1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Animaux

Les rats sont-ils vraiment dangereux ?

Depuis quelques jours ils défrayent la chronique. Dans les jardins du Louvre à Paris, ils ne se cachent plus. Au détour d'une statue de Maillol, ils courent en bande et s'en prennent aux quelques chips ou miettes de sandwichs abandonnées par les touristes… Qui sont-ils ? Les rats !

Rédigé le

Les rats sont-ils vraiment dangereux ?
Image extraite du film ''Ratatouille''

Attirés par la nourriture, les rongeurs sont plus nombreux que jamais dans le Jardin des Tuileries. Ces vilains locataires ne sont pas vraiment nouveaux, mais depuis quelques semaines ils sont de plus en plus visibles. Un photographe de l'Agence Sipa les a immortalisé dans une série de clichés, qui depuis font le tour de la Toile.

"Rien de surprenant à voir des rats dans les rues de Paris la nuit", estime Cécile Aurouze, gérante des établissements Aurouze, spécialisés dans la lutte contre ces nuisibles dans la capitale. Selon elle, plusieurs raisons sont en cause : "les pique-niques et les bouts de sandwichs égarés mais aussi les remontées de la Seine à cette époque de l'année qui délogent les rongeurs qui s'enfuient alors un peu partout", explique-t-elle.

Elle évoque aussi les nombreux travaux en sous-sol qui ont lieu dans le quartier. "On nous appelle de plus en plus en ce moment pour des soucis de rats dans les immeubles, notamment dans le premier arrondissement de Paris où il y a eu beaucoup de travaux, dans les sous-sols du Louvre, mais aussi du côté de la Samaritaine et dans le Forum des Halles. En plus cet été, beaucoup de stations de métro sont fermées pour cause de travaux !". Pour Cécile Aurouze, aucun doute, c'est bien cela qui fait remonter les rats dans les Jardins du Louvre, même si le phénomène touche la capitale dans son ensemble.

Dangereux ou pas dangereux ?

Pour les nombreux touristes ou pique-niqueurs parisiens du dimanche, est-ce que casser la croûte à côté d'un rongeur représente un réel danger ? Dans les faits, les rats ont peu de chance de transmettre des maladies à l'homme. Le plus gros risque, c'est la morsure.

Pour Barbara Dufour, vétérinaire à l'école vétérinaire de Maison-Alfort, "la vue d'un rat c'est désagréable, c'est répugnant, mais le risque d'être mordu est très très faible", explique-t-elle. "Le rat est un animal intelligent, en règle générale il ne va pas chercher à mordre mais plutôt à fuir", ajoute-t-elle.

Que faire en cas de morsure ?

Le rat est un animal couvert de bactéries et 60 à 70% de ces animaux hébergent dans leurs reins des germes comme ceux de pasteurellose, une maladie infectieuse qui peut entraîner de vives douleurs et une inflammation locale en cas de morsures ou de griffures. "Si le rat peut transmettre certaines maladies, aujourd'hui elles se traitent très bien par antibiothérapie et ne sont pas extrêmement graves", explique Barbara Dufour. En cas de morsure, la vétérinaire préconise de se laver les mains abondamment avec du savon pendant plusieurs minutes afin d'éliminer un maximum de germes. Consulter un médecin afin qu'il prescrive des antibiotiques est également nécessaire.

Le rat peut également être vecteur de la leptospirose, une maladie bactérienne qui peut conduire à une insuffisance rénale. Cette maladie qu'on appelait autrefois la maladie des égoutiers, les personnes qui travaillaient au fond des égouts, est aujourd'hui peu répandue en France. "La maladie s'attrape par l'exposition à l'urine des rats et est donc peu fréquente en France, et peu probable à Paris", explique le Dr Mathieu Picardeau, responsable du centre de référence sur la leptospirose à l'Institut Pasteur. "C'est plutôt lors de baignades dans des rivières contaminées que le risque augmente", poursuit-il.

La présence de rats dans les Jardins du Louvre ne représente donc pas, selon lui "un problème de santé publique" Les cas de leptospirose n'ont d'ailleurs pas été plus nombreux cette année, note-t-il.

Chaque printemps, une campagne de dératisation a lieu dans la capitale. Cette année, elle a eu lieu du 14 avril au 13 juin dernier. Mais difficile d'éradiquer définitivement ces rongeurs : pour chaque habitant, il y aurait deux rats à Paris.
 


Les rats envahissent la pelouse des Tuileries par lemondefr

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24