1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Foot : blessé à la cheville, une bactérie lui ronge le tendon d’Achille

Double champion d’Europe de football, Santi Cazorla est passé tout proche de l’amputation. Il raconte aux médias espagnols le calvaire vécu depuis quatre ans.

Rédigé le

Foot : blessé à la cheville, une bactérie lui ronge le tendon d’Achille
La peau de son bras tatoué a été greffée sur son talon. ©Marca

Revers de la médaille, les blessures marquent les carrières des sportifs professionnels. Celle de Santiago Cazorla (diminué en "Santi") a failli s’arrêter à cause des multiples opérations qu’il a subies. Pis, le footballeur espagnol maintes fois titré aurait pu ne jamais remarcher normalement.

A lire aussi : Réparer le tendon d’Achille

Vendredi 3 novembre, le double champion d’Europe avec la sélection ibérique a décrit l’origine de son mal à Marca, quotidien sportif de référence de l’autre côté des Pyrénées. Tout commence en 2013, quand un choc à la cheville lors d’un match amical lui fissure un os. Il doit alors s’adapter à la douleur, lancinante. "Quand j’étais échauffé je pouvais jouer, mais à la mi-temps, lorsque je me refroidissais, je pleurais", se remémore-t-il.

"Regardez, on peut voir le tendon"

A partir de là, les blessures vont s'enchaîner. En décembre 2015, deux ans plus tard, il se rompt le ligament externe du genou gauche. Opéré, il décide de tout faire pour rejouer le plus vite possible avec son club d’Arsenal, basé à Londres. Il reçoit alors un avertissement de ses médecins : "« Soyez content si vous remarchez un jour dans votre jardin avec votre fils », m’ont-ils dit." Par ailleurs, ses soucis à la cheville persistent.

Après une période de repos obligé, le milieu de terrain rejoue tant bien que mal. Mais il souffre toujours de la cheville, et cette fois, il se blesse au niveau de son tendon d'Achille. Nous sommes en 2016 et il doit repasser sur la table d'opération. Trois semaines de repos sont annoncées, mais la cicatrice n’en finit pas de se rouvrir. Les images de son talon sont édifiantes. "Ça ne se soignait pas, la blessure se rouvrait et s’infectait, raconte-t-il à Marca. A ce moment-là, la peau était tellement abîmée que l'on pouvait voir le tendon. 

Son tatouage au bras se retrouve sur son talon

Un médecin espagnol, le Dr Sanchez, vient expressément en Angleterre pour soigner le joueur. "Il a vu que j’avais une énorme infection, que certaines parties du calcanéum étaient endommagées et le tendon d’Achille était rongé, se souvient Cazorla. Il y avait huit centimètres de tendon en moins !"

A lire aussi : Fractures : la vraie faiblesse du talon

Les antibiotiques lui permettent d’éliminer les trois types de bactéries agressives (il n’est pas précisé lesquelles) découvertes dans son organisme. Si l’infection avait contaminé son sang, il aurait pu être amputé et dire adieu à son objectif de revenir sur les terrains.

Depuis, l’international a dû subir des chirurgies de reconstruction, la dernière ayant eu lieu le 29 mai 2017. Pour que la peau recouvre à nouveau sa blessure, les médecins ont dû prélever un lambeau de peau sur son bras gauche tatoué pour lui greffer. Une partie du dessin à l’encre noire représentant le nom de sa fille s’est donc retrouvée… sur son talon. Cazorla doit maintenant se refaire une santé, lui qui n’a plus joué depuis fin 2016.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24