, on se retrouve face à une personne qui perd connaissance et qu’il faut sauver. Tout y est, chaque décision doit être prise très rapidement… Vous découvrez les bons réflexes, comment savoir si une personne respire, comment reconnaître le défibrillateur, quel est le numéro d’urgences européen (112)… Cela vous donnera envie d’aller plus loin dans la formation !

Le grand classique sur les smartphones : l’appli qui sauve…

Cette appli de la Croix Rouge déjà présentée dans le Magazine de la santé permet de se rafraîchir la mémoire ou de découvrir les gestes qui sauvent, c’est vraiment bien fait et l’avoir dans la poche, permet de se former, l’air de rien.

  • Itunes
    L'Appli qui Sauve : Croix Rouge
    La Croix-Rouge française vous offre une séance de rattrapage pour vous enseigner les gestes qui sauvent et tester vos connaissances. Téléchargez gratuitement l’Appli qui Sauve !

 

Les vacances sont propices à la détente, voici quelques solutions en ligne pour apprendre à lâcher et à se relaxer…

L’une des approches en vogue, en ce moment, c’est la méditation de pleine conscience, qui consiste à laisser passer les idées et les préoccupations, dans une façon d’être ici et maintenant. 
Il existe des sites pour bien comprendre, ils vous proposent des séances pour vous entraîner, l’idéal étant d'être régulier. Selon ces sites, on vous propose des séances de 10 minutes à une demi-heure, pas forcément simple de s’y astreindre chaque jour.

Chaque exercice vise à prendre conscience de ce qu'on ressent pendant l’exercice. Prendre conscience de son corps, du petit orteil au lobe d’oreille, ou alors le même exercice avec un raisin sec dans la main… Cela remet les idées en place et généralement, on sort apaisé.

Des applis sur la méditation

Comme la pratique est en vogue, on trouve aussi des séances sous la forme d’applis : 

Ce sont des séances qui se succèdent, elles sont à faire régulièrement, si possible même quotidiennement. Il existe plusieurs applis du même genre. Pour trouver celle qui vous convient le mieux, ça peut être une affaire de voix puisque ces séances reposent finalement sur la voix d’une personne, enregistrée, qui vous guide… A vous de déterminer celle qui vous motive le plus !

  • Google play
    Méditations
    La méditation de pleine conscience permet de s’apaiser, d’atténuer ses inquiétudes et d’être plus présent à soi et aux autres…

Des applis qui promettent de nous aider à mieux dormir

Rédigé le 11/07/2017 / 0

Le sommeil est un sujet qui concerne tout le monde et qui préoccupe beaucoup, aussi. On estime que les Français sont en dette de sommeil, alors des applis promettent de les aider à mieux dormir.

Il en existe des dizaines, qui promettent quasiment toutes d'aider à mieux dormir soit en vous accompagnant au moment de vous endormir, soit en vous proposant de la relaxation.
Cela repose sur des bruits et musiques qui libèrent l'esprit, qui vous aident à évacuer les pensées et le stress qui vous polluent pour plonger plus rapidement dans le sommeil…

Cela peut être utile dans nos vies très occupées où on doit penser à mille choses.

D'autres applis proposent de décrypter votre sommeil, elles promettent de décortiquer vos différents cycles au fil de la nuit pour savoir si vous ronflez ou si vous bougez.

Ludiques, ces applis ne sont pas forcément fiables. Mais si vous ronflez et êtes fatigué, il faut explorer la piste de l'apnée du sommeil.

Pour en savoir plus sur votre sommeil, vous pouvez consulter le site d'un réseau de professionnels. Le réseau Morphée vous pose une trentaine de questions pour vous aiguiller sur d’éventuels causes à vos troubles du sommeil : apnées, anxiété, surpoids… Ce sont des pistes, qui mériteront ensuite d’être explorées par un professionnel. Mais ce questionnaire est un bon début.

"Un été sans souci", c'est ce que promet le ministère de la Santé. À condition de s'approprier les bons gestes dans différentes situations, afin que les vacances restent un bon moment et ne virent pas au cauchemar.

Cela repose sur des conseils très simples. Par exemple, au bord de l’eau, on se baigne dans les zones surveillées. Si l'on pêche à pied, on s’assure qu'on en a le droit, on garde les fruits de la pêche au frais et on les consomme le jour même.

Quelques conseils à destination des parents aussi. Pour protéger les enfants du soleil, de la chaleur et de la déshydratation, on évite l’exposition entre midi et 16 heures, et tout au long de la journée, on donne à boire…

Quelques conseils pour reconnaître les signes d'un coup de chaleur : une fièvre de plus de 40°, un pouls rapide, des nausées, les pupilles dilatées, la bouche sèche, une perte de connaissance… Dans ce cas, on met l'enfant à l'ombre, on le fait boire, on le rafraîchit, et si son état ne s’améliore pas, on appelle les secours.

