1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Soins des pieds

Les remèdes de grand-mères pour avoir de beaux pieds

En hiver, nos pieds restent enfermés dans des chaussures fermées… et souvent, il y a des dégâts. Héloïse Rambert, pharmacienne de formation, nous donne donc des solutions inspirées de nos grand-mères pour avoir de beaux pieds.

Rédigé le

Les solutions naturelles pour avoir de beaux pieds

Souvent, en hiver, au mieux on néglige nos pieds, au pire on les maltraite en portant des chaussures mal adaptées (trop serrées, à talons hauts). À cause des frottements répétés peut apparaître un problème très fréquent, appelé hyperkératose (ou très familièrement la "corne").

Sous ce nom générique, on retrouve les callosités (un épaississement souvent au niveau du talon ou des têtes métatarsiennes, entre la base des orteils et le début de la voûte plantaire) mais aussi les durillons (épaississement sur une zone d'hyper-appui du pied qui provoque une douleur d'échauffement) et enfin les cors, douloureux parce qu'ils s'enfoncent profondément dans la peau.

Ne pas négliger les problèmes de pieds

Les problèmes de pieds sont loin d'être toujours bénins. Ils peuvent être très graves et parfois, il faut s'en remettre aux professionnels du pied. Quand on est diabétique, la maladie fait que la sensibilité et la cicatrisation au niveau des pieds sont perturbées ce qui peut avoir des conséquences dramatiques (jusqu'à l'amputation).

La plus petite blessure doit être prise en charge par un podologue, c'est très important. Des maladies rhumatismales déformantes, comme la polyarthrite rhumatoïde, peuvent générer des zones d'hyperpression au niveau du pied, et il est plus prudent d'avoir un suivi régulier. Et en cas de signes d'inflammation (tuméfaction, rougeur, douleur), il faut consulter. Les durillons et les cors sont des portes d'entrée d'agents infectieux, et les conséquences peuvent être graves.

Des solutions naturelles contre l'hyperkératose

Il existe des solutions naturelles contre l'hyperkératose. Le remède de grand-mère idéal serait de se mettre les doigts de pieds en éventail et de ne plus marcher. Pas facile… En revanche, on peut commencer par un bain de pieds auquel on ajoute des produits émollients (c'est-à-dire qui ramollissent la peau).

Prenez une bassine d'eau, et versez-y du vinaigre de cidre et deux cuillères à soupe de glycérine végétale. Le vinaigre permet de changer le pH de la peau et de déliter un petit peu la corne, et la glycérine attire l'eau dans la peau. Laissez tremper vos pieds pendant vingt minutes et séchez-les sans frotter pour que la peau reste humide.

La pierre ponce, une fausse bonne idée ?

La pierre ponce est un classique, mais ce n'est pas une si bonne idée. Le frottement entretient le phénomène : le renouvellement des cellules est hyperstimulé. Sur le moment, cela fait du bien, le pied est plus joli, mais d'un point de vue thérapeutique, ce n'est pas satisfaisant. Il faut éviter.

Pour "désépaissir" la peau, optez pour une préparation moins agressive qui sera à la fois gommante et adoucissante. Pour cela, prenez une petite coupelle où vous placez 40 g de farine de maïs, 25 g de farine d'avoine et une cuillère à soupe de gros sel, qui est un exfoliant naturel. Ajoutez ensuite un peu d'eau jusqu'à obtenir une pâte grumeleuse. Massez vos pieds avec le gommage, rincez et séchez bien. Enfin il faut hydrater avec de l'huile d’amande douce par exemple. Et rien ne vous empêche d'ajouter quelques gouttes d'huile au gommage.

Le problème épineux des cors

À la base de la formation des cors, il y a aussi l'hyperkératose. Mais contrairement aux callosités et durillons, il y a ce qu'on appelle un "nucléus", un point central qui va s'invaginer dans la chair et qui est très douloureux à la pression. On peut en avoir au-dessus du pied, sur les orteils, mais aussi entre les orteils (dans ce cas, on parle d'oeils-de-perdrix) et sous le pied. N'utilisez surtout pas de ciseaux ou de lame de rasoir, mais par exemple des feuilles de saule qui contiennent de l'acide salicylique, ou alors de l'acide acétylsalicylique, c'est-à-dire de l'aspirine. Tous deux sont "kératolytiques", ils ramollissent et décapent la peau épaissie du cor.

Vous pouvez aussi acheter en pharmacie des emplâtres prêt à l'emploi à la feuille de saule. Ou alors réduisez en poudre deux comprimés d'aspirine dans une cuillère à soupe d'amande douce et massez le cor avec la préparation. Attention, les coricides peuvent "aller trop loin" et attaquer l'épiderme sain… et brûler. Ne gardez jamais la préparation plus de huit heures par jour sur la peau.

Les solutions en cas de mycose

La mycose aussi appelée le "pied d'athlète" est une infection due à un champignon microscopique qui atteint la peau des orteils et qui peut même s'étendre à l’ongle. C'est assez inesthétique, et la mycose risque de se surinfecter. Il faut donc la traiter. Pour cela,, une petite recette de spray naturel, très efficace : dans un pulvérisateur, mettez 125 mL de vinaigre de pomme et une demi-cuillère à café d'huile essentielle d'arbre à thé (attention femmes enceintes et enfants). Vaporisez une fois par jour sur le pied, de préférence après la douche ou le bain. La vinaigre acidifie la peau et la rend plus résistante face aux mycoses. Et l'huile essentielle d'arbre à thé est antifongique et c'est très efficace.

Les solutions en cas de transpiration excessive du pied

Quand on transpire beaucoup des pieds (on parle d'hyperhidrose), on a cette sensation d'avoir les pieds humides. Et il y a le problème potentiel de l'odeur, s'il y a macération. Sans compter que l'humidité du pied est particulièrement propice à l'apparition ou à l'entretien d'une mycose. Les feuilles de noyer sont reconnues pour être astringentes. Vous pouvez les faire bouillir et vous en servir en bain de pieds, deux fois par jour. Ne vous en privez pas !

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24