1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Tocs et phobies

Ch@t : TOC, comment s'en sortir ?

Ch@t du 21 janvier 2015 de 15h à 16h : le Dr Aurélia Schneider et le Dr Franck Lamagnère, psychiatres ont répondu à vos questions. Entre 2 et 3% des Français souffrent de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) selon l'association AFTOC. Derrière ces trois lettres se cachent souvent des souffrances profondes qui réclament beaucoup d'énergie pour les dépasser.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : TOC, comment s'en sortir ?
Ch@t : TOC, comment s'en sortir ?

Se laver les mains plus de 100 fois par jour par peur d'être contaminé, vérifier sans cesse que sa porte est fermée... Des rituels qui peuvent devenir totalement envahissants, et qui sont présents pour conjurer des pensées angoissantes.

Aucune cause neurologique n'a réellement été identifiée pour expliquer cette maladie psychiatrique. Mais un dysfonctionnement au niveau d'un messager chimique du cerveau, la sérotonine, semble bien exister. Ce messager permet de transmettre l'influx nerveux entre les neurones de certains réseaux. Une fois libérée, la sérotonine est capturée par un récepteur (une pompe) du neurone suivant. Dans le cas de TOC, on note une hyperactivité de la sérotonine dans certaines zones du cerveau.

Les TOC comportent deux types de perturbations psychologiques : les obsessions et les compulsions. Pour faire le point, retrouvez nos spécialistes qui répondent à vos questions lors de notre ch@t du 21 janvier 2015.

Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

Ch@ts :

Dossiers :

Associations et contact utile 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24