Quelques conseils sur les bonnes habitudes alimentaires : le respect de la chaîne du froid, cela passe par exemple par le fait d’acheter les produits surgelés à la fin des courses.

Sur la protection pendant les promenades : vêtements couvrants, chapeau et bonnes chaussures. Si malgré tout on se fait piquer par une guêpe, un moustique tigre, une tique : il faut l'enlever avec un titre tique, passer un désinfectant et rester vigilant à la zone atteinte.

Ces conseils très simples valent la peine d'être intégré.

Épilation du maillot : quelles précautions ?

Rédigé le 04/07/2017 / 0

Avant d'aller vous baigner, faites un petit tour sur Internet, on y trouve des infos pour se baigner en toute sécurité

Il faut bien les chercher car il est impossible de mettre la main sur une carte de France et il faut faire sa recherche par ville ou région.

Un bon point pour le Pays Basque, qui sort largement en tête avec des infos sur les plages d’Anglet. Son calendrier y indique les jours et horaires de surveillance, plage par plage pour cette commune de la côte basque. Il est bien précisé qu'en dehors de ces périodes définies, la baignade et les activités nautiques se pratiquent aux risques et périls de l'intéressé.

  • Anglet.fr
    Calendrier 2017 de la surveillance des plages.

Il y a aussi les applis comme celle de Biarritz InfoPlage qui permet à la fois de consulter la couleur du drapeau des plages avant de s’y rendre, de connaître la qualité de l’eau et même de signaler un événement ou une alerte depuis la plage.

En cherchant bien, on trouve aussi des infos pour le reste de la France, mais ça ne saute pas aux yeux et il faut aller sur le site de l’office de tourisme de la ville ou de la région.

  • You Tube
    Biarritz Infoplages
    Une pplication indispensable pour connaitre la qualité de l’eau de baignade en temps réel qui vous permet par ailleurs de consulter la météo des plages et la couleur des drapeaux avant d’aller se baigner ou surfer à Biarritz.
     

Ainsi à Paris Plage, les 3 bassins de la Villette seront ouverts et surveillés du 17 juillet à mi-septembre. Dans la ville de Toulon, globalement, les plages sont surveillées de 10h à 19h…
Pour cette plage de Normandie, aucune précision de date ou d’horaires, sans compter qu’on ne sait pas quand la page a été mise à jour… N’hésitez donc pas à vous informer directement à l’office de tourisme.

  • Paris
    Site officiel de l'Office du Tourisme et des Congrès.
     
  • Toulon
    Des informations pratiques avant de vous déplacer.
     
  • Normandie
    Toutes les infos pratiques pour profiter au mieux de votre journée ou de vos vacances à la mer !

Sur Internet, on trouve de nombreuses recettes pour s’épiler à la maison de manière définitive…

Si on en trouve pour toutes les parties du corps, des tas de vidéos sont particulièrement dédiées au pubis. Comment épiler ses poils pubiens ? Ce sont des vidéos qui cartonnent, elles sont vues des millions de fois… L’une d’elle a été vue 7 millions de fois !

Dans ces vidéos, on trouve des recettes pour faire ça à la maison, avec les moyens du bord : du miel, de la farine de pois chiche, de l’aloe vera, de la pomme de terre, des lentilles en poudre… Ou encore un mélange de bicarbonate de soude et d’eau à appliquer sur la zone pubienne 3 nuits de suite.

Toutes ces recettes visent à retirer les poils pubiens de manière naturelle. On vous explique que c’est mieux pour vous.
On a souhaité demander l’avis d’une professionnelle, Elisabeth Paganelli, gynécologue et secrétaire générale du Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France. Elle confirme que l’épilation intégrale est devenue une mode. Ses patientes s’excusent de ne pas arriver épilées en consultation comme si c’était signe de mauvaise hygiène. Elle rectifie certaines choses en rappelant que l’épilation peut induire des boutons et des irritations, notamment du fait de l'absence de poils qui ne sont plus là pour absorber la sueur.

Elle voulait surtout revenir sur cette info, qui circule et selon laquelle les poils pubiens seraient comme une barrière contre les Infections sexuellement transmissibles… Ce sont trop de cas isolés et sur des IST peu graves pour faire circuler cette info dangereuse. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas épilé intégralement que vous êtes protégé !
On n’a toujours pas trouvé mieux que le port du préservatif.

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24