1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Soins dentaires

Blanchiment des dents : les techniques qui marchent

Après les bars à ongles ou à sourcils, les bars à sourire se développent de plus en plus depuis quelque temps. Leur objectif est de redonner aux clients des dents extra-white pour la modique somme de 60 euros. Mais ces bars à sourire sont-ils efficaces et sans risques ? Existe-t-il d'autres méthodes de blanchiment des dents ? Les explications avec Setti Dali, journaliste et chroniqueuse au Magazine de la santé.

Rédigé le , mis à jour le

Blanchiment des dents : les techniques qui marchent

Le principe des bars à sourire est simple. Après avoir pris rendez-vous, on vous installe dans une cabine tout confort, écran LCD, lavabo... On vous place ensuite une gouttière en silicone remplie d'un gel blanchissant (perborate de sodium). Une fois la gouttière installée, les dents sont exposées à de la lumière pulsée pendant 15 à 20 minutes.

Méfiez-vous des bars à sourire !

Ces bars à sourire doivent respecter la loi. Ils ne doivent pas dépasser un certain taux de produit chimique (0,1%). Ce produit est en réalité un dérivé de l'eau oxygénée qui oxyde les molécules à l'intérieur de la dent et les rend plus claires. Ce produit dangereux n'est pas forcément adapté à tous les types de dentures.

Or, certains bars à sourire ont dû fermer leur porte car la répression des fraudes avait saisi des produits provenant de Chine ou des Etats-Unis, à des doses abusives. Le danger, ce sont des lésions irréversibles : émail altéré, gencives et muqueuses irritées, hypersensibilité dentaire… Quant aux résultats, cette méthode est efficace pour retirer les taches de café ou de cigarette, mais pas plus. Les teneurs en peroxyde sont trop faibles pour obtenir un résultat durable.

Des kits de blanchiment dentaire à domicile

On peut aussi acheter des kits pour se blanchir soi-même les dents à la maison. Cela se présente sous forme de gel à appliquer au pinceau, de bandelette ou de gouttières. Le principe est le même que celui des bars à sourire. Ces kits sont plutôt attractifs car ils ne coûtent qu'une vingtaine d'euros. Problème, ils ne sont pas fiables.

Fabriqués aux Etats-Unis, la plupart ne sont pas conformes à la loi française. Et ils contiennent des doses de peroxyde beaucoup trop importantes. Quant à la lampe pulsée vendue avec, vous aurez peut-être l'impression d'un aspect plus blanc juste après utilisation. Mais ce résultat est temporaire car dû à la déshydratation de la dent. En réalité, toutes les études montrent que les UV n'améliorent pas du tout la coloration.

Rendez-vous chez le dentiste !

Moralité, pour un vrai blanchiment des dents, il faut s'adresser à son dentiste. L'usage des produits blanchissants à des doses élevées (6%) mais efficaces est réservé aux dentistes. D'abord parce qu'il existe beaucoup de contre-indications au blanchiment. Si vous avez une carie par exemple, le peroxyde va pénétrer jusqu'à la pulpe dentaire et risquer de tuer votre dent. Si vous avez une gingivite, le blanchiment risque de l'aggraver. En fait, on ne doit faire un blanchiment que dans une bouche saine, c'est-à-dire préalablement examinée, puis détartrée et polie.

Le détartrage est nécessaire mais ne suffit pas toujours pour retrouver des dents blanches. Il faut revenir à des ambitions réalistes. Le dentiste fera un moulage de votre mâchoire qui lui servira d'empreintes pour fabriquer une gouttière adaptée à votre denture. Il épargnera ainsi les bridges, les implants, les dents cariées… Au final, la méthode reste quasiment la même. Le prix, lui, oscille entre 500 et 1.800 euros. Tout dépend si vous optez pour un traitement au cabinet qui dure deux heures, ou en ambulatoire, avec une gouttière à porter chez soi, généralement la nuit.

Autre méthode : le dentifrice blanchissant

Le nom est très trompeur parce qu'aucun dentifrice ne blanchit les dents. Ce serait trop simple ! En fait, ce dentifrice estompe les colorations en surface causées par le thé, le café et surtout le tabac. Les tubes contiennent de la poudre de bicarbonate de sodium parce qu'il nettoie et polit aussi. Une petite pincée de poudre sur la pâte fait aussi l'affaire. Mais attention : pas de jus de citron. L'acidité déminéralise la dent, et l'ajout de bicarbonate use l'émail à tout jamais.

Pour ne pas tacher ses dents, il existe une règle absolue : se rincer la bouche à l'eau après avoir bu du thé ou du café. Comme le tanin sur votre mug, si vous le rincez tout de suite, il part. Si vous le laissez toute la journée, il faudra frotter pour le retirer.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